L’accro du shopping a une sœur, roman chick lit de Sophie Kinsella

1223674-gfCa faisait longtemps que j’avais laissé mon intégral de l’accro du shopping prendre la poussière, et je n’avais pas lu un tome depuis au moins un an. Du coup, j’étais contente de pouvoir m’y remettre en profitant des vacances pour lire L’Accro du shopping a une sœur. Bon… le bonheur n’a pas exactement été au rendez-vous malgré une lecture globalement sympathique.

Dans ce nouveau tome, on découvre Becky et Luke, mariés depuis dix mois et toujours en lune de miel. Les amoureux n’ont pas franchement envie de retrouver les contrariétés de Londres, et ils profitent un maximum de leur temps deux pour voyager, découvrir le monde, de nouvelles cultures. Et pour Becky, c’est aussi l’occasion de laisser derrière elle ses mauvaises habitudes de shopping. La carte bleue, apparemment, est aussi en vacances. Finalement décidés à rentrer chez eux, le gentil couple revient à Londres pour surprendre les parents de Becky et assister au baptême des enfants de Suze, sa meilleure amie. Sauf que bien évidemment, rien ne se passe comme prévu avec des parents fuyants, une demi-sœur qui tombe du ciel, un gros contrat pour Luke, des problèmes de gestion de budget pour Becky… et surtout, en son absence, Suze, l’indéboulonnable meilleure amie, s’est trouvée une nouvelle amie avec qui tout partager. Elle s’appelle Lulu, elle monte à cheval et elle a quatre enfants aux prénoms atroces. Pour Becky, s’en est trop, et il va falloir prendre les choses en main.

Enfin, prendre les choses en main… Sophie Kinsella a beau tenter de nous faire croire que son héroïne avance à grands pas dans cette nouvelle histoire, force est de constater qu’elle brasse plutôt de l’air ! Sincèrement, il est évident dès les premières pages que la recette magique de L’accro du shopping ne fait plus des étincelles comme au début, la faute à une romancière visiblement en panne d’inspiration et/ou de motivation. La première moitié du roman est très ennuyeuse, poussive même et si l’histoire arrive à nous tirer quelques sourires, on est loin des éclats de rire des débuts. L’histoire se traîne inutilement en longueur à certains moments (le temps passé dans le petit village), tandis que d’autre leviers ne sont pas exploités comme ils le devraient (par exemple la dispute avec Suze).

L’élément sur lequel se vend l’histoire, c’est la rencontre avec la demi-sœur que Becky découvre brutalement. Malgré l’enthousiasme premier de notre shoppeuse, la déconvenue la guette lorsqu’elle se rend compte que sa sœur est aussi économe qu’elle-même est dépensière. Fan de produits bio, d’activité physique mais surtout d’économies, Jess est plutôt du genre austère. Le choc entre les deux visions du monde est intéressante, et rapidement leur relation ressemble à des montagnes russes tant il est difficile d’établir une relation amicale entre deux caractères si différents. Mais voilà, Sophie Kinsella n’accorde finalement pas tant d’importance que ça au personnage de Jess dans la première moitié du roman. Le livre est sauvé grâce à sa présence décisive par la suite, mais je dirais que c’est quand même un peu trop tard.

Ce roman a donc été une lecture décevante. Sophie Kinsella se contente de « jouer la montre » comme on dit en sport. Elle se repose sur ses lauriers, persuadée que ça suffira pour faire plaisir aux lectrices. Dans sa globalité le roman est ennuyeux, paresseux, et on ne voit pas où ça va nous mener. Une certaine irritation m’a même gagné en lisant la fin de l’histoire qui ose sans le moindre scrupule lancer les bases du prochain livre. Etant donné que j’avais acheté les deux livres ensemble, je lirais cette suite, mais inutile de vous dire que je ne suis pas motivée pour le faire tout de suite !

 

Publicités
Cet article a été publié dans Chick lit. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Vous en pensez quoi ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s