Extrait du Coeur entre les pages, roman de Shelly King

coeurCertains d’entre vous risquent de dire que je suis feignante car ça fait deux fois dans la même semaine que je vous parle du très bon livre de Shelly King, Le Coeur entre les pages, qui est récemment paru aux éditions Préludes. C’est vrai qu’on est samedi et que je n’avais pas beaucoup d’inspiration. Du coup, autant laisser la place… pardon, la parole à quelqu’un qui a plus d’inspiration que moi. C’est aussi l’occasion de vous donner un aperçu de cet excellent livre, et de la façon que Shelly King a d’envisager la passion des livres. Je vous laisse donc la découvrir :

« Les librairies sont des créatures romantiques. Leurs marchandises vous séduisent et leurs problèmes vous brisent le coeur. Tous les grands lecteurs rêvent d’en avoir une. Ils pensent que passer la journée au milieu de tous ces livres sera le grand accomplissement de leur passion. Ils ne savent pas encore qu’il faut trier ce qui rentre, suivre ce qui sort, ils ignorent qu’on attrape des maux de tête à force de faire de la manutention et de ranger les rayons, et tout cela pour très peu d’argent. Ces lecteurs ne pensent qu’au mariage sans accorder beaucoup d’attention à la vie conjugale. Les livres sont une lourde charge, et il n’y a pas d’échappatoire. »

Publicités
Cet article a été publié dans Citations. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Vous en pensez quoi ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s