Interview de Marie Vareille : la Chick lit française prend son envol

marieVEn 2014, j’ai eu la chance de lire pas mal de bons livres, dont certains ont vraiment été d’excellentes surprises. En particulier, j’ai eu un gros coup de cœur pour le premier roman de Marie Vareille intitulé Ma vie, mon Ex et autres calamités qui est paru chez City Editions. Un roman qui sent bon le soleil (normal car l’histoire se déroule aux Maldives) et qui dégage une bonne dose de vitalité à chaque page. Cette très bonne lecture a aussi été l’occasion de me pencher un peu sur le cas de la chick lit française en observant avec bonheur que dans l’hexagone aussi on trouve de bonnes plumes, capables de rivaliser avec leurs grandes sœurs Anglo-saxonnes ! Une belle découverte qui m’a donné envie d’en savoir plus sur Marie, sa manière d’écrire et ses projets. Elle a très gentiment accepté de répondre à quelques questions. Voici donc l’occasion de faire connaissance avec une auteure dynamique, amoureuse des livres et des comédies romantiques…

Tout d’abord Marie, peux-tu nous parler un peu de toi, de ton parcours personnel ? Quand as-tu commencé à d’intéresser à l’écriture ?

Je me suis d’abord intéressée à la lecture. Je dévorais tous les romans qui me tombaient sous la main quand j’étais petite. J’ai commencé à écrire assez tôt, vers 7-8 ans, je pense, des poésies et des débuts d’histoires, mais ce n’était pas très glorieux. J’ai commencé beaucoup de romans, et à vingt-trois ans j’en ai enfin terminé un. Je l’ai envoyé à trente éditeurs et… ils m’ont tous dit non. J’ai gardé toutes les lettres de refus, ça me fait une belle collection. Alors, j’en ai écrit un deuxième, et j’ai eu plus de chance !

Comment t’es venue l’idée de ce roman ?

Je me suis fait larguer ! Je n’ai pas perdu mon boulot, mais c’était une période de tuiles, alors j’ai eu envie d’écrire un conte de fées, histoire de ne pas me laisser abattre. L’histoire d’une fille qui s’en prend plein la figure et qui sort de sa zone de confort pour trouver son bonheur… à l’autre bout du monde !

As-tu eu des sources d’inspiration ? Des livres ou des films qui t’ont guidée ?

Probablement plein ! Je lis beaucoup et je regarde beaucoup de films, notamment des comédies romantiques… souvent j’ai des idées qui me viennent pendant que je suis en train de lire un roman. Bien entendu je suis une grande fan de Sophie Kinsella et d’Helen Fielding et j’avais envie d’écrire un roman dans le même genre.

Je crois savoir que tu travailles à côté de ton activité d’écrivain. Comment as-tu réussi à concilier ton travail avec l’écriture ? Et combien de temps cela t’a-t-il pris pour écrire ton roman ?

Oui, je travaille, je fais de la communication web pour le site hopwork.com. L’écriture de “Ma vie, mon ex et autres calamités” m’a pris un an à côté d’un travail à temps plein. J’écrivais une heure tous les matins avant d’aller au boulot. J’ai pris une année sabbatique l’année dernière, notamment pour démarcher des éditeurs, écrire deux romans, qui j’espère, sortiront bientôt et lancer mon blog. J’ai repris le travail, mais à temps partiel, ce qui me laisse du temps pour écrire.

Financièrement, c’est très compliqué en France de vivre de son écriture et j’en suis bien loin, mais de toute façon, je ne pense pas que je pourrais écrire huit heures par jour, j’aurais le cerveau en compote ! J’ai en plus un côté un peu hyper-active, je n’aime pas m’ennuyer, donc meme si ce n’est pas toujours évident de mener en parallèle deux activités complètement différentes, je pense que c’est enrichissant.

Je trouve qu’une des grandes réussites de ton livre, c’est que son écriture est fluide et bien rythmée, notamment grâce aux chapitres assez courts. Est-ce que ce découpage était spontané, ou bien l’as-tu volontairement travaillé ainsi ?

C’était assez spontané, je n’ai pas commencé à écrire en me disant “je vais faire des chapitres courts”. Assez naturellement, j’avais découpé mon histoire en scènes, un peu comme un scénario et chaque scène a eu son chapitre… Et la veille du jour où j’ai envoyé mon manuscrit, je l’ai repris et j’ai donné des titres rigolo à tous mes chapitres !

Un autre point fort, c’est qu’on passe très facilement de « histoire crédible » à « scène de comédie incroyable » (comme dans la scène d’espionnage à l’agence de voyage que j’ai beaucoup aimé). Comment as-tu réussi à trouver cet équilibre ? C’était important pour toi d’avoir des éléments comiques dans ton histoire ?

Oui, l’humour c’était très important pour moi. Je n’avais pas envie d’écrire juste une romance, je voulais vraiment que ce soit une comédie. J’avais envie d’écrire un feel-good book, qui fait rire et qu’on referme de bonne humeur ! J’ai moi aussi bien rigolé en écrivant la scène de l’agence, je n’avais pas du tout prévu qu’elle dérape à ce point !

Si on pénètre aussi facilement dans ton histoire, c’est grâce à Juliette, ton personnage principal, qui est à la fois réaliste et attachante. Comment l’as-tu créée ? Est-elle un peu autobiographique ?

Tout le monde me pose cette question ! Il y a un peu de moi en Juliette bien sûr. Trop idéaliste, gaffeuse et rêveuse… Mais contrairement à elle, j’adore voyager et je n’ai pas peur de l’inconnu.

Tu as annoncé sur Twitter que les droits étaient achetés pour le cinéma. Félicitations ! Peux-tu nous en dire plus sur ce projet et quand on peut espérer voir le film ?

Pas tout de suite, malheureusement. L’écriture du scénario devrait prendre toute l’année 2015, ensuite, il faudra trouver un réalisateur et tourner le film… Je pense qu’on ne verra pas le film sur les écrans avant fin 2016. Mais c’est un super projet et je suis ravie de pouvoir travailler dessus.

Vas-tu participer à l’écriture du scénario ? Si oui, comment abordes-tu cette « deuxième écriture » ?

Oui, je suis justement en discussion sur le contrat avec la maison de prod ! Je pense que je vais lire tous les scénarios qui me tombent sous la main et essayer de faire pareil. Il y a déjà pas mal de dialogues et de scènes très visuelles dans mon livre, donc c’est vraiment une adaptation, pas une réécriture.

Et sinon, à quand un second roman ? As-tu déjà des idées et l’envie de te remettre à écrire ?

Le second roman est terminé ! Je suis actuellement en discussion avec différentes maisons d’édition, mais j’espère le voir sortir dans le courant de l’année. A priori il s’appellera Comme dans une comédie romantique, mais je n’en dis pas plus pour le moment, c’est une surprise !

Pour finir, peux –tu me dire quel a été ton dernier coup de cœur littéraire ?

Les Apparences de Gillian Flynn. Je ne lis pas beaucoup de thrillers, mais celui-ci je l’ai vraiment trouvé exceptionnel !

Un immense merci à Marie d’avoir pris le temps de répondre à mes questions. J’espère que cette interview vous a plut et vous a donné envie de lire l’excellent roman de Marie. Si vous avez envie d’en savoir plus sur elle et de suivre ses activités d’auteure et de bloggeuse, je vous invite à découvrir sa page Facebook.

Publicités
Cet article, publié dans Interviews, Interviews d'auteurs, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Interview de Marie Vareille : la Chick lit française prend son envol

  1. J’ai acquis son livre cette semaine. Cette interview me donne encore plus envie de découvrir l’histoire et l’auteur.

    J'aime

Vous en pensez quoi ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s