L’étrangleur de Cater Street, roman policier d’Anne Perry

anne-perryMa toute dernière chronique de l’année 2014 avait été consacrée au roman d’Anne Perry Un  Noël à Kanpur que j’avais beaucoup aimé, et comme c’était la première fois que je lisais un livre d’Anne Perry, j’ai tout de suite eu l’envie d’en lire un autre ! Je suis une lectrice un peu compulsive, et c’est dont la raison pour laquelle je vais aujourd’hui vous parler du premier tome de la saga des enquêtes de Charlotte et Thomas Pitt : L’étrangleur de Cater Street.

J’ai acheté ce livre en décembre à la faveur d’une nouvelle édition que la maison 10-18 a proposé à ses lecteurs : cette édition spéciale contient en un seul livre les deux premiers tomes de la série Charlotte et Thomas Pitt, deux personnages d’enquêteurs récurrents dans les romans policiers d’Anne Perry. Nous plongeons donc dans un voyage à travers le temps pour atterrir dans le Londres du XIXe siècle, rempli de brouillard, de personnages tout droit sortis des livres de Dickens et de crimes atroces. Le cartier de Cater Street est normalement très paisible. Cette rue très respectable aligne des maisons de bonnes familles où l’élite de la société se targue d’avoir une morale irréprochable. Mais cette société victorienne d’apparence parfaite cache en fait de nombreux secrets inavouables. Et lorsque des jeunes filles commencent à se faire assassiner en pleine rue, la paranoïa ne va pas tarder à s’installer, chacun dévisageant son voisin à la recherche d’un monstre sanguinaire.

Au milieu de ces crimes atroces, la jeune Charlotte Ellison, qui habite Cater Street avec ses parents et ses deux sœurs, ne sait pas trop quoi penser. Comment expliquer ces meurtres ? Qui peut bien en vouloir à des jeunes filles apparemment calmes et sans histoires ? Autant de questions qui vont rapidement trouver un écho chez l’inspecteur en charge de l’enquête, le jeune et dynamique Thomas Pitt. Cette première histoire leur permet de se rencontrer (désolée de vendre la mèche), et comme le dirait Sherlock Holmes de lancer le jeu.

Comme je l’avais précédemment noté, Anne Perry est une romancière extrêmement rigoureuse. Elle est très douée pour monter des intrigues apparemment très complexes mais finalement assez simples. Le lecteur n’arrive pas au dénouement de l’histoire en tombant des nues devant le coupable. A aucun moment on ne peut avoir la sensation que la romancière sort un lapin de son chapeau ! Bien au contraire, on arrive à la révélation finale avec cette impression d’évidence qui fait que tous les détails que l’on a pu observer pendant la lecture prennent un sens différent, comme si on aurait pu soi-même trouver la solution. En ce qui me concerne, c’est ce que je préfère dans les romans policiers : sentir que moi aussi, en tant que lectrice, je fais partie du jeu de la traque.

Les personnages sont vraiment très soignés, tant dans leurs motivations que dans leurs psychologies. Ils sont bien construits, on se les représente facilement, et Anne Perry respecte de manière très habile les codes de l’époque, notamment l’importance de la hiérarchie sociale. Même si elle ne nous donne pas trop de paysage de carte postale à voir, elle restitue bien l’état d’esprit de l’époque. Au fil des pages, on se sent vraiment projetés dans le Londres de l’époque.

Comme je l’avais déjà noté pour Un Noël à Kanpur, le seul défaut que je note est au niveau du rythme de la narration. Il est trop lent, et souvent ce sont les scènes de dialogues qui sont les moins bien exploitées. Certains passages auraient mérités des coupes drastiques pour que le roman gagne en dynamisme. Malgré cette faiblesse narrative, la construction de l’histoire et les personnages sont tellement réussis que ce roman policier est une vraie lecture plaisir. Il me reste la seconde histoire du tome à découvrir, et je la lirais avec plaisir car j’ai découvert en Anne Perry une digne héritière de la reine du crime.

Très bonne lecture à tous.

Publicités
Cet article, publié dans Roman policier, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour L’étrangleur de Cater Street, roman policier d’Anne Perry

  1. LadyMina dit :

    Ahah ! Il est dans ma bibliothèque depuis environ un mois. J’adore cette nouvelle édition et ce sera mon premier roman d’Anne Perry. J’espère que j’apprécierai également, même si j’ai pu lire dans ton article que c’est un peu lent. 🙂

    J'aime

Vous en pensez quoi ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s