L’Agence, roman de Lorraine Fouchet

lagenceJe ne sais pas si ça vous est déjà arrivé, mais parfois j’ai envie de changer de vie. Si j’étais plus courageuse, si j’avais davantage le caractère aventurier, je plaquerais tout pour partir m’installer ailleurs. C’est un rêve un peu idiot, mais je pense que nous avons tous ça en nous : l’envie de larguer les amarres. Dans ce joli roman intitulé L’Agence, Lorraine Fouchet nous fait justement faire la connaissance d’une jeune femme qui va tout laisser derrière elle.

Juliette Forestier est une jeune trentenaire dynamique qui aime son travail et essaye de s’en sortir le mieux possible dans la vie. Tout n’a pas été rose : enceinte à dix-neuf ans, elle a dû mettre au monde son petit garçon toute seule alors que ses parents qu’elle adorait disparaissaient prématurément dans un accident. Elle s’est donc retrouvée seule au monde à devoir éduquée un petit garçon et sa jeune sœur. Et comme il n’y aurait pas d’histoire si le tableau n’était pas encore plus noir, elle se retrouve licenciée du jour au lendemain. Sans travail, il lui faut choisir une nouvelle orientation à sa vie. C’est comme ça qu’elle décide de retourner à ses racines dans le Gers, aidée par sa meilleure amie, une anglaise elle-même installée dans la région.

Là-bas, elle va retaper une vieille maison, s’inventer une nouvelle vie, rencontrer un homme, croiser de vieilles connaissances qui ne sont pas toutes ravies de la revoir, faire face à la crise d’adolescence de sa sœur… et monter une agence dédiée aux gens qui, comme elle, ont besoin de changer de vie. Grâce à l’agence, Juliette et Sarah (sa meilleure amie) vont aider plusieurs personnes, tout envoyant défiler dans leur bureau quelques personnages haut en couleurs !

Le pitch de ce roman donne tout de suite le ton. L’histoire est dynamique, démarre très vite, et le lecteur est immédiatement pris de sympathie pour cette fille qui essaye de s’en sortir et ne baisse jamais les bras. Son énergie est contagieuse, et on se prend tout de suite au jeu de l’agence et de ses clients en quête d’une vie meilleure. Ce roman est à la fois drôle, romantique et touchant, ce qui en fait une lecture très riche et d’autant plus agréable.

On suit avec plaisir les péripéties de Juliette et d’Alice, sa sœur désormais adolescente qui a beaucoup de mal à se faire à la vie dans le Gers. On découvre aussi avec bonheur plusieurs seconds rôles extrêmement sympathiques. Mon coup de cœur personnel est Joëlle, la campagnarde qui rêve d’une vie de paillettes à la capitale et part tenter sa chance à Paris dans l’espoir de rencontrer l’homme de sa vie. Comme un running gag, on la retrouve au fil des chapitres pour découvrir les nombreux rebondissements de son histoire parisienne.

Le fait qu’on suive plusieurs histoires est l’une des principales forces de ce roman. On ne s’ennuie pas une seule seconde, et l’humour n’empêche pas les moments de grande tendresse. L’écriture de Lorraine Fouchet est claire, directe, vive et très plaisante à lire. Elle nous embarque très facilement dans l’histoire de son roman et dépeint des personnages qui sont bien réels, animés par leurs rêves mais aussi hantés par leurs drames, leurs peurs. Et même si on se doute de la manière dont certaines histoires vont finir, d’autres rebondissements sont très bien amenés et permettent de créer de vraies surprises… ce qui est toujours appréciable dans un roman !

Je lirais avec plaisir d’autres romans de Lorraine Fouchet, et j’espère que cette chronique vous aura donné l’envie de découvrir cette auteure française. Très bonne lecture à tous !

Publicités

Vous en pensez quoi ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s