La Mélodie des jours, roman de Lorraine Fouchet

Il y a plusieurs années, j’avais lu avec beaucoup de plaisir un roman de Lorraine Fouchet : L’Agence. Un livre feel-good avant l’heure, qui m’avait beaucoup ému. Depuis, je m’étais promise de lire d’autres livres de la romancière française. C’est désormais chose faite : j’ai fini de lire La Mélodie des jours. Un livre tout en tendresse, véritable roman chorale qui nous fait vibrer au fil du quotidien d’une poignée de personnages particulièrement attachants.

Mon résumé du livre

Mélodie-joursLucie vit dans un petit village du Vaucluse avec sa fille Léa. Elle se prépare à célébrer les onze ans de la fillette quand une mauvaise nouvelle vient faire basculer sa vie. Lucie apprend qu’elle est atteinte d’un cancer du sein. Isolée, sans famille à qui se confier, Lucie se connecte au Site des Voisins, un forum sur lequel les habitants du village échangent anonymement pour se rendre mutuellement service ou simplement offrir une oreille attentive. Dans cette communauté virtuelle, Lucie trouve la force d’avancer. Elle rencontre aussi Charlie, qui partage avec elle sa passion pour la musique. Lucie n’est pas la seule à compter sur l’aide des voisins. Alberte, une retraitée de l’éducation nationale fraichement débarquée de Corse, cherche à se rendre utile. Et Seb, un garçon de l’âge de Léa frappé d’une curieuse maladie, a bien besoin d’un lien avec le monde extérieur, lui qui vit cloîtré dans sa chambre. Au gré des messages, chacun va trouver l’aide dont il a besoin pour surmonter les épreuves.

Mon avis sur La Mélodie des jours

J’ai trouvé ce roman par hasard, dans une librairie d’occasion, lors de mes dernières vacances en Bretagne. L’occasion était trop belle, et je n’ai même pas lu le résumé. J’ai acheté le roman sur le seul nom de son autrice. Du coup, je vous avoue avoir été un peu refroidie quand j’ai découvert que le roman parlait du cancer. Moi qui cherchais une lecture légère pour les vacances, j’ai eu peur d’avoir fait un mauvais choix.

En fait pas du tout ! Le cancer n’est pas le sujet principal du roman. Lorraine Fouchet, qui a travaillé dans le domaine médical, aborde la question parce que c’est un sujet qui touche beaucoup de femmes. Ce n’est donc pas forcément très intelligent de le cacher comme si c’était quelque chose de honteux. Au contraire, la maladie fait aussi partie de la vie. Et offrir une histoire inspirante fera certainement beaucoup de bien à beaucoup de monde.

Contrairement à mes craintes de début de lecture, La Mélodie des jours n’a rien d’un roman triste. Au contraire, c’est un livre lumineux porté par un formidable élan de chaleur humaine. Il est traversé par des sentiments optimistes et lumineux. Il ne fait pas non plus l’économie de la trouille qui vient avec un tel diagnostique. Mais encore une fois, le cancer est un sujet parmi d’autres. Ce n’est pas vraiment le coeur du livre.

Le coeur de cette histoire, c’est la manière que nous avons de nous lier les uns aux autres. Comment des rencontres fortuites peuvent changer nos vies pour le meilleur. Comment de quasi inconnus peuvent vous offrir le soutien dont vous avez cruellement besoin. Bref : c’est un livre sur la solidarité et l’amitié.

Comme c’est un roman chorale, chaque chapitre est raconté du point de vue d’un personnage différent. On découvre donc la vie d’Alberte, celle de Malo, et aussi l’amitié naissante entre Léa et Seb. Par effet de ricochet, on en apprend aussi plus sur les personnages secondaires, en particulier Darius, que j’ai beaucoup apprécié. Tout ça donne l’impression d’une vraie vie de village qui palpite. Je me suis sentie projetée en plein coeur de cette petite vie de quartier, au sein d’une communauté soudée où il fait bon vivre, même quand le temps est à l’orage.

La Mélodie des jours : une idée lecture pour qui ?

Si vous êtes adepte des romans feel-good, je pense que vous trouverez tous les ingrédients d’une lecture plaisir avec ce livre. Lorraine Fouchet signe un roman très réussi. Son histoire est originale avec des accents de gravité, mais sans jamais devenir triste ou angoissant. C’est une célébration de la vie et de ce que l’humanité a de meilleur à offrir. C’est aussi une invitation à nous souvenir que c’est important de se soucier des autres, même s’ils ne semblent être que de parfaits inconnus. Il suffit d’aller à leur rencontre pour découvrir des trésors de bienveillance.

Vous en pensez quoi ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s