Au bonheur des ogres arrive (enfin !) sur grand écran

au-bonheur-des-ogres-2Je vous en ai déjà parlé dans un article, je l’ai guetté depuis des mois, mais je suis enfin récompensée de ma patience d’ange : le film Au bonheur des ogres, adapté du très bon roman de Daniel Pennac, sort le 16 octobre sur les écrans de France et de Navarre !

Si je me réjouis aussi ouvertement, c’est que ce film se présente sous les meilleurs auspices. Le casting me fait rêver, avec Raphael Personnaz dans le rôle de Benjamin Malaussène, Bérénice Béjo dans celui de la journaliste, et pour couronner le tout Emir Kusturica en personne. L’ensemble est filmé par la caméra de Nicolas Bary dans le cadre mythique de la Samaritaine (désaffectée certes, mais encore mythique)… Moi je vous le dis, ça sent le bon film à l’horizon !

D’autant que j’ai vraiment beaucoup aimé les livres de Daniel Pennac. La saga des Malaussène comporte plusieurs tomes, tous aussi bons les uns que les autres. Au bonheur des ogres, qui est donc le premier, nous permet de faire connaissance avec cette charmante famille, un peu atypique certes mais qui respire la joie de vivre. Et pour cet automne, c’est tout ce qu’il nous faut !

Quelle est l’histoire ? L’histoire que nous suivons est celle de Benjamin Malaussène, un brave garçon qui travaille comme bouc-émissaire professionnel dans un grand magasin de Paris. Son métier vous semble bizarre ? Pas du tout : quand un client veut se plaindre, c’est vers lui qu’on l’envoie pour arranger les choses. Bon, pas vraiment un métier épanouissant mais ce n’est pas grave car ce boulot lui permet de nourrir sa famille. Et la famille est plutôt grande. Benjamin n’est pas marie, il n’a pas d’enfants : il a tout simplement ses nombreux frères et sœurs à charge. La maman est du genre volage : elle collectionne les hommes, les bébés, mais n’est pas très maternelle. Du coup Benjamin est tout seul pour élever la marmaille. Mais ce n’est pas grave, la vie est belle et c’est la maison du bonheur. Sauf qu’un jour, au travail, des bombes se mettent à exploser. Et notre pauvre Benjamin se retrouve en tête de la liste des suspects. Les choses pourraient bien se compliquer…

Un peu de réalisme, un soupçon de bazar, une touche de poésie enfantine… cette histoire pourrait bien vous charmer. Rendez-vous au cinéma dès aujourd’hui pour en savoir plus. Et si vous êtes séduits, n’hésitez pas une seule seconde à vous procurer les livres. Vous ne serez pas déçus du voyage !

Publicités
Cet article, publié dans Films, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Au bonheur des ogres arrive (enfin !) sur grand écran

  1. Une touche de poésie enfantine mélangée avec un peu de réalisme…Je me laisserais bien tenter!

    J'aime

Vous en pensez quoi ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s