Au Bonheur des ogres au cinéma !

Affiche Au Bonheur des Ogres

C’était à prévoir. Il fallait bien que ça arrive un jour ou l’autre. Et pour être franche : c’est pas trop tôt ! La bonne nouvelle de la semaine, c’est que je viens de découvrir que la fabuleuse saga des Malaussène, écrite par le brillantissime Daniel Pennac, fait l’objet d’une adaptation au cinéma. Le premier film Au Bonheur des ogres reprend le premier tome et sortira sur les écrans en 2013. Encore une bonne raison d’attendre avec empressement le début de cette nouvelle et prometteuse année !

Pour ceux qui n’ont jamais entendu parler de ces merveilleux livres, il est temps de se mettre au parfum ! La saga qui s’ouvre avec Au Bonheur des ogres raconte l’histoire de Benjamin Malaussène, un brave garçon domicilié à Belleville qui tente de garder la tête hors de l’eau dans son quotidien burlesque. Frère aîné d’une impressionnante smala, il a la charge d’élever ses frères et sœurs pendant que sa mère parcoure le monde à la recherche de l’amour. Épaulé par des amis de quartier et son chien Julius (épileptique), il doit aussi faire face à un bouleau franchement pas marrant : bouc-émissaire professionnel dans un grand magasin. Mais tout est mis sans dessus-dessous lorsque des bombes commencent à exploser un peu partout et que Malaussène est suspecté.

Voilà pour le résumé, mais ne vous y méprenez pas : l’histoire est encore mieux. Riche en rebondissement, elle offre un très agréable pastique du Bonheur des dames de Zola, tout en dévoilant un style littéraire qui n’est pas sans rappeler les meilleures lignes de Michel Audiard. Le Paris franchouillard retrouve ici ses lettres de noblesse et son énergie propre. Il revit sous nos yeux sans nostalgie aucune, mais plutôt avec ce charme intemporel qui donne tout son cachet à ce roman.

Les autres livres de la saga méritent également le détour. Ils sont tous aussi bons les uns que les autres, et l’on a toujours plaisir à retrouver Benjamin dans de nouvelles aventures. C’est un personnage particulièrement riche et attachant que Daniel Pennac nous offre dans ces pages. Et c’est pourquoi je suis si contente d’annoncer enfin une adaptation française qui ait l’air aussi prometteuse.

Le film sera réalisé par Nicolas Bary (à qui l’on doit Les Enfants de Timpelbach, sorti en 2008) d’après le scénario de Pennac lui-même. Et côté casting, c’est Raphaël Personnaz qui reprendra le rôle de Benjamin Malaussène (les bibliophiles l’avaient aperçu dans Il ne faut jurer de rien puis dans La Princesse de Montpensier), tandis que Bérénice Bejo incarnera sa petite-amie journaliste. Emir Kusturica sera aussi de la partie, mais je ne sais pas encore dans quel rôle. A suivre…

Publicités
Cet article, publié dans Films, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Au Bonheur des ogres au cinéma !

  1. Ping : Au bonheur des ogres arrive (enfin !) sur grand écran | A livre ouvert

Vous en pensez quoi ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s