Le journal d’un héros romantique

Couverture du Journal de monsieur DarcyDe tous les personnages masculins de l’œuvre de Jane Austen, monsieur Darcy est certainement le plus célèbre, le plus aimé des lectrices, et le plus mystérieux aussi. Ses apparitions dans Orgueil et préjugés sont peu nombreuses et pourtant inoubliables. Ses qualités autant que ses défauts ont contribué à faire de lui un des héros romantiques les plus célèbres de la littérature anglaise, inspirant encore aujourd’hui de nombreux romanciers. Le paradoxe, qui est aussi le propos du livre d’Amanda Grange, c’est que les lecteurs savent finalement très peu de choses sur lui. D’où l’idée de proposer à la lecture son journal intime : Mr. Darcy’s diary.

L’idée aurait pu être ridicule, et pourtant force est de constater que l’auteure maîtrise son sujet à la perfection : Amanda Grange connaît par cœur Orgueil et préjugés, et construit donc son roman en parallèle de celui de Jane Austen. Tous les personnages sont là, éclairés par un autre point de vue, l’intrigue est suivie à la lettre, et la psychologie du personnage est scrupuleusement respectée.

Ce qui n’empêche pas de s’amuser un peu ! En dévoilant ce qui se passe dans les coulisses, Amanda Grange en profite pour éclaircir les détails de certaines actions qui ne sont pas racontées dans le livre original. Par exemple, on apprend de quelle manière Darcy intervient dans le mariage de Lydia, comment il retrouve Wickham, comment il dissuade Bingley de revoir Jane… pour finalement le pousser à faire sa demande en mariage.

On retrouve aussi avec plaisir des personnages auxquels on s’était attaché pendant la lecture d’Orgueil et préjugés. Si le livre de Jane Austen nous rapprochait surtout de la famille Bennet et de ses proches, ici ce sont les Bingley, Lady Catherine et d’autres personnages insoupçonnés qui se trouvent sur le devant de la scène. On voit beaucoup plus Anne par exemple, la fille de Lady Catherine, à laquelle Amanda Grange donne véritablement vie, lui faisant même vivre une histoire d’amour. C’est donc un plaisir de profiter davantage de tous ces personnages secondaires, qui n’ont rien perdu de leur charme, ou au contraire de leur ridicule.

Mais le cœur du livre, c’est bien entendu monsieur Darcy lui-même. Amanda Grange restitue bien, je trouve, la personnalité du personnage, et nous livre chacun de ses combats intérieurs : doit-il céder à son amour pour Elizabeth ? Ou bien doit-il résister pour ne pas déshonorer son nom ? Les raisons de sa lutte, présentes dans le roman original, sont ici très bien exploitées. Darcy doute beaucoup, mais son acharnement à toujours aimer Elizabeth le rend attendrissant. De même, son inquiétude perpétuelle pour sa jeune sœur le rend profondément humain. Il se matérialise sous nos yeux, devient plus réel que dans le roman d’origine, et apparaît dans toute sa complexité. Le pari de l’auteur est donc gagné !

En ce qui concerne le style de l’écriture, rien à redire. Certains passages sont peut-être un peu fades si on les compare trop à l’ouvrage original, mais le ton est juste et le style colle tout à fait à celui de Jane Austen. Le respect de la chronologie est aussi un point fort de ce journal, même si l’auteure prend la liberté de commencer plus tôt et de terminer son roman plus tardivement que celui de Jane Austen. Les fans seront ravis de voir Darcy et Elizabeth mariés à Pemberley, et comment leur vie de couple s’organise avec leurs familles respectives, aussi envahissantes l’une que l’autre !

Mon seul reproche est que le genre du journal intime n’est pas toujours assez exploité, particulièrement dans les premiers chapitres. Au début, l’auteure n’ose pas trop se décaler de Jane Austen, ce qui alourdit un peu le rythme avec une narration qui peine à trouver ses marques. Mais bien vite heureusement, on retrouve le souffle du roman.

Comme je ne l’ai pas encore signalé, le roman est en anglais. Les éditeurs français ne doivent pas penser que les fans de Jane Austen méritent une traduction en français puisque je n’en ai trouvé aucune. Toutefois, même pour les anglicistes peu sûrs d’eux, je pense que le livre est accessible. C’est de la belle langue classique, et les tournures sont assez claires pour que vous ne soyez pas perdus. Du reste, monsieur Darcy n’est pas le personnage le plus loquace de l’œuvre de Jane Austen !

Mr. Darcy’s diary est à conseiller à tous les fans de Jane Austen, et plus particulièrement à ceux qui ont dévoré des dizaines de fois ce magnifique roman qu’est Orgueil et préjugés. Vous le trouverez sans peine dans une librairie anglo-saxonne ou sur internet.

Vous en pensez quoi ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s