Kerozene, roman d’Adeline Dieudonné

J’ai découverte Adeline Dieudonné au moment de la parution de son premier roman : La Vraie Vie. Un livre qui m’avait beaucoup impressionnée. J’en avais eu des frissons tant l’écriture et l’histoire étaient puissantes. Son second roman, Kerozene, serait-il aussi réussi ? J’ai mis du temps avant de le lire. Une année entière à tergiverser avec moi-même. A douter parce que j’avais un peu (beaucoup) peur d’être déçue. Et finalement, je me suis lancée. Verdict dans la chronique du jour !

Mon résumé du livre

Il est presque minuit dans une station service au milieu de nulle part. Et une poignée de personnes sont là. Chacune pour une raison différente. Chacune sur un trajet qui lui est propre. Ces gens ne se connaissent pas, ne se sont jamais vus. Mais après ce soir, ils seront liés à tout jamais par un événement sur le point de se produire.

Mon avis sur Kerozene

KerozeneJe sais : c’est certainement le résumé le plus léger que j’ai eu l’occasion de rédiger en plus de dix ans de blog ! Comme quoi, je suis parfois capable de concision !

Sérieusement, c’est très difficile de raconter le résumé de Kerozene sans vous spoiler. Et je pense que le plus important, c’est surtout de vous faire comprendre le principe de ce livre chorale. Chaque chapitre est une pièce du puzzle. Chaque chapitre raconte l’histoire d’un des personnages. On n’a jamais d’histoire complète, de parfaite vue d’ensemble. Juste des morceaux qu’il faut patiemment recoller. C’est presque comme si on lisait une histoire policière en forme de nouvelles.

Et c’est là où je dois dire que je n’ai pas été entièrement transportée par le roman. Oui c’est vrai que la construction est bien ficelée. Mais j’ai trouvé que ça ralentissait ma lecture. A peine avais-je le temps de me familiariser avec un personnage qu’on passait à un autre. J’ai trouvé ça un peu frustrant. Et même si je comprends bien, intellectuellement, la démarche d’Adeline Dieudonné, Kerozene m’a un peu laissée sur ma faim.

Le final du livre est très bien trouvé. Je ne vous dévoile rien, mais c’est spectaculaire. Et tout d’un coup, ça fait sens avec toutes les histoires des personnages lues avant. Ce qu’il y a, c’est qu’entre le début et la fin, mon enthousiasme de lecture est retombé. Et au final, je suis ressortie plutôt mitigée de ce livre.

Kerozene : une idée lecture pour qui ?

Si vous aviez lu le précédent livre d’Adeline Dieudonné, ne vous attendez pas à trouver ici le même genre de récit. C’est une intention d’écriture radicalement différente. Il y a la même nervosité dans l’écriture, la même énergie. Mais pour autant, l’histoire ne prend pas la même ampleur. Donc gardez ces différences en tête, sinon vous risquez d’être un peu déçu, comme moi.

Si par contre vous adorez les romans chorales, façon puzzle, alors vous allez passer un très bon moment avec ce livre. Kerozene est vraiment original. Il se démarque des autres romans actuels, tant par sa forme que par son histoire. Et cette originalité à elle seule justifie qu’on prenne un risque en le lisant.

Alors : est-ce que vous comptez tenter ce livre ?

3 réflexions sur “Kerozene, roman d’Adeline Dieudonné

  1. chepabis dit :

    J’ai lu récemment « La cerise sur le gâteau » d’Aurélie Valognes, j’ai beaucoup apprécié. Le texte est simple, ça se lit vite et c’est ce que je recherche en ce moment car avec les enfants les instants lectures sont souvent interrompu. Je pense donc découvrir ses autres romans avant de passer à de plus récent.

    J’aime

Vous en pensez quoi ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s