Journées du patrimoine 2022 : visitez la BNF Richelieu !

Ce week-end, c’est le traditionnel rendez-vous des Journées du Patrimoine, et pour cette édition 2022 la BNF déroule tapis rouge. Car c’est aussi à partir de ce week-end que le site de la BNF Richelieu, en plein coeur de Paris, rouvre enfin ses portes. Il aura fallu dix ans de travaux pour rénover le site et le préparer en vue d’accueillir les visiteurs. Et autant vous le dire tout de suite : il s’agit vraiment d’un des joyaux du patrimoine culturel français. La salle de lecture à elle seule est un écrin au charme irrésistible. Promis : elle fera palpiter votre petit coeur de lecteur !

Comment visiter la BNF Richelieu pour les Journées du patrimoine 2022 ?

Le principe des Journées du patrimoine, c’est que l’entrée est gratuite. Néanmoins, à cause de l’affluence prévue pour la réouverture du site Richelieu, la BNF a prévu des inscriptions en ligne pour réserver votre visite. Si vous venez en fin de journée, vous pouvez toujours tenter la visite sans réservation. S’il n’y a pas trop de monde, vous devriez pouvoir visiter le site.

Si le nombre de visiteurs est trop grand, je vous encourage à reprendre le métro et à aller visiter un autre site de la BNF qui vaut vraiment le détour : celui de l’Arsenal. On y trouve de superbes archives de la littérature française. Et le bâtiment en lui-même est aussi un joyau, même s’il est moins spectaculaire que le site Richelieu.

BNF-1

Et au fait : que peut-on voir à la BNF Richelieu ?

Le site de la BNF Richelieu est « le berceau historique de la bibliothèque nationale de France » dixit la BNF elle-même. Et c’est vrai : ce fut le premier site consacré aux archives. De fait, les collections qu’on y trouve sont exceptionnelles. Et l’hôtel particulier lui-même est un chef d’oeuvre d’architecture. C’était d’ailleurs la palais du cardinal Mazarin, grand amateur de livres comme vous le savez peut-être. En effet, c’est à lui qu’on doit la création de la plus ancienne bibliothèque publique de France : la bibliothèque Mazarine. Située à Paris sur le quai de Conti, elle est d’ailleurs ouverte ce week-end pour les Journées du patrimoine 2022.

Revenons à la BNF Richelieu (autre cardinal, décidément !). Le musée qui vient d’ouvrir ses portes propose un voyage dans le temps, avec des oeuvres qui datent pour certaines de l’Antiquité. Vous pourrez notamment admirer :

  • les manuscrits de Victor Hugo, Proust ou de Simone de Beauvoir
  • des partitions musicales, comme celles du Don Giovanni de Mozart
  • des estampes de Picasso et de Rembrandt
  • des photographies de Nadar (le célèbre portrait d’Alexandre Dumas est présenté)
  • et même le trône du roi Dagobert !

…sans compter de nombreuses autres oeuvres d’art, du mobilier et même quelques costumes.

Séance de rattrapage !

Si jamais vous n’avez pas le temps de visiter le site Richelieu de la BNF pendant ces Journées du patrimoine 2022, pas de panique. Le musée est à présent ouvert pour de bon. Et il sera donc accessible normalement dès lundi.

La BNF Richelieu va proposer des expositions et des événements. La première exposition est consacrée, logiquement, à Molière en personne. Et si vous le souhaitez, vous pourrez participer à des visites guidées ainsi qu’à des ateliers.

Bonne visite !

BNF-2

2 réflexions sur “Journées du patrimoine 2022 : visitez la BNF Richelieu !

  1. francefougere dit :

    Bonjour – il fallait évidemment changer le réseau électrique en 110 – mais ce fut un prétexte pour des travaux iconoclastes.

    Ce ne fut pas suffisant d’enlever la Bibliothèque nationale de France sa salle Labrouste, pour la donner à l’Institut national d’Histoire de l’art, qui aurait pu être hébergé ailleurs.
    La Salle Ovale était réservée aux chercheurs, pourvue en libre accès – pour les chercheurs – de toutes sortes de livres de base, de nature encyclopédique, dans la tranquillité et le silence. Elle est maintenant démagogiquement ouverte à tout public, et donne accès à 9 000 bandes dessinées sur 20 000 ouvrages. Ont disparu les périodiques certains savants, en libre accès sur les présentoirs, ont disparu les bibliothèques basses faciles d’accès contenant les volumes imprimés du Catalogue des imprimés de la BNF, que j’ai consultés avec tant de profit et de plaisir.
    On a détruit, malgré les mises en garde et les protestations, le grand escalier de fer forgé – très sûr – qui menait jusqu’à l’étage de la Salle des Manuscrits, de la Salle des Monnaies et médailles. Il a été remplacé par un escalier tournant en aluminium, à mon avis dangereux.
    Le Jardin Vivienne : lorsqu’il y avait des exercices d’évacuation en cas d’incendie, nous allions sous les grands marronniers, près de l’arbre mûrier… disparus… de même que les petites fleurs qui se ressemaient. Voilà en particulier un palmier. Quel est le coût de ce gâchis ?

    J’aime

Vous en pensez quoi ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s