Comment j’ai retrouvé le plaisir de lire des romans Young Adult

Si vous suivez régulièrement Alivreouvert, vous avez peut-être observé que depuis un an, le Young Adult a à nouveau une petite place dans mes chroniques. Au tout début, il m’arrivait d’écrire des articles sur mes lectures de romans Young Adult. Et avec le temps, c’est devenu plus rare. Pour une bonne raison : moi-même j’avais un peu arrêté de lire des romans de cette catégorie. Trop d’histoires qui ressemblaient à Harry Potter et aux autres sagas fantastiques. Les histoires d’élus et de batailles magiques ne m’amusaient plus. Je trouvais que les thèmes étaient répétitifs. Et ça a vraiment fait retomber mon enthousiasme pour le Young Adult.

Jusqu’à ce que nous soyons tous frappés par une pandémie ! A la faveur du premier confinement, je me suis mise à consulter davantage les réseaux sociaux et les autres blogs. Et là, j’ai découvert qu’en peu de temps, le Young Adult avait pris un nouveau tournant. Et rapidement, j’ai replongé avec délice dans les joies de la lecture !

Instagram est devenu une vraie source d’infos pour moi

Pendant longtemps, je n’ai pas trop utilisé Instagram. Je ne suis pas douée pour publier de belles photos. Et j’avais l’impression qu’il fallait y passer beaucoup de temps pour trouver vraiment du contenu pertinent. Ce qui est vrai. Si on se contente d’y passer 10 minutes par-ci par-là, on va toujours retomber sur les même choses. Et ce n’est pas intéressant.

Mais quand on prend vraiment le temps et qu’on joue le jeu de naviguer et de chercher un peu, on trouve rapidement beaucoup de choses hyper intéressantes. En ce qui me concerne, je me suis beaucoup intéressée à des comptes de bookstagram US et UK. Et ce fut une mine inépuisables de trouvailles. Au départ je cherchais surtout des infos générales sur les nouveautés. Mais rapidement j’ai constaté que plusieurs sagas de Young Adult revenaient beaucoup. Et non seulement elles avaient de bonnes critiques, mais en plus leurs histoires avaient vraiment l’air originales. Tout me semblait nouveau et intéressant. C’est comme ça que j’ai sauté le pas !

Jack l’éventreur à la rescousse

La première saga que j’ai lu en 2020 pour mon grand retour sur les terres du Young Adult, ce fut le roman policier de Kerri Maniscalco, Autopsie. L’histoire met en scène une jeune étudiante en médecine légale à Londres, à une époque où les filles n’ont pas le droit de faire des études. Or, suite à divers événements, elle se retrouve à mener son enquête sur les crimes de Jack l’éventreur.

C’est le premier tome d’une saga de quatre romans, dont seul le premier est paru en France. Je les ai donc lu en VO et j’ai adoré ! J’ai aimé l’histoire, les personnages, le cadre historique, le propos sur l’éducation des femmes. Mon tome préféré est le second, consacré à Dracula. Pourtant à la base je ne suis pas fan des thrillers. Mais Kerri Maniscalco mélange habilement le suspens avec les ambiances gothiques. Du coup on se prend au jeu et on a envie de lire toute l’histoire.

J’étais tellement accro que j’ai lu presque tous les romans dans la foulée. Et cet enthousiasme m’a ramené avec joie vers les rives du Young Adult. Quand je m’y intéressais, il y avait finalement peu d’histoires vraiment policières. Certes, il y avait toujours du suspens, mais les auteurs ne se présentaient pas réellement comme des auteurs de polars. Sauf que les choses ont changé. Depuis quelques années, les auteurs de Young Adult font vraiment voler en éclat les petits cases des genres littéraires. Et ça donne lieu à des nouvelles histoires palpitantes.

La romance du XXIe siècle est enfin là !

C’est particulièrement vrai qu’un vent de changement se fait sentir du côté de la romance. Le Young Adult a vraiment apporté quelque chose au genre romantique. Et on l’avait déjà bien senti au moment de Nos Etoiles contraires, qui est vraiment un livre excellent que je conseille à tout le monde. Une histoire d’amour entre deux ados atteints de cancer ? Sur le papier, ça semblait glauque et déprimant. En fait, c’est un merveilleux hymne à la vie et à l’amour. Un roman lumineux à mettre entre toutes les mains.

Dans la même veine, beaucoup d’autres romans Yound Adult ont proposé des histoires teintées de romantisme mais ancrées dans la réalité. Leur point commun ? Un gros effort pour faire entendre la voix de celles et ceux qui n’étaient généralement pas présentés comme des héroïnes et héros des histoires d’amour. Les geeks, les ados mal dans leurs peaux, les personnes LGBT, les jeunes issus des minorités ethniques… Qui a dit que seuls les personnages blancs et minces avaient le droit de trouver l’amour ?

Tout d’un coup, les romans Young Adult ont élargi les standards de la romance. Et chemin faisant, ils ont vraiment remis l’amour et la tolérance au coeur de leurs histoires. Ce qui explique sans mal le succès de livres comme Dumplin de Julie Murphy, d’Attention Spoiler d’Olivia Dade, de Heartsopper d’Alice Oseman, ou encore de My Dear F***ing Prince de Casey McQuiston.

Le Young Adult… ne ressemble plus tant que ça à du Young Adult

Eh oui, je crois que le secret c’est bien ça. Le Young Adult a mûri. Cette catégorie à cheval sur plusieurs genres littéraires a profité du succès des sagas fantastiques… avant d’en souffrir. Les éditeurs et le grand public ont certainement contribué à cantonner la catégorie à un type de récits bien précis. Un ou une jeune qui doit sauver le monde. C’était sympa dans Harry Potter. C’est très inspirant dans Divergente (que j’ai adoré) ou dans Hunger Games. Mais à force d’être trop répétitif, je pense que ça a amoindri le genre. Comme si le Young Adult n’avait aucun autre propos, rien d’autre à raconter.

La nouvelle générations d’autrices et d’auteurs met en lumière des thématiques de société qui parlent aux jeunes : l’inclusion, la diversité, la haine raciale, le besoin de changer le monde, de réinventer les codes d’une société à bout de souffle… Le besoin de réenchanter le monde avant qu’il ne soit trop tard.

Autant de sujets qui sont portés par la jeunesse, mais qui parlent aussi à un lectorat plus vaste. Et je pense que c’est ce qui explique le succès actuel de nombreux romans Young Adult, ainsi que de leurs différentes adaptations sur les écrans. Peut-être après tout que je n’étais pas la seule à m’être lassée ? Et que je ne suis pas non plus la seule à avoir retrouvé le goût des histoires inspirantes maintenant que j’y trouve à nouveau l’énergie et l’originalité qui m’avaient séduite au départ ?

Mais alors, le Young Adult tel qu’on le connaissait a-t-il disparu ?

Si vous aimez les histoires d’élus, de combats et de récits fantastiques, n’ayez crainte. Ces histoires sont toujours là ! Ces dernières années, les sagas Grisha, La Sélection ou encore Le Prince Cruel ont bien prouvé que cette sous-catégorie du Young Adult n’avait pas dit son dernier mot. Leur point commun ? Elles sortent des sentiers battus, chacune à sa façon. La Sélection a pas mal joué sur le côté girly. Le Prince Cruel est vraiment une histoire de fantasy. Et pour Grisha, il y a beaucoup à en dire puisque ça commence par une trilogie avec une élue, et ensuite l’histoire se décompose en plusieurs récits secondaires, dont chacun a un style qui lui est propre (récit à suspens pour Six of Crow, et roman d’aventure pour King of Scars).

Vous le voyez, les auteurs ont toujours de l’imagination en réserve. Et à condition de chercher un peu, on peut découvrir des pépites. Pour moi, c’est vraiment la morale de l’histoire. J’avais abandonné le Young Adult car c’était devenu une étiquette de marketing un peu facile pour les maisons d’édition. Mais les auteurs ont repris le pouvoir en proposant de nouvelles histoires. Rien n’est jamais perdu dans le monde de la fiction. Et s’il y a une chose que toutes ces histoires nous ont enseigné, c’est que le bien triomphe toujours à la fin. Ouf !

4 réflexions sur “Comment j’ai retrouvé le plaisir de lire des romans Young Adult

  1. Parlons fiction dit :

    Merci pour cet article très intéressant ! C’est la première fois que j’en lis un aussi approfondi sur le sujet. De mon côté, je ne suis pas une grande fan de YA. Je ne l’ai d’ailleurs jamais vraiment été, donc ce n’est pas un changement qui est survenu en cours de route. J’ai beaucoup de mal à me retrouver dans les histoires, sans réellement pouvoir expliquer pourquoi. Peut-être l’âge des personnages, peut-être les thématiques abordées ? Le fait est que de temps en temps, je me lance dans la découverte d’un roman ou deux car parfois, sortir de sa zone de confort fait découvrir de belles choses. J’ai également la sensation de voir passer les mêmes romans sur Instagram, en boucle. Pour autant, je te rejoins sur un point, celui de suivre des bookstagrameurs UK et US. C’est vraiment une façon de découvrir d’autres livres qui parfois, ne sont pas (encore) traduits en France ou dont l’on parle assez peu sur les réseaux sociaux. Ces comptes inspirent beaucoup ma wishlist ! Pour ce qui est de ton constat, du changement de thématique et d’intrigues dans le YA, je trouve ça bénéfique. Bien que je ne sois pas une grande lectrice de ce genre, je suis d’avis qu’il est important de savoir se renouveler pour satisfaire un public toujours plus connaisseur et passionné au fur et à mesure des livres qui sont publiés. Si un souffle nouveau arrive sur le YA, je pense que cela ne peut qu’être bénéfique 😊

    Aimé par 1 personne

    • Alivreouvert dit :

      Merci beaucoup pour ton commentaire. Comme tu le dis si bien, la question de l’âge des personnages est peut-être aussi un élément qui peut freiner certains lecteurs. Je te rejoins là-dessus, et je pense que trop d’éditeurs ont voulu lancer des sagas YA avec des personnages clichés et des histoires finalement assez pauvres, juste parce c’était la mode. C’est quelque chose qui a fait beaucoup de mal au genre, et qui n’a pas donné envie au grand public de se pencher sur cette catégorie. Heureusement, les blogs et les comptes insta US et UK permettent de trouver des pépites au milieu de cet océan de nouveautés. Tout l’enjeu maintenant, c’est que les éditeurs se responsabilisent. Mieux vaut publier des histoires vraiment originales plutôt que beaucoup de livres médiocres.

      Aimé par 1 personne

Répondre à Parlons fiction Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s