Parution de La Petite Boutique aux poisons

C’est l’une des parutions que j’attendais avec le plus d’impatience pour cette fin d’année. La Petite Boutique aux poisons, le roman de Sarah Penner, vient tout juste de sortir en librairie. Il s’agit de la traduction française de The Lost Apothecary, un roman qui a vraiment fait sensation lors de sa parution en VO. Depuis près d’un an, je scrute Instagram pour en apprendre plus sur ce roman. Je lis avec passion les avis des blogueuses anglo-saxonnes. Et le moins qu’on puisse dire, c’est que le livre suscite l’engouement des lectrices ! Du coup, je vais profiter de sa parution en français pour enfin le lire. Et ça tombe bien parce que le thème est particulièrement raccord avec l’approche de Halloween.

La Petite Boutique aux poisons« Lors d’une froide soirée de février 1791, à l’arrière d’une sombre ruelle londonienne, dans sa boutique d’apothicaire, Nella attend sa prochaine cliente. Autrefois guérisseuse respectée, Nella utilise maintenant ses connaissances dans un but beaucoup plus sombre : elle vend des poisons parfaitement « déguisés » à des femmes désespérées, qui veulent tuer les hommes qui les empêchent de vivre. Mais sa nouvelle cliente s’avère être une jeune fille de 12 ans, Eliza Fanning. Une amitié improbable va naître entre elles, et entraîner une cascade d’événements qui risquent d’exposer toutes les femmes dont le nom est inscrit dans le registre de Nella…
De nos jours à Londres, Caroline Parcewell passe son dixième anniversaire de mariage seule, encore sous le choc de l’infidélité de son mari.

Lorsqu’elle découvre sur les bords de la Tamise une vieille fiole d’apothicaire, elle ne peut s’empêcher de faire des recherches et va découvrir une affaire qui a hanté Londres deux siècles auparavant : « L’apothicaire tueuse en série ». Et alors qu’elle poursuit ses investigations, la vie de Caroline va heurter celles de Nella et d’Eliza. Et tout le monde n’y survivra pas… »

Comme vous voyez, l’histoire est prometteuse. A mi-chemin entre le roman historique et le thriller féminin, le roman de Sarah Penner propose une histoire originale. La parution de La Petite Boutique des poisons est aussi l’occasion d’évoquer la maison d’édition Faubourg Marigny, qui est encore très jeune. Faubourg Marigny n’existe que depuis deux ans, mais la parution de ce livre sera certainement l’occasion de jeter un beau coup de projecteur le travail de ce petit éditeur. Et je suis déjà très curieuse de découvrir les futurs livres qu’ils comptent publier en France !

3 réflexions sur “Parution de La Petite Boutique aux poisons

Vous en pensez quoi ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s