Les 4 finalistes du Prix Roman Fnac

C’est devenu une tradition : pour la rentrée littéraire, la Fnac organise un salon du livre gratuit et ouvert à tous. A cette occasion, la Fnac organise recueille les votes de ses libraires et de ses partenaires pour choisir le livre qui remportera le Prix Roman Fnac. Bien avant la saison des prix littéraires, c’est l’occasion de mettre en lumière les nouveautés, et de découvrir les livres de la rentrée grâce aux rencontres organisées avec les auteurs. Un moment ludique qui célèbre tout simplement le plaisir de lire, de découvrir et de se rassembler entre curieux et passionnés.

Le salon du livre de la Fnac se tiendra à Paris à la fin du mois de septembre. Mais en attendant, l’enseigne a déjà dévoilé les quatre livres finalistes pour son Prix Roman Fnac. Vous allez voir, le moins qu’on puisse dire, c’est que c’est varié !

  • Milwaukee blues, de Louis-Philippe Dalembert

Milwaukee Blues« Depuis qu’il a composé le nine one one, le gérant pakistanais de la supérette de Franklin Heights, un quartier au nord de Milwaukee, ne dort plus : ses cauchemars sont habités de visages noirs hurlant  » Je ne peux plus respirer « . Jamais il n’aurait dû appeler le numéro d’urgence pour un billet de banque suspect. Mais il est trop tard, et les médias du monde entier ne cessent de lui rappeler la mort effroyable de son client de passage, étouffé par le genou d’un policier.

Le meurtre de George Floyd en mai 2020 a inspiré à Louis-Philippe Dalembert l’écriture de cet ample et bouleversant roman. Mais c’est la vie de son héros, une figure imaginaire prénommée Emmett – comme Emmett Till, un adolescent assassiné par des racistes du Sud en 1955 –, qu’il va mettre en scène, la vie d’un gamin des ghettos noirs que son talent pour le football américain promettait à un riche avenir. »

  • Où vivaient les gens heureux, de Joyce Maynard

Où vivaient les gens heureux« Lorsque Eleanor, jeune artiste à succès, achète une maison dans la campagne du New Hampshire, elle cherche à oublier un passé difficile. Sa rencontre avec le séduisant Cam lui ouvre un nouvel univers, animé par la venue de trois enfants : la secrète Alison, l’optimiste Ursula et le doux Toby.

Comblée, Eleanor vit l’accomplissement d’un rêve. Très tôt laissée à elle-même par des parents indifférents, elle semble prête à tous les sacrifices pour ses enfants. Cette vie au cœur de la nature, tissée de fantaisie et d’imagination, lui offre des joies inespérées. Et si entre Cam et Eleanor la passion n’est plus aussi vibrante, ils possèdent quelque chose de plus important : leur famille. Jusqu’au jour où survient un terrible accident… »

  • Le Fils de l’homme, de Jean-Baptiste Del Amo

Le Fils de l'homme« Après plusieurs années d’absence, un homme resurgit dans la vie de sa compagne et de leur jeune fils. Il les entraîne aux Roches, une vieille maison isolée dans la montagne où lui-même a grandi auprès d’un patriarche impitoyable. Entourés par une nature sauvage, la mère et le fils voient le père étendre son emprise sur eux et édicter les lois mystérieuses de leur nouvelle existence. Hanté par son passé, rongé par la jalousie, l’homme sombre lentement dans la folie. Bientôt, tout retour semble impossible. »

  • S’il n’en reste qu’une, de Patrice Franceschi

S'il n'en reste qu'une« Une journaliste occidentale croit pouvoir enquêter impunément sur le destin magnifique de deux figures légendaires des combattantes kurdes, Tékochine et Gulistan, afin de raconter la pureté de leur cause, l’inflexibilité de leur lutte, les circonstances exceptionnelles de leur mort dans les décombres d’une ville assiégée de l’ancienne Mésopotamie.
Mais accéder au premier cercle des dirigeants clandestins de cette guerre-là se mérite, et peut-être ne peut-on révéler la vérité qui se cache derrière tant de récits lacunaires et contradictoires qu’en se perdant à son tour : son enquête devient peu à peu parcours initiatique, remontée du fleuve du souvenir, hymne à une liberté dont nous avons perdu le sens en cessant d’être prêts à en payer le prix. »

Personnellement, je compte lire le roman de Joyce Maynard, et je suis aussi très curieuse de découvrir Milwaukee Blues. Et vous, qu’est-ce qui vous tente dans la sélection du Prix Roman Fnac ?

2 réflexions sur “Les 4 finalistes du Prix Roman Fnac

    • Alivreouvert dit :

      J’ai vu qu’il avait gagné, et c’est celui qui m’intéresse le moins dans la liste, mais parfois c’est dur de se faire un avis juste sur le résumé. Il faut juger à la lecture. Je suis fan de Joyce Maynard, donc je vais lire celui-ci, et Milwaukee Blues me tente énormément aussi. Affaire à suivre !

      J’aime

Vous en pensez quoi ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s