Ma sélection de la rentrée littéraire 2021

Top départ officiel de la rentrée littéraire 2021 sur Alivreouvert ! C’est un rituel que j’aime bien, et une occasion de plus de passer du temps dans les librairies à fureter parmi les rayons. Cette année, il y a pas mal de livres qui me font envie. Mais je dois faire une liste resserrée car, comme d’habitude, je ne peux pas tout lire faute de temps ! Pour ma sélection de la rentrée littéraire 2021, je ne vous propose que des romans écrits par des auteurs français. Ce n’est pas du chauvinisme de ma part, c’est juste que pour moi, la rentrée littéraire vise en premier lieu à mettre en avant des textes en langue française dans l’idée de faire découvrir de nouvelles plumes. Ce qui ne vas pas m’empêcher de lire et chroniquer le tout nouveau roman de Joyce Maynard, qui vient tout juste de paraître en France ! Mais en attendant d’avoir du temps pour lire les nouveautés internationales (et j’en ai déjà noté plusieurs !), voici déjà ma sélection made in France.

  • Le Grand Saut, de Renaud Dély

Le Grand Saut« Jeux olympiques de Los Angeles, 8 août 1984. Un jeune homme aux boucles brunes court à petites foulées, sa perche à la main. À des milliers de kilomètres, en pleine nuit, un enfant est planté devant son poste de télévision. Il regarde Pierre Quinon qui s’envole, décroche la médaille d’or du saut à la perche. La prouesse lui fait oublier, un instant, le souffle court de sa mère dans la chambre à côté.

Pourtant… Malgré une jeunesse assombrie, l’enfant construira sa vie. En dépit d’une jeunesse lumineuse, Pierre Quinon écourtera la sienne. Il se défenestre le 17 août 2011, miroir inversé du saut qui l’a sacré dieu de l’Olympe. »

  • Les Garçons de la cité-jardin, de Dan Nisand

Les Garçons de la cité jardin« Melvil a grandi dans l’un des 138 pavillons de la cité-jardin Hildenbrandt, en Alsace. À vingt-cinq ans, sa vie se résume à un modeste emploi en mairie, quelques soirées au bar ou au lac. Et à prendre soin du paternel depuis que ses frères sont partis. Virgile, l’aîné, s’est engagé dans la Légion. Jonas, le cadet, a disparu depuis des mois. Au grand soulagement du voisinage. Car leur nom seul suffit à terroriser le quartier. Les Ischard : irresponsables, asociaux, récidivistes. Des teignes. Mais un jour de printemps, le téléphone sonne et, dans les rues aux noms de fleurs, la rumeur enfle… »

 

  • Un Autre bleu que le tien, de Marjorie Texier

Un Autre Bleu que le tien« Restée mutique suite à un traumatisme dont elle n’a aucun souvenir, Rosanie vit à l’abri du monde depuis vingt ans, enfermée dans son univers feutré, protégée par son sauveur devenu son mari. Un jour, attirée par les thermes de la ville –; elle qui craint pourtant l’eau –; elle rencontre Félice, une femme sportive et volontaire, brisée par un tragique accident. Fascinée par sa force de caractère, Rosanie se résout à abattre le mur de silence derrière lequel elle s’est terrée pendant si longtemps. »

 

 

  • Rêver debout, de Lydie Salvayre

Rêver debout«  » Pourquoi, Monsieur, expliquez-moi pourquoi, vous moquez-vous de votre Quichotte lorsqu’il ne s’accommode pas de ce qu’on appelle, pour aller vite, la réalité ? « 

Une femme d’aujourd’hui interpelle Cervantes, génial inventeur de Don Quichotte, dans une suite de quinze lettres. Tour à tour ironique, cinglante, cocasse, tendre, elle dresse l’inventaire de ce que le célèbre écrivain espagnol a fait subir de mésaventures à son héros pourfendeur de moulins à vent.

Convoquant ainsi l’auteur de toute une époque pour mieux parler de la nôtre, l’autrice de Pas pleurer brosse le portrait de l’homme révolté par excellence, animé par le désir farouche d’agrandir une réalité étroite et inique aux dimensions de son rêve de justice. »

Et voilà, c’est tout pour moi ! Je sais, c’est un peu court, mais je préfère faire une sélection des livres qui m’intéressent vraiment et que je risque de lire dans les prochaines plutôt que de faire une liste longue comme le bras, avec des livres qui font « tendance » mais dont je sais déjà que je ne les lirai pas. Pour info, sachez que je vais lire le nouveau Amélie Nothomb, qui a l’air top, mais comme Albin Michel a pris l’habitude de ne pas proposer de résumé du livre et que je ne lis pas l’avenir dans les boules de cristal, j’ai décidé de ne pas présenter le livre dans cette liste. C’est trop bête de mettre une couverture avec un résumé vide !

Ma première chronique de la rentrée littéraire 2021 sera en ligne dès lundi prochain. Ce qui me laisse encore ce week-end pour avaler des centaines de pages et faire une cure de caféine afin de ne pas sombrer ! Je dis ça, mais la rentrée littéraire me galvanise, et chaque année ça ne rate pas : je fais une superbe découverte. Je vous souhaite exactement la même chose.

Et aussi, n’hésitez pas à me mettre en commentaire les titres de livres que vous avez remarqué, qui vous intéressent ou que vous comptez lire. Je suis toujours à la recherche de nouvelles infos, et avoir votre retour me permet aussi de faire des découvertes.

Belle rentrée littéraire à toutes & tous !

Vous en pensez quoi ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s