Vis ma vie de bibliothécaire estivale !

Même si je ne pars pas en vacances, je profite de quelques semaines au vert en Bourgogne. Mais partir quelques semaines pour un séjour dans la maison familiale implique de voyager avec des livres. Pas mal de livres. Beaucoup de livres, en fait ! Parce que quand je pars en vacances, je me transforme, telle une super-héroïne, en bibliothécaire estivale ! Résultat des courses : cet été, je suis partie avec deux énormes sacs remplis de livres. Je ne les ai pas pesé, mais on n’était pas loin d’une vingtaine de kilos de papier ! Comment en suis-je arrivée là ? Laissez-moi vous raconter ma vie.

Les livres pour ma mère

Quand j’étais une jeune lectrice, je plongeais avec plaisir dans la bibliothèque maternelle pour trouver des livres à lire. Depuis, le vent a tourné. Et depuis maintenant une vingtaine d’années, c’est ma mère qui puise dans ma bibliothèque pour trouver des livres à lire. Quand j’étais à l’université, en Lettres Modernes, elle râlait un peu devant certains livres que je lisais. Le Roman de la Rose ne la tentait pas beaucoup. En revanche, elle a fait de belles découvertes, en lisant notamment Moby Dick.

A présent que je suis libre de toute contrainte scolaire, mes lectures sont devenues particulièrement variées. Le seule problème, c’est que ça entretient la désirabilité de ma bibliothèque auprès de ma mère ! Tout au long de l’année, elle effectue des raids dans ma bibliothèque. Ou plus précisément, elle me demande de lui apporter des livres à lire. Donc non seulement je dois me souvenir des livres que je lis, mais en plus je dois garder en tête les livres prêtés à ma mère, pour ne pas lui ramener deux fois le même !

Chaque fois que je vais chez mes parents, je tire derrière moi un sac de livres. Les livres que j’amène, et les livres que je ramène chez moi, une fois que ma mère les a lu. C’est toute une organisation. Et c’est encore pire quand il s’agit d’un livre qu’elle attend de lire fébrilement ! C’était le cas récemment, avec la parution de La Soeur Disparue, le dernier volume de la saga des Sept Soeurs que nous avons adoré ma mère et moi. Il a fallu que je me dépêche de le lire pour lui amener en vacances !

Comme quoi, avoir des goûts semblables n’est pas forcément une bonne chose !

Les livres pour ma grand-mère

Comme si ça ne suffisait pas d’approvisionner ma mère en livres, il faut encore que je joue les super-bibliothécaires pour ma grand-mère ! C’est le cycle de la vie. Quand j’étais petite, avant que je sache lire, elle me lisait les histoires de Martine, de Ratus et un recueil de contes japonais que j’adorais. Elle me les lisait plusieurs fois, toujours à peu près les même histoires. C’est clair que j’ai une dette envers elle. Ce sont aussi ces moments de lecture passive quand j’étais petite qui m’ont donné le goût de lire.

Chaque fois que je vais en Bourgogne, je pars donc avec un stock de livres pour ma grand-mère. Elle aime un peu tout : romans policiers, romans féminins, romans historiques… Donc ce n’est pas trop difficile de lui faire plaisir. Sauf que je privilégie surtout les livres en grand format, plus faciles à lire pour elle que les livres de poche.

Le seul hic, c’est que là encore, il faut que je me souvienne de ce qu’elle a lu ! Ma mère tient un journal de lectures, mais pas ma grand-mère. C’est donc pour moi une sacrée gymnastique de me souvenir des livres prêtés… surtout quand il y a des séries, et que je ne sais plus à quel tome elle s’est arrêtée ! Il arrive fréquemment que j’apporte trop de livres, mais dans le doute, il vaut toujours mieux avoir du choix !

Les livres pour les personnes de passage

Il arrive aussi que je prête des livres à des amies, à d’autres membres de ma famille, à des collègues… Au fil des années, mes livres ont beaucoup voyagé. Et c’est très bien comme ça ! Je ne prête qu’à des personnes dont je suis sûre. Hors de question de laisser partir un livre dans la nature pour ne plus le revoir ! Je fais déjà du tri tout au long de l’année entre les livres que je garde et les livres que je donne. Donc les livres que je garde, je veux qu’ils restent dans ma bibliothèque. Je n’ai pas envie de les perdre en les prêtant à des personnes indélicates !

J’adore prêter mes livres. Il y a quelque chose de poétique et de chaleureux dans un livre qui voyage de main en main. Mais parfois, comme c’est le cas en ce moment, j’ai vraiment beaucoup de livres dans la nature en même temps ! Toute ma série des Détectives du Yorkshire est chez une cousine en Auvergne. Les Sept Soeurs sont en Bourgogne. Et il reste encore tout un stock de livres en région parisienne, chez mes parents !

Parfois, j’ai juste envie de tout abandonner, de dépenser mes économies pour acheter un minibus et le transformer en bibliothèque itinérante ! Je vivrais sur la route, comme Kerouac, avec tous mes livres à portée de main, et toujours au plus près des gens que j’aime.

Et vous : ça vous arrive aussi de vous transformer en bibliothécaire ambulant pendant les vacances ?

Summer

17 réflexions sur “Vis ma vie de bibliothécaire estivale !

  1. Mario Thibault dit :

    Un très beau témoignage sur ton rôle de  »fournisseuse littéraire » pour tes parents. C’est vraiment le fun de voir la complicité que tu partages avec celle qui t’ont fait grandir avec la lecture. Mes grands-parents et parents sont tous décédés maintenant, mais j’ai compensé avec mes trois enfants en leurs faisant découvrir la lecture et leurs fournissant tout un tas de livres. Maintenant qu’ils sont grands, je n’ai plus ce rôle, mais qui c’est, peut-être un jour en tant que grand-papa…

    J'aime

    • Alivreouvert dit :

      Merci beaucoup pour ton commentaire. La lecture, c’est un peu le cycle de la vie. On partage avec ceux et celles qui nous guide, et ensuite vient le moment où on guide les autres à notre tour. Et c’est quelque chose que je mesure mieux maintenant. Ma filleule va avoir 5 ans, et j’ai déjà une liste dans ma tête des livres que je voudrais lui faire découvrir quand elle sera en âge. En attendant les petits-enfants, tu peux faire pareil !

      Aimé par 1 personne

  2. Florence CHOQUET dit :

    Je prête aussi mes livres à une voisine devenue une amie au fil du temps et à ma maman. Je n’ai pas le soucis de transporter des tonnes de livres, vu que mon amie habite l’étage au-dessus et maman à 5 km de chez moi. Comme vous, j’aime prêter des livres mais pas à n’importe qui, à quelqu’un dont j’ai une confiance absolue.
    J’ai un cahier où je note tous les livres que je prête, comme ça je m’y retrouve et je ne prête pas deux fois le même livre !
    J’ai trois filles, une seule est boulimique de lecture comme moi mais nous n’avons pas le même genre de lecture. Les deux autres ne lisent jamais. Une petite déception pour moi !

    J'aime

  3. topobiblioteca dit :

    Je fais la même chose avec ma maman ! On se prête les livres, on échange beaucoup autour de la lecture. Je retourne chez mes parents une fois par mois et comme j’ai peu de place je laisse mes livres lus chez eux et je lui fais des piles de recommandations !

    J'aime

    • Alivreouvert dit :

      Je vois que je ne suis pas toute seule à jouer les bibliothécaires itinérantes ! Echanger avec quelqu’un d’autre, c’est tellement enrichissant. Je remarque que c’est aussi en me confrontant à la sensibilité d’autres lectrices et lecteurs que je découvre de nouvelles choses.

      J'aime

  4. L'ourse bibliophile dit :

    Super article ! J’adore cette relation et ce renvoi de balle (ou de livre plutôt) auprès des personnes qui t’ont donné envie de lire, c’est très touchant !
    J’aime beaucoup prêter mes livres aussi et je le fais avec plaisir, mais j’avoue que ce n’est pas à la même fréquence et dans les mêmes quantités que toi !

    J'aime

Vous en pensez quoi ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s