Le Vagabond américain en voie de disparition

Quand j’étais étudiante en Lettres Modernes, j’ai entretenu une relation passionnelle avec la littérature américaine. Pendant quelques années, j’ai lu beaucoup d’auteurs américains. En version originale comme en version française, j’avais faim de cette littérature des grands espaces. Et au détour de cette épopée, j’ai rencontré Jack Kerouac. Lire Sur la Route à 20 ans a été une des plus grandes bénédictions de ma vie de lectrice. C’est typiquement le genre de livre qu’il faut lire le plus jeune possible. Avec le plus de naïveté et de spontanéité possible. Parce qu’après, dans l’âge adulte, le livre perd de son charme. Je crois qu’avec le temps, on devient moins réceptif à la fraîcheur de son utopie. Et c’est un livre qui, en ce qui me concerne, n’a pas supporté la relecture. Malgré cette déconvenue passagère, mon enthousiasme pour Kerouac est resté là, dans un coin de ma tête. Et j’ai retrouvé son écriture avec plaisir dans Le Vagabond américain en voie de disparition. Un petit livre d’à peine 92 pages qui vaut le détour.

Mon résumé du livre

Il ne s’agit pas d’une fiction, mais d’un carnet de voyage. Jack Kerouac y raconte son périple européen en 1957. Au départ, il doit aller à Londres pour un rendez-vous d’affaire. L’auteur est déjà édité, et il doit aller s’occuper de son contrat pour ses droits d’auteurs en Grande-Bretagne. Mais évidemment, ce prétexte devient le point de départ d’un voyage à travers une grande partie de l’Europe. Au gré des villes et des pays, Kerouac raconte un monde encore un peu hagard au lendemain de la Seconde Guerre mondiale. Il célèbre l’héritage culturel du vieux monde et raconte ses péripéties, lui qui n’a pratiquement pas un sou en poche !

Mon avis sur Le Vagabond américain

Ce livre est un enchantement à chaque page. C’est un petit livre sans prétention. Il n’y a pas d’histoire, pas de vrai fil conducteur à part l’esprit de curiosité qui porte son auteur aux quatre vents. La spontanéité de l’écriture n’a d’égale que sa générosité. Kerouac raconte tout. Il livre des souvenirs, des anecdotes, mais surtout son rapport au monde. Son esprit de découverte est enthousiasmant. Et quand il évoque Paris et des lieux qui me sont familiers, je retrouve à travers ses yeux toute la beauté de cette ville que j’adore.

Ce livre est bourré de tendresse, et on y retrouve l’humour un peu décalé qui fait le charme de Kerouac. Il n’y a pas les longueurs et les moment d’introspection de Sur la route. C’est un livre qui a plus de fraîcheur. Je pense que Kerouac l’a vraiment pensé comme un carnet de voyage, et pas franchement comme une œuvre littéraire en propre. C’est ce qui la rend si accessible.

Au cœur de ce livre, Le Vagabond américain en voie de disparition est un formidable hommage rendu au voyage. Un voyage très roots (il arrive en Europe sur un cargo yougoslave, et tout le reste est dans le même registre). C’est clair qu’on est loin de notre époque des vols low cost et des Airbnb ! Mais c’est justement ce qui fait le charme de ce livre. A sa manière, il nous invite au voyage, sans prétention, juste pour la beauté de changer d’air.

Le Vagabond américain : une idée lecture pour qui ?

Même si ce texte n’est pas très connu en France, c’est un des éléments les plus remarquables de l’oeuvre de Jack Kerouac. En soi, c’est déjà une bonne raison de découvrir ce livre ! Plus sérieusement, Le Vagabond américain est une de ces petites pépites littéraires qui valent le détour. Je l’ai écrit plus haut, mais je le répète : c’est un livre sans prétention et très accessible. Il parle de voyage d’une manière simple. Il encourage la curiosité et la découverte du monde. C’est un texte court et facile à lire, qui peut plaire à n’importe quel genre de lectorat.

Donc si vous n’avez jamais rien lu de Jack Kerouac et que vous avez envie d’un peu d’évasion, je vous conseille vivement d’ouvrir ce livre. vous passerez un bon moment. Et qui sait ? Il vous donnera peut-être envie de découvrir Kerouac. Car derrière le mythe littéraire de cet auteur mondialement connu, se cache tout simplement un écrivain touchant qui mérite d’être lu et relu.

Le Vagabond américain

3 réflexions sur “Le Vagabond américain en voie de disparition

  1. L'ourse bibliophile dit :

    Je n’ai jamais lu Kerouac et tu m’inquiètes un peu au sujet de Sur la route, mais ce petit texte, dont je n’avais jamais entendu parler, me tente beaucoup ! L’occasion de découvrir l’auteur à travers un petit voyage. Merci beaucoup pour la découverte !

    J'aime

    • Alivreouvert dit :

      C’est un bon moyen de découvrir Kerouac si tu n’as jamais rien lu de lui. Et si le style te plait, alors tu devrais te lancer dans Sur la route. C’est un livre dont c’est dur de parler, parce qu’il est très particulier. Il y a les gens qui adorent, et ceux qui détestent, mais pas de juste milieu. Belle découverte !

      Aimé par 1 personne

Vous en pensez quoi ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s