Une Partie de campagne, romance historique de Mary Balogh

Une Partie de campagne fait partie de la nouvelle collection de romances historiques, Regency, qui vient de sortir. Sur les quatre premiers titres édités, deux sont des romans de Mary Balogh, et je trouve que c’est une bonne idée parce que c’est une romancière qui mérite d’être découverte par un large lectorat. J’avais déjà lu un autre livre d’elle, La Magie de Noël, que j’avais beaucoup aimé. J’avais donc hâte de découvrir Une Partie de campagne, d’autant que le résumé semblait très prometteur. Et effectivement, je n’ai pas été déçue !

Mon résumé du livre

Lorsque Charity Duncan se rend à un entretien chez un respectable gentleman, elle pense qu’il s’agit d’un poste de gouvernante. Un poste dont elle a terriblement besoin pour subvenir aux besoins de ses innombrables frères et sœurs, à présent qu’ils sont orphelins de père et de mère. Elle est loin de s’imaginer que le gentleman en question est tout sauf respectable. Et il ne cherche pas de gouvernante : il n’a même pas d’enfants. Ce que cherche le marquis de Staunton, c’est une épouse qui ne aille à l’encontre des vœux de son père. Une jeune fille d’extraction modeste, pas une gravure de mode ni une coureuse de beaux partis… Persuadé d’avoir trouvé la perle rare en la personne de cette gouvernante ordinaire et timide, il lui propose un contrat : une maison à elle avec une rente à vie, à la condition qu’elle accepte de l’épouser puis d’être présentée à sa nouvelle belle-famille. La promesse d’une vie de confort pour Charity et sa famille. La seule chose que le marquis n’avait pas prévu, c’est que son père, inébranlable comme un roc, ne se laisserait pas déstabilisé par sa nouvelle belle-fille. Bien décidé à faire enrager son fils, le voilà même qui accueille sa belle-fille et lui fait visiter le château familial ! Malgré elle, Charity se retrouve un pion dans une guerre familiale farouche. Mais ça tombe bien, elle sait faire preuve d’autorité pour se faire respecter par les tempéraments réfractaires. Le marquis ne s’en doute pas, mais il est sur le point de recevoir une bonne leçon !

Mon avis sur Une Partie de campagne

Je m’attendais à une romance assez convenue (la gouvernante et le débauché repenti, c’est un thème courant). Sauf que j’ai appris qu’il fallait se méfier avec Mary Balogh. Elle vous lance sur une histoire qui, l’air de rien, prend rapidement la tangente pour vous envoyer sur une autre voie. Et c’est exactement ce qui s’est passé avec Une Partie de campagne.

En fait, c’est très surprenant mais Une Partie de campagne est moins une romance qu’une histoire familiale. Assez vite dans le livre, ça devient clair que l’histoire tourne moins autour d’Anthony et Charity qu’autour d’Anthony et de sa famille. Son père, ses frères, sa belle-sœur, ses sœurs, ses neveux… Oubliez l’aspect roman historique, ce livre parle vraiment de la famille d’une façon très intéressante. Avec les vieilles rancunes, les secrets de familles, les choses qu’on ne dit jamais, sauf quand c’est trop tard, mais aussi la force de l’amour, l’importance des racines comme point d’ancrage dans la vie, la responsabilité qui consiste à épauler les membres de sa famille… C’est vraiment un livre qui brasse beaucoup de choses, des sujets emprunts d’une certaine gravité. Mais comme tout ça est raconté par le prisme de la romance historique, ce n’est jamais lourd, ni ennuyeux et encore moins déprimant. Mary Balogh trouve un équilibre très agréable entre l’intensité de l’histoire et une narration divertissante.

Et Charity, alors ? Ne vous inquiétez pas, le personnage féminin principal ne passe pas au second plan pour autant ? Un peu à la manière d’un coach de vie, elle fait le lien entre les différents membres de cette famille dysfonctionnelle. C’est comme une thérapie familiale ! Il y a des scènes vraiment très émouvantes, et d’autres qui sont cocasses. La relation entre Charity et son nouveau beau-père est particulièrement réussie. C’est drôle par moments, et on sent bien que l’arrivé de cette jeune étrangère, parachutée dans cette famille guindée et glaciale, vient bouleverser l’illusion de perfection. Elle fait voler en éclats les faux-semblants et amène de la spontanéité dans les relations de toutes ces personnes.

Au final, Une Partie de campagne est vraiment une romance historique qui ne ressemble pas à une romance historique. C’est un roman très intéressant, dans lequel Mary Balogh dévoile la profondeur de ses qualités de romancières. C’est une romance historique qui ose s’affranchir de la romance pour s’intéresser à un cadre plus large. Mary Balogh nous parle de l’amour dans un sens plus large : l’amour d’un fils pour son père, l’amour d’une jeune femme pour ses frères et sœurs… A mesure que le roman progresse et qu’on se rend compte des nombreux points communs entre Charity et Anthony, leur histoire d’amour émerge d’une manière délicate et touchante. Ce n’est pas un coup de foudre, avec un joli cadre romanesque, c’est plutôt une histoire ancrée dans un contexte réaliste. Ce qui la rend encore plus touchante, à mon avis.

Une Partie de campagne : une idée lecture pour qui ?

Si vous êtes fan de romances historiques, vous serez peut-être déconcertés par Une Partie de campagne. C’est un livre qui va vous emmener sur un territoire émotionnel rarement abordé dans ce type de romances. Mais personnellement c’est vraiment ce que j’ai le plus apprécié dans ce livre. Le fait que la romancière fasse l’effort de proposer quelque chose de différent. A l’inverse, si vous n’avez jamais lu de romance historique parce que le côté fleur bleue en robes longues vous tape sur les nerfs, ce livre saura vous séduire justement parce qu’il s’éloigne beaucoup de ce code « glamour historique ». C’est une belle histoire, mais où la narration ne se sent pas obligée d’en faire de trop pour toucher la lectrice. Et pour moi c’est une qualité très appréciable.

Une partie de campagne

6 réflexions sur “Une Partie de campagne, romance historique de Mary Balogh

  1. Steven dit :

    J’ai lu l’autre roman de l’auteure et je dois admettre que j’ai été un poil déçu. J’ai trouvé l’histoire intéressante mais j’ai trouvé qu’elle restait trop en surface.

    J'aime

Vous en pensez quoi ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s