Enola Holmes

Netflix dévoile son adaptation d’Enola Holmes

C’est l’une des adaptations les plus attendues de cette fin d’année, et après de looongs mois d’attente, ça y est : Netflix a mis en ligne aujourd’hui son adaptation d’Enola Holmes. Le film est tiré du premier livre de la série de romans écrite par Nancy Springer. Et si vous n’avez pas tout suivi, sachez simplement que la romancière américaine a imaginé les aventures d’une hypothétique petite sœur de Sherlock Holmes. Au-delà de l’exercice de style, cette série jeunesse a réussi à dépoussiérer l’univers de Sherlock Holmes en offrant un nouvel angle de lecture original et ludique. Et si cette adaptation des aventures d’Enola Holmes intéresse autant de monde, c’est parce que Netflix, comme à son habitude, a mis les petits plats dans les grands. La plateforme a engagé Millie Bobby Brown (la jeune actrice de la série à succès Stranger Things) pour endosser le rôle principal. Et pour jouer ses deux grands frères, ce sont carrément Henry Cavill et Sam Claflin qui incarnent respectivement Sherlock et Mycroft Holmes.

Evidemment, je n’ai pas encore vu le film, mais je compte bien le visionner dès ce soir. Au départ, je n’étais pas très intéressée par cette adaptation. Je me disais qu’une adaptation très jeunesse ne serait pas forcément intéressant à mon goût. Et au fil des mois et des nouvelles infos qui tombaient, j’ai commencé à ressentir un énorme enthousiasme pour ce projet. Déjà, Netflix semble avoir compris que la littérature jeunesse, ça ne veut pas dire quelque chose d’enfantin. Cette adaptation s’affirme plus comme une histoire young adult dans le sens où le personnage d’Enola est une jeune fille en quête de réponses à ses questions et que l’un des enjeux de l’histoire est avant tout son émancipation face à deux grands frères un peu encombrants.

Ensuite, le casting me fait évidemment rêver. L’idée de présenter Sherlock et Mycroft avec des acteurs plus jeunes est très intéressante. On s’éloigne d’une vision classique et conformiste pour revenir à l’essentiel des personnages. Je pense donc qu’on peut les découvrir sous un autre angle, plus chaleureux que dans les livres d’origine.

Enola Holmes

Alors bien sûr, il y a certainement une question que beaucoup de gens se posent : mais bon sang, d’où sort cette petite sœur de Sherlock Holmes ? Dans les livres écrits par Arthur Conan Doyle, il est fait mention d’un frère, Mycroft, qui n’apparaît que deux fois. Mais Sherlock n’a pas d’autres famille vivante, et en fait on sait très peu de choses sur sa famille. Enola est donc la création de l’écrivaine Nancy Springer, qui imagine qu’un troisième enfant complète la fratrie Holmes. Une jeune sœur tout aussi brillante que ses grands frères, qui va donc vivre ses propres aventures.

Si Enola n’existe pas dans les livres d’Arthur Conan Doyle, il y a quand même une ambiguïté intéressante dans l’une des nouvelles, Le Ruban Moucheté. Si vous avez lu cette histoire, et surtout si vous l’avez lu en version originale, vous avez remarqué qu’au détour d’une discussion, Sherlock dit : « If a sister of mine… ». Je ne me souvient plus du reste de la phrase, mais il y a une ambiguïté en anglais. On ne sait pas s’il veut faire référence à une sœur qu’il aurait, où s’il évoque le cas où il aurait eu une sœur. La traduction française tranche à la place du lecteur avec  « Si j’avais une sœur ».

Le détail pourrait sembler anecdotique si ce n’est une chose : Doyle avait lui-même sept sœurs (dont deux morts en bas âge). Et il était très proche d’elles. D’après certains spécialistes du canon holmésien, il est possible que dans ce passage, l’auteur oublie un peu son narrateur et se laisser emporter par l’écriture. Involontairement, il laisse échapper ce détail qui peut prêter à confusion. Donc même si ce n’était certainement pas l’intention d’Arthur Conan Doyle de doter son détective d’une plus vaste famille, le lecteur est libre d’imaginer que Sherlock et Mycroft ont effectivement une ou plusieurs sœurs dans la nature.

Je ne sais pas si cet élément a servi de point de départ à Nancy Springer quand elle a imaginé Enola Holmes. Mais si vous êtes fan de Sherlock Holmes, cette adaptation d’Enola Holmes peut être l’occasion de jeter un nouvel éclairage sur notre personnage bien-aimé et son univers… qui nous réserve encore de belles surprises !

6 réflexions sur “Netflix dévoile son adaptation d’Enola Holmes

Répondre à L'ourse bibliophile Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s