Citation L’Enfer est pavé de bonnes intentions

Le nouveau roman de Lauren Weisberger, L’Enfer est pavé de bonnes intentions, est paru en France le mois dernier. Pile à temps pour les vacances d’été ! Fleuve Editions a eu la grande gentillesse de m’en envoyer un exemplaire, et je l’ai dévoré avec énormément de plaisir. Quel plaisir de retrouver mon personnage préféré du Diable s’habille en Prada : Emily ! Dans ce nouvel opus, Emily joint ses forces à celles de deux amies qui ont des problèmes. A elles trois, nos drôles de dames ascendant fashion victims vont se lancer dans une opération risquée mais très motivante : se venger d’un ex-mari particulièrement cruel. Une vraie célébration du girl power, mais aussi une plongée au cœur de ce que l’Amérique compte de plus bling bling. Et comme à son habitude, Lauren Weisberger s’en donne à cœur joie pour décrire les petits travers de ce milieu un peu trop privilégié et artificiel. Ce qui n’exclut pas une certaine forme de poésie par moment. La preuve avec la citation de la semaine :

« La nuit était le seul moment où Los Angeles brillait vraiment. Le smog, les junkies, la circulation abrutissante s’évanouissaient, au profit de ce panorama idyllique et silencieux, de ciel nocturne et de clignotements – comme si le Créateur en personne était descendu sur les collines d’Hollywood et avait sélectionné le filtre Snapchat qui flattait le mieux la ville qu’il aimait le moins sur Terre. »

Publicités

Vous en pensez quoi ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s