Mon Petit Bled au Canada, de Zarqa Nawaz

Les jours ont raccourci, le froid s’est abattu sur nous en même temps que la pluie, il n’y a plus de chocolat dans mes placards… pardon, je m’égare ! Enfin bref, le blues hivernal pointe le bout de son nez. Du coup, pour me remonter le moral, j’ai récemment lu un drôle de petit livre : Mon Petit Bled au Canada. Je n’avais jamais entendu parler de ce livre, mais la meilleure amie de ma mère l’a lu et adoré. Elle l’a passé à ma mère qui l’a lu et adoré. C’est ainsi que ce joli roman venu de l’autre côté de l’océan Atlantique a finalement atterri entre mes mains. Le bouche à oreille, c’est encore ce qu’il y a de mieux pour faire connaître les livres ! Avec déjà deux lectrices séduites à son tableau de chasse, le livre de Zarqa Nawaz avait de bonnes références. Mais rien ne m’avait préparé à rire autant à sa lecture !

Zarqa Nawaz est née au Canada au sein d’une famille d’émigrés originaires du Pakistan. Après avoir vécu quelques années en Angleterre, la petite famille est venue s’installer au Canada. Une installation qui ne s’est pas fait sans heurts pour la petite Zarqa. Enfant, elle rêvait de vivre la même vie que les autres petites filles de son âge. Des jeux dans la cour de récréation aux sandwichs préparés par sa mère pour le midi, en passant par les tenues à porter, la petite fille a eu un peu de mal à concilier sa culture avec la culture majoritaire autour d’elle. En grandissant, cette cohabitation est même devenue le cœur de son métier : journaliste puis cinéaste, la jeune femme a eu à cœur de traiter la vie de la communauté musulmane au Canada avec tendresse et humour. Et entre son impertinence et ses gaffes à répétition, Zarqa Nawaz a bien des choses à raconter.

Mon Petit Bled au Canada n’est pas une œuvre de fiction. C’est un texte dans lequel l’auteure nous parle de sa vie personnelle, de sa trajectoire professionnelle et de tous les éléments qui l’ont amenée à s’intéresser à une question passionnante : comment dépasser les différences culturelles et religieuses quand on est une musulmane au Canada ? Présenté comme ça, on dirait le point de départ d’un essai sociologique, idéal pour lutter contre les nuits d’insomnie.

En fait, le livre de Zarqa Nawaz est un monument d’humour, de tendresse et aussi de courage. Elle y parle avec beaucoup de franchise de sujets aussi variés que son enfance, ses relations avec ses parents (faire comprendre sa vision de la vie à sa mère reste un défi !), son mari, ses enfants, son travail, sa religion… Le moindre sujet donne lieu à des commentaires à hurler de rires où elle évoque les clichés qui entourent la communauté musulmane. A certains moments, le livre se fait aussi plus personnel et plus grave. Par exemple, elle raconte bien les inquiétudes qu’elle a eu après les attentats du 11 septembre. Comment élever des enfants musulmans dans un pays qui risquait de les regarder de travers ? Elle évoque aussi le pèlerinage à la Mecque et son rapport (parfois conflictuel) avec la religion.

Non seulement Mon Petit Bled au Canada est un livre bourré d’humour qui soulève des questions pertinentes, mais c’est aussi un ouvrage particulièrement ludique. Au fil des pages, j’ai appris énormément de choses sur la culture musulmane et sur ses traditions religieuses. Mais au-delà de ces questions, il s’agit surtout d’un livre écrit à la première personne qui dresse un fabuleux portrait de femme. Un peu à la façon d’une Bridget Jones, Zarqa Nawaz nous parle de sa vie de tous les jours, et particulièrement des difficultés qu’on peut rencontrer dans sa vie de femme, de mère, dans ses relations avec ses parents, dans sa vie professionnelle… plus les mille et une choses de la vie quotidienne comme l’organisation d’un repas de famille alors qu’on ne sait pas du tout cuisiner !

Si vous cherchez une lecture sympa et hors des sentiers battus, alors je vous conseille vivement de découvrir Mon Petit Bled au Canada. C’est rempli d’humour, ça se lit tout seul et chaque anecdote est encore plus délirante et passionnante que la précédente.

Publicités
Cet article a été publié dans Littérature française. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

5 commentaires pour Mon Petit Bled au Canada, de Zarqa Nawaz

  1. Serafina dit :

    Pourquoi pas ? Cela m’a donné envie de le lire

    J'aime

  2. lespagesdesam dit :

    Le côté Bridget Jones m’attire énormément j’adore cet humour. En revanche la religion me repousse complètement. Je la subit déjà beaucoup trop au quotidien (quelle qu’elle soit) pour avoir envie de la retrouver le soir dans un roman. Je suis contente d’avoir lu ton avis qui m’a permis de découvrir ce roman, mais je ne pense pas que je le lirai. 😉

    J'aime

    • Alivreouvert dit :

      C’est dommage parce qu’elle en parle beaucoup plus d’un point de vue culturel que vraiment religieux. Si tu as l’occasion de voir le livre en librairie, tu devrais prendre le temps de le feuilleter juste pour voir… En tout cas merci beaucoup pour ton commentaire !

      J'aime

  3. Merci pour cette découverte qui doit nous « réchauffer » le cœur….

    Aimé par 1 personne

Vous en pensez quoi ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s