Mad Love, le comics sur les origines d’Harley Quinn

Contrairement à une idée communément répandue, la formidable acolyte du Joker, Harley Quinn, est un ajout très récent à la mythologie Batman puisque le personnage n’a été inventé qu’en 1992. Malgré son jeune âge, elle est rapidement devenue l’un des personnages les plus populaires de l’univers grâce à son charme désarmant, sa naïveté touchante et une bonne dose d’effronterie. Et puisque j’aime bien me plonger dans les pages d’un bon comics entre deux romans, j’ai profité d’une petite pause récemment pour lire Mad Love, le comics édité par DC qui permet de revenir aux origines de ce personnage haut en couleurs. Et forcément, c’est l’occasion de découvrir une histoire délirante, pleine d’action et d’humour. Bref, l’idéal pour passer un bon moment en compagnie d’une vieille copine !

Harley Quinn était une jeune fille normale et sans histoire… jusqu’à ce qu’elle croise la route du Joker. Diplômée en psychiatrie, elle décide d’accepter un poste à l’asile d’Arkham, un lieu dangereux mais rempli de psychopathes intéressants à étudier. C’est là, lors de ses séances hebdomadaires avec le génie du crime de Gotham, qu’elle est séduite par l’esprit machiavélique de l’homme en mauve.  Bien décidée à vivre cet amour interdit, la jeune Harley décide de passer du côté obscur de la force en devenant la partenaire du Joker pour commettre ses crimes. Folle amoureuse de son beau sociopathe, Harley aimerait bien vivre une vie de famille rangée, avec pourquoi pas quelques enfants… Malheureusement pour elle, Batman a l’habitude de se mettre entre elle et sa vie rêvée avec le Joker. De quoi pousser une fille au meurtre, non ?

Que vous ne connaissiez pas grand chose à l’univers de Batman ou au contraire que vous soyez un fan absolu du chevalier noir, cette histoire va forcément vous plaire tant elle est bourrée de bonnes trouvailles !

On doit ce récit aux deux créateurs du personnage d’Harley, Paul Dini et Bruce Timm… qui n’avaient probablement pas idée du succès que leur personnage allait rencontrer. Car en ajoutant la belle Harley à la cohorte de personnages barrés de Batman, ils ont eu la main heureuse : Harley est à la fois une ingénue, une psychopathe et une gaffeuse, mais c’est surtout une Juliette des temps modernes… bien que son Roméo ne la traite pas toujours avec beaucoup d’affection ! Car l’histoire d’Harley est bel et bien une histoire d’amour : celle d’un amour à sens unique. Dans cette relation chaotique qu’elle entretient avec le Joker, la belle Harley est prête à tout sacrifier par amour, tandis que le Joker la dédaigne le plus souvent.

Cette relation déséquilibrée est au cœur du récit de Mad Love qui prouve que l’amour est effectivement aveugle. Harley est à mourir de rire dans le rôle de l’amoureuse transie, et les scènes entre elle et le Joker montrent le décalage qui s’est installé dans cette relation pour le moins hasardeuse. Elle l’appelle « poussin » même devant Batman, et lui ne supporte pas d’être ainsi ridiculisé en public ! Elle se glisse dans un déshabillé pour le séduire… mais lui n’a d’yeux que pour ses plans machiavéliques. Et quand finalement elle prend les choses en main en réussissant là où le Joker a échoué, l’égo du méchant en est tellement affecté qu’il préfère renoncer au magot plutôt que d’admettre que la jeune femme est plus futée que lui !

En parcourant les pages drôlissimes de Mad Love, on a presque l’impression d’être face à un roman de chick lit. Si Bridget Jones avait été catapultée dans l’univers de Batman, son histoire aurait certainement ressemblé à ça ! L’ensemble donne une lecture extrêmement plaisante, pleine d’humour et d’action. Elle dévoile aussi la psychologie complexe d’une jeune femme fascinée par le danger et prête à tout par amour. Une histoire assez touchante en fait.

Publicités
Publié dans: B.D

Vous en pensez quoi ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s