Panique au manoir, roman policier de M.C. Beaton

Et de dix ! Depuis ma découverte des romans policiers de M.C. Beaton l’année dernière, je prends toujours autant de plaisir à suivre les enquêtes déjantées de sa détective un brin gaffeuse, la fabuleuse Agatha Raisin. En un peu plus d’un an, j’ai lu les dix premiers tomes qui sont parus chez Albin Michel… et je sais déjà que les deux prochains tomes seront publiés avant les vacances d’été ! Mais en attendant de plonger dans de nouvelles histoires, je vais déjà vous parler de Panique au manoir, un dixième tome bourré de suspens et d’humour qui ne manquera pas de faire plaisir aux fidèles lecteurs français de M.C. Beaton.

Suite à une déconfiture amoureuse, Agatha Raisin a décidé de se tourner vers les astres pour reprendre sa vie en main. Et puisqu’une diseuse de bonne aventure lui a dit qu’elle trouverait l’amour en se rendant dans le Norfolk, Agatha décide de plier bagages, d’attraper ses chats et de prendre la route en direction du nord de l’Angleterre. Bien décidée à laisser les mauvais souvenirs derrière elle, elle se retrouve catapultée dans un village plus que bizarre : les femmes ne sont pas admises au pub, des choses disparaissent mystérieusement, et de drôles de lucioles apparaissent sans qu’on sache d’où elles viennent. Tout ce folklore prend une tournure bien plus dramatique quand le notable du village est retrouvé mort dans des circonstances mystérieuses. Agatha, mêlée à l’affaire malgré elle, se lance alors sur les traces du tueur. Mais un crime est-il suffisant pour effacer le souvenir du beau James ?

Comme toujours avec les enquêtes d’Agatha Raisin, les romans se suivent sur les chapeaux de roues ! C’est-à-dire que ce nouveau tome fait directement suite à la neuvième enquête, Sale temps pour les sorcières, puisque c’était dans ce roman qu’Agatha rencontrait une diseuse de bonne aventure qui lui conseillant de déménager dans le Norfolk. D’où cette enquête relocalisée dans le nord de l’Angleterre.

Encore une fois, Agatha est loin de son cher et tendre petit village de campagne, rempli de personnages sympathiques et gentiment timbrés. Ici, l’ambiance n’est pas la même : M.C. Beaton prend beaucoup de plaisir à jouer avec les clichés anglais pour nous dépeindre un village un peu inquiétant et sinistre, où les gens croient encore au folklore et aux vieilles légendes. Un monde dans lequel Agatha, en citadine qu’elle est restée, a bien du mal à trouver ses marques. Confrontée au monde rural et à ses codes, elle va avoir bien du mal à cerner la psychologie de ses nouveaux voisins, ce qui offre pas mal de scènes cocasses pour le lecteur !

Autre bonne idée de ce livre : M.C. Beaton a adjoint les services d’un équipier à Agatha pour cette affaire. Elle est secondée par le charmant Sir Charles, un personnage secondaire déjà croisé dans plusieurs histoires antérieures. Avec son flegme et ses manières parfaites, il offre un contraste saisissant face aux manières souvent bourrues d’Agatha. Ce tandem fonctionne à merveille et il fait souvent des étincelles. On en vient même à oublier le personnage de James Lacey, le voisin amoureux d’Agatha qui lui a brisé le cœur dans une histoire précédente. Et c’est tant mieux parce que cette histoire sentimentale n’avançait pas, et franchement elle rendait Agatha moins intéressante.

Avec Panique au manoir, le suspens est au rendez-vous et on fait le plein d’humour. M.C. Beaton a concocté un roman policier savamment orchestré qui tient ses lecteurs en haleine tout en les faisant bien rire au passage. Sans rien vous dévoiler, la fin de l’histoire laisse aussi présager d’un tournant important dans la prochaine histoire. Mais chut : il ne faudrait tout de même pas que je vous spoile la suite des aventures d’Agatha. Elle pourrait se fâcher !

Publicités
Cet article a été publié dans Roman policier. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Vous en pensez quoi ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s