Fight Club : livre broché VS. livre de poche

C’est le grand retour du Fight Club littéraire sur Alivreouvert ! Une catégorie d’articles dont je sais bien que beaucoup d’entre vous les affectionnent. Et après avoir assisté aux combats de Sherlock Holmes VS. Hercule Poirot puis de Jane Austen VS. les soeurs Brontë, je vous propose aujourd’hui d’assister à l’affrontement du libre broché VS. le livre de poche. Le match promet d’être passionnant, alors allons-y !

  • Le Format

Broché : Le broché est le « grand format » des livres. C’est le format le plus prestigieux… mais le plus souvent les gens ne connaissent pas son nom ! Au départ, l’expression « broché » fait référence à la technique d’assemblage des feuillets utilisée pour fabriquer le livre. Mais désormais, on désigne tous les livres grand format par ce terme de broché, même les livres qui, techniquement, sont en fait des reliés. Pour le coup, il s’agit d’une paresse de la langue française, mais il faut dire aussi que la majorité des lecteurs n’ont pas forcément envie d’entrer dans ce genre de détails technique au moment d’acheter leur livre.

Livre de poche : Si les « petits formats » de livres existent depuis très longtemps, c’est véritablement en 1953 que la France découvre les collections de livres de poche comme on les connaît encore aujourd’hui. Avec le livre de poche, les livres sont désormais disponibles dans un format compact, et surtout à des prix très attractifs. Revers de la médaille : la grande majorité des livres de poches ne sont pas de vraies nouveautés, mais des réimpressions de livres d’abord parus en format broché. Qu’importe : le succès est au rendez-vous pour le livre de poche. Plusieurs décennies plus tard, il fait désormais partie intégrante du paysage culturel français, représentant en moyenne 1/3 du chiffre d’affaires du marché du livre en France. Ironie du sort : à son lancement, le livre de poche a fait l’objet de critiques car certains snobent avaient peur de la banalisation de la littérature ! Et dire que maintenant tout le monde se plaint parce que soi-disant les gens ne lisent plus…

  • Le Prix

Broché : La règle est invariable : la version broché d’un livre est toujours plus chère que sa version livre de poche. Vous trouverez des livres broché à partir de 18 euros en moyenne, et le prix peut attendre jusqu’à 29,90 euros selon le nombre de pages. En revanche, le format broché est toujours (sauf exception) dans lequel les nouveaux livres sortent en premier. Donc en échange d’un tarif plus élevé qu’un livre de poche, vous avez la primeur des nouveaux romans.

Livre de poche : Pour les livres de poche aussi, les prix sont assez variables, et souvent le nombre de pages détermine le prix d’un livre. Mais le prix moyen reste beaucoup moins élevé qu’un livre broché. Vous pouvez trouver des livres de poche à partir de 7 euros, et au maximum vous les paierez 9,90 euros. Bon à savoir : les collections de livres de poche françaises font souvent des opérations d’achat groupé : pour 2 livres de poche achetés, vous avez ainsi un troisième titre offert. C’est souvent l’été, juste avant les vacances, qu’on trouve ce type d’opération commerciale en librairie. Mais même sans cela, le prix du livre de poche reste très attractif. Revers de la médaille : il faut attendre en moyenne un an après la parution d’un roman au format broché pour pouvoir l’obtenir en format livre de poche.

  • Le confort de lecture

Broché : Il est plus cher qu’un livre de poche, mais il faut reconnaître que le livre broché possède un argument pour lui : il est beaucoup plus confortable à lire qu’un livre de poche. Déjà, la taille des caractères est un peu plus grande, mais il y a aussi l’espacement des lignes, la taille des marges… autant d’éléments qui participent au confort de la lecture. Par ailleurs, pour les romans qui sont assez épais (genre Guerre et Paix), c’est souvent plus appréciable d’avoir un livre de grand format entre les mains qu’un livre de poche car les pages seront moins courbées, particulièrement au milieu du livre.

Livre de poche : Quand c’est pas cher, il y a toujours une raison ! Certes, le livre de poche présente pas mal d’intérêt, mais si vous avez des problèmes de vue ou que vous êtes sujet à de la fatigue occulaire, alors le livre de poche risque de vous piquer les yeux. C’est notamment vrai pour les personnes âgées qui peuvent avoir du mal à bien suivre la lecture sur les petites lignes des livres de poche.

  • Transport

Broché : Même s’il offre un meilleur confort de lecture, le livre au format broché traîne un sacré handicap dès qu’on parle de l’aspect pratique dans la vie quotidienne. Du fait de sa taille, il présente un encombrement non négligeable. Si vous souhaitez lire dans les transports en commun, ça risque d’être compliqué (surtout à l’heure de pointe dans la ligne 13 du métro parisien !). Idem quand vous partez en vacances : pour emporter plusieurs livres brochés avec vous, il faudra peut-être faire l’impasse sur votre paréo préféré, votre brosse à cheveux, vos chaussures, votre jean… Et quant à emporter un broché dans votre sac de plage, il vaut mieux qu’il soit grand et rempli d’objets légers !

Livre de poche : Voilà un terrain sur lequel le livre de poche reprend du poil de la bête ! Car malgré ses faibles performances en matière de confort, le livre de poche n’a pas peur de crapahuter partout. C’est le tout-terrain de la lecture, le 4X4 de la littérature ! En métro, en balade, en vacances, en train, en télésiège, en pédalo… bon, peut-être pas en pédalo parce qu’il n’aime pas l’eau. Mais vous avez compris l’idée générale : le livre de poche est compact et il adore voyager.

  • Rangement

Broché : Le broché rend bien dans une bibliothèque. C’est déjà ça ! En revanche, du fait de son format, il prend pas mal de place. Il faut donc prévoir une grande bibliothèque si vous voulez stocker tous vos livres. Par contre, bonne nouvelle : le broché vieillit bien dans le temps (à condition de le ranger dans de bonnes conditions) et il peut donc vous durer toute la vie.

Livre de poche : L’avantage du livre de poche dans une bibliothèque, c’est qu’il prend peu de place. Le bémol, c’est qu’il a tendance à moins bien encaisser le temps qui passe. Au bout d’une dizaine d’années, le papier des livres de poche a tendance a devenir jaune, et il arrive souvent que les reliures connaissent des faiblesses, avec parfois des pages qui finissent pas voler dans tous les sens. C’est une tendance au relâchement qui est souvent exacerbée par les conditions de rangement des livres de poche : les lecteurs ont tendance à les ranger en faisant des piles. Or le poids des livres est mauvais pour leur reliure.

  • Esthétique

Broché : Traditionnellement, on considérait que les livres brochés étaient plus beaux que les livres de poche. Objectivement, ce n’est plus vrai. C’est certain qu’avoir des livres en grand format confère plus de charme à votre bibliothèque, mais le format broché n’est en aucun cas le gage d’une belle couverture.

Livre de poche : Depuis quelques années, les différentes collections de livres de poche ont déployé un effort louable pour proposer des couvertures attrayantes à leurs lecteurs. Et le pari est réussi : je tombe régulièrement en admiration devant des couvertures de livres de poche. Certaines maisons d’éditions (comme 10/18) ont même pris l’habitude de rééditer certains classiques dans des collections « prestige » avec des couvertures absolument sublimes. Il s’agit souvent d’éditions éphémères, mais c’est typiquement le genre de livre qu’on a envie d’admirer dans sa bibliothèque !

  • Verdict

Le livre de poche, vainqueur ! Certes, ce n’est pas une victoire par K.O, car le match était tout de même assez serré. Mais en sortant du ring, les choses sont claires : le livre de poche a flanqué une tannée au livre broché. Plus accessible, plus grand public, c’est un vrai objet de plaisir qui sait séduire le plus grand nombre de lecteurs. Et même s’il y a quelques ombres au tableau, il a quand même plus d’atouts dans son sac que son rival.

Et vous, qu’en pensez-vous ?

Publicités
Cet article a été publié dans Les Articles. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

22 commentaires pour Fight Club : livre broché VS. livre de poche

  1. Drawmadaire dit :

    Superbe article, j’aime beaucoup! 🙂

    J'aime

  2. Le Joli dit :

    Chouette article !! Pour ma part, même si j’ai en majorité lu des poches (notamment par rapport à leur prix …), je priorise maintenant le Broché, pour son esthétisme et le confort de lecture ! Mais les deux supports sont chouettes (surtout depuis que, comme tu l’as souligné, les poches deviennent de jolis petits bijoux de bibliothèque 🙂 ) !

    J'aime

    • Alivreouvert dit :

      Je vois qu’on a eu la même trajectoire : moi aussi je suis passée au broché avec le temps. Il faut dire qu’en tant qu’étudiante, je n’avais pas de gros moyens, et le livre de poche était donc la solution la plus économique. Maintenant, il m’arrive encore d’acheter des poches car je garde une tendresse particulière pour ce format et son côté pratique.

      Aimé par 1 personne

      • Le Joli dit :

        Effectivement je pense qu’on a un peu la même manière de consommer l’objet livre 🙂 !
        Pour ma part, je souhaite acquérir bientôt les ouvrages de Tolkien en broché. J’en ai plusieurs en poche, mais j’ai été incapable d’aller jusqu’au bout, et je pense que le format joue aussi

        J'aime

      • Alivreouvert dit :

        Je pense que tu as raison de changer de format : lire les gros pavés du seigneur des anneaux en broché sera plus confortable qu’en livre de poche. En plus, il y a des éditions avec les illustrations d’origine et toutes les annexes sur l’histoire de la terre du milieu, les peuples, les langues… ça fait vraiment un objet livre magnifique. Bon courage pour ta lecture !

        Aimé par 1 personne

      • Le Joli dit :

        Je t’avoue que lire Le Silmarillion en poche a été une torture, j’ai pas tenu longtemps ahaha ! Je vais faire les choses par étape. Je viens d’acheter la biographie de Tolkien par Humphrey Carpenter, j’en avais entendu beaucoup de bien. Je pense que ça m’aidera aussi à me lancer dans la lecture des ouvrages !

        Aimé par 1 personne

      • Alivreouvert dit :

        Je ne connais pas ce livre, mais ça fait longtemps que j’ai envie de lire une biographie de Tolkien, qui avait l’air d’être quelqu’un de passionnant. ça m’intéresse d’avoir ton avis pour savoir si c’est une bonne biographie. Bonne lecture !

        Aimé par 1 personne

      • Le Joli dit :

        Avec plaisir ! De toute façon je pense que je ferai forcément un petit article dessus 🙂

        J'aime

      • Alivreouvert dit :

        Super ! Je le lirais avec plaisir !

        Aimé par 1 personne

  3. Bénédicte dit :

    Ton article est très chouette, ça change de ce que l’on peut lire d’habitude. Pour ma part, je préfère le format poche pour son côté pratique. J’ai quand même quelques livres en broché, quand j’adorais une couverture je craquais pour l’avoir en plus grand format…

    J'aime

  4. Sympa ton article. Personnellement je n’ai pas de préférence mais mon porte-monnaie en revanche… et puis c’est vrai que les livres brochés sont parfois lourds. En revanche c’est plus sympa dans le cas d’éditions illustrées. J’ai l’intégrale du Seigneur des Anneaux illustrée par Alan Lee, c’est quand même mieux en format broché !

    J'aime

  5. J’aime beaucoup ton article, pour ma part je lis plus des formats poches car c’est le côté pratique, maintenant c’est sûre que question bibliothèque, je préfère avoir des brochés je trouve ça plus beau, même si on sait mettre plus de livres en format poche. C’est assez compliqué de savoir lequel je préfère.

    J'aime

  6. bruno-legrand dit :

    Article intéressant. 😉
    Perso j’ai plus de livres poches, mais j’ai quelques livres grands formats aussi (merci vente de l’association des paralysés de France). Étant donné ma vue qui n’est pas extraordinaire, un livre grand format sera assurément plus facile à lire, mais c’est vrai que si je veux aller en extérieur et lire, un format poche sera plus léger. Même si finalement je pense que peu importe le format du livre, si on veut aller en extérieur le lire, si on en a vraiment envie on s’organise (un sac plutôt qu’un autre, ou autre technique).
    Après je suis un lecteur de livres, bédés, mangas, donc du coup je lis forcément sur tout les formats (livres c’est les 2 formats, bédés c’est assez grand et les bédés adultes sont assez épaisse aussi et se rapproche des livres grand format, les mangas sont format poche même s’il sont aussi réédités en grand format pour certains (one piece, naruto, l’attaque des titan, notamment) et ils peuvent aussi être réédités en format poche contenant 2 tomes en un, ce qui fait l’équivalent d’un gros livre de poche.

    J'aime

    • Alivreouvert dit :

      Merci beaucoup pour ce commentaire. J’en profite pour te dire que, si tu as des soucis avec ta vue, il existe des maisons d’édition grands caractères en France, comme les Editions de la Loupe. Moi qui fais de la fatigue oculaire, j’adore leurs livres car ils offrent un excellent confort de lecture, et ils sont en format broché standard. On les trouve dans très peu de librairies, mais ils ont un site internet pour présenter leurs ouvrages et le principe des grands caractères.

      J'aime

      • bruno-legrand dit :

        Merci pour l’info. 😉
        Je crois avoir vu leur nom un jour dans la salle d’attente d’un ophtalmo.
        Pour ma vue, pour l’instant ça va encore, même si cela me demande plus d’énergie et de temps pour lire. Dans notre monde où tout va très vite (trop vite), cela ne me gêne pas de prendre plus de temps pour lire un livre, j’avance tranquillement (chapitre par chapitre, bon voir plus si je suis à fond et que je veux tout de suite savoir la suite, le livre joue aussi là-dessus).
        J’achète beaucoup de mes livres en occasion pour des questions de sous, mais si je dois me faire offrir un livre je demanderai sûrement qu’il soit de cette édition.
        Il faudrait que je teste aussi un jour un livre audio avec la bibliothèque sonore de l’association des donneurs de voix (ils demandent juste un justificatif de vue ou de handicap, je peux fournir les 2).
        Désolé, à chaque fois que je commente chez toi je fais des pavés.

        J'aime

      • Alivreouvert dit :

        Non au contraire, merci beaucoup !! Le livre audio peut être une bonne alternative, même si ce n’est pas exactement la même chose que le plaisir de lire par soi-même.

        J'aime

      • M.B. dit :

        Je me permets de répondre sur ce commentaire ; je n’ai pas de problème pour lire des livres imprimés mais le livre audio est quelquefois très intéressant. J’ai acheté par curiosité le livre audio d’Au revoir là-haut avec la lecture de Pierre Lemaître et lorsque le lecteur est très bon (et quand c’est l’auteur lui-même qui lit) c’est un vrai régale ! Et il est effectivement possible d’avoir des Daisy avec un justificatif handicap mais en général les usagers n’aiment pas tous les lecteurs bénévoles ou vont préférer la voix de synthèse. Tout dépend mais pour le coup, le choix se restreint !

        J'aime

Vous en pensez quoi ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s