Les mystères de Londres : Houdini et Conan Doyle mènent l’enquête

En matière de séries policières, je pense qu’on est d’accord pour dire que les amateurs de littérature trouvent facilement leur bonheur du côté des productions anglo-saxonnes tant elles sont nombreuses à rendre hommage aux héros de papier. Je ne compte plus le nombre de séries télé adaptées de romans policiers, et souvent il y a de belles surprises à la clé. La dernière en date a été Les mystères de Londres. J’ai découvert cette série complètement par hasard en zappant sur les chaînes de la TNT et il m’a suffit d’un seul épisode pour tomber sous le charme. En même temps cette série policière avait de sérieux arguments pour elle : le magicien Harry Houdini et le romancier Arthur Conan Doyle font équipe en plein cœur de Londres pour résoudre les mystères que la police londonienne ne parvient pas à résoudre. Un concentré de bonheur sur-mesure ! Et maintenant que j’ai terminé de regarder les épisodes, je vais tâcher de vous convaincre de découvrir à votre tour cette pépite télévisuelle pleine de charme.

Malgré sa célébrité, Arthur Conan Doyle se trouve à un tournant de sa vie qui ne lui réserve que des problèmes. Son fidèle public continue de se plaindre parce qu’il a osé tuer Sherlock Holmes dans son dernier livre, son éditeur tente par tous les moyens de ressusciter le fin limier, mais surtout le romancier est très préoccupé par la santé de sa femme, plongée dans le coma sans espoir de guérison. Alors quand la mère supérieure d’un couvent de son quartier meurt assassinée par un fantôme (selon les dires d’un témoin), la curiosité du romancier est piqué, et Doyle voit là un moyen d’enquêter enfin sur les possibilités d’une vie après la mort. Toutefois l’investigation s’avère moins facile que prévue car Doyle croise rapidement la route du magicien Harry Houdini. En pleine tournée européenne, Houdini a lui aussi eu vent de l’affaire et entend bien prouver une bonne fois pour toutes que les personnes qui font croire aux fantômes sont des imposteurs et des charlatans. Les deux hommes se connaissent déjà, s’apprécient beaucoup, mais chacun compte bien défendre ses positions. Pour les surveiller pendant leur enquête conjointe, la police de Londres décide de les faire accompagner par un agent : la jeune Adélaïde Stratton, seule femme officier de police à l’époque. Rapidement, le trio va être amené à se pencher sur plusieurs affaires plus étranges les unes que les autres. Et il faudra bien les talents particuliers de Doyle et de Houdini pour en venir à bout…

L’histoire d’amitié entre Arthur Conan Doyle et Harry Houdini n’est pas fictive : les deux hommes se sont effectivement rencontrés et ils ont rapidement sympathisés. Houdini, qui était un grand amateur de littérature, était un fan des aventures de Sherlock Holmes et Doyle de son côté a toujours été fasciné par le monde de la magie. Mais la source d’inspiration de cette série trouve son origine dans un point très précis de leur amitié : les deux hommes étaient en totale opposition en ce qui concernait la vie après la mort. Doyle, devenu très mystique à la fin de sa vie, était persuadé qu’il était possible de communiquer avec des morts, et il était un grand amateur des soirées de spiritismes (qui étaient d’ailleurs très à la mode à l’époque). Houdini de son côté voyait dans le spiritisme une mode aberrante qui permettait aux charlatans de faire les poches des crédules et il a dépensé beaucoup de temps, d’énergie et d’argent à lutter dénoncer certains de ces imposteurs en faisant la preuve de leurs trucages.

En partant donc de cette inspiration biographique avérée, la série des Mystères de Londres a eu la bonne idée d’utiliser un fait réel pour imaginer une fiction dans laquelle les deux personnages historiques mettent en pratique leurs idées respectives et s’affrontent sur le terrain. Une très bonne idée puisque ça permet de flirter avec le paranormal tout en restant toujours dans les clous du genre policier classique. Le résultat est tout à la fois réjouissant et originale. Sans compter qu’il y a beaucoup d’humour !

Outre la bonne idée de départ, la série s’appuie évidemment sur les tempéraments respectifs de nos deux enquêteurs amateurs. Houdini, personnalité forte et complexe à la fois, grand amateur de spectaculaire mais hanté par une histoire familiale lourde, sert de locomotive à la partie humoristique de la série. De son côté, Doyle, un personnage plus secret et moins démonstratif, pris à un moment difficile de sa vie personnelle et professionnelle, offre beaucoup d’émotion et de profondeur à l’histoire. l’équilibre entre les deux est parfait et on comprend rapidement comment ces deux-là ont pu devenir amis dans la vraie vie.

Les deux hommes sont accompagnés par un personnage fictif, celui d’une jeune femme agent de police, pleine de vivacité et de force de caractère qui ajoute une touche de modernité à l’ensemble et rend l’histoire encore plus piquante. Pour le reste, les intrigues sont menées tambour battant, et je dois avouer que j’ai eu un gros coup de cœur pour l’épisode 8, Chasse aux vampires, qui fait intervenir Bram Stoker en personne, l’auteur de Dracula qui se retrouve pourchassé par de vrais-faux vampires, eux-mêmes pourchassés par des tueurs de vampires bien décidés à anéantir un roman aussi immoral ! Cet épisode, qui est un très bel hommage au roman et à son auteur, offre aussi un regard intéressant sur la fascination que nous entretenons à l’égard des mythes littéraires.

Malheureusement, il se trouve que Les Mystères de Londres n’a pas eu droit à une deuxième saison. Mais on peut au moins se faire plaisir avec les dix épisodes de cette unique saison. Si vous aimez les séries policières, vous passerez un très bon moment avec celle-ci, et elle vous donnera certainement envie de replonger dans les pages des aventures de Sherlock Holmes vu qu’il y a plusieurs belles références au fil des épisodes.

Publicités
Cet article a été publié dans Séries télé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

6 commentaires pour Les mystères de Londres : Houdini et Conan Doyle mènent l’enquête

  1. Julie Juz dit :

    J’avais regardé ça l’année passée, c’est en effet dommage que ça n’ait pas été renouvelé. Ca aurait pu être plus développé et devenir intéressant 🙂

    J'aime

    • Alivreouvert dit :

      Je pense aussi qu’une 2e saison aurait été hyper intéressante à suivre. Malheureusement les chaines de télé n’attendent pas de voir si une série peut s’installer dans la durée, et si elle ne performe pas dès les tout premiers épisodes, la suite de la série se retrouve dans des cases horaires atroces où on n’a plus aucune chance de la découvrir !

      Aimé par 1 personne

  2. Merci pour cette découverte, je pense que je vais la regarder 😁

    J'aime

  3. chenillenvol dit :

    Merci de faire partager cette découverte. Je vais probablement aller jeter un coup d’oeil. Je te félicite pour la qualité de ton article : il décrit la genèse de la série et les grandes lignes sans révéler des détails, ce qui s’avère souvent plus complexe qu’il n’y parait.

    J'aime

Vous en pensez quoi ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s