Batman & Bill : le documentaire qui lève le voile sur les origines de Batman

 

Etant donné que je suis une grande fan de l’univers de Batman, j’ai suivi avec beaucoup de curiosité les péripéties qui sont survenues ces dernières années autour de la question de sa création. Tous les fans de BD savent que le créateur de Batman est le dessinateur américain Bob Kane… sauf qu’en fait ce que nous prenions tous pour une vérité fiable n’est rien d’autre qu’un mensonge. Finalement, après de longues tractations juridiques, le véritable copyright de Batman a été restauré et on peut désormais voir que le personnage a été créé par Bob Kane et Bill Finger. Une victoire qui est tout sauf anecdotique pour les associations de défense du droit d’auteur partout dans le monde. Alors comment le co-créateur de l’un des personnages littéraires les plus célèbres au monde a-t-il pu être aussi facilement gommé de l’histoire officielle ? C’est justement le sujet de l’enquête passionnante exposée dans l’excellent documentaire Batman & Bill.

Marc Nobleman est un fan de superhéros en général, et de Batman en particulier. Pendant toute son enfance, il a suivi avec passion les aventures du chevalier noir. Mais maintenant qu’il est devenu grand, c’est à son tour d’enfiler son costume de justicier et de mener l’enquête pour résoudre l’énigme la plus importante de toute l’histoire de Batman : le mystère de sa création. Car la naissance de Batman, c’est d’abord la naissance d’un mensonge. Bien que Batman semble avoir été créé par Bob Kane, des rumeurs circulent depuis des années sur un deuxième homme, Bill Finger, un scénariste dont l’existence est connue seulement par une poignée de fans dévoués. Les identités secrètes sont faites pour les héros, pas pour les auteurs. Afin de tirer le mystère au clair, Marc Nobleman se lance sur les traces de l’acte de naissance de Batman. Il remonte la piste de DC puis du studio de création de Bob Kane et découvre que dans l’ombre du dessinateur célébré se cachait en fait un auteur de génie : Bill Finger. Aussi discret que Brillant, Bill Finger est engagé comme scénariste par Bob Kane pour travaillé sur les comics de son studio. Et lorsque que Bob Kane, répondant à une commande de DC Comics, commence à envisager un nouveau héros en cape, c’est Bill Finger qui imagine l’homme chauve-souris drapé de noir. Lui qui imagine le territoire de Gotham City et ses figures si reconnaissables : le Pingouin, le Joker, Catwoman, Double-Face… Mais Bill n’est qu’un employé sous contrat et Bob Kane ne tient pas à partager la gloire. Très vite, l’auteur devient un fantôme ne recevant aucun crédit (intellectuel ou financier) pour sa participation plus que décisive. Malheureusement, les preuves collectées par Marc Nobleman pendant son enquête ne sont pas suffisantes : dans le droit américain, on ne peut pas relever un droit d’auteur s’il n’y a pas d’ayant droit encore en vie. Puisque Bill Finger est mort en 1974, une nouvelle quête commence alors : celle de l’héritier de Batman.

Le résumé est un peu long mais Batman & Bill est un documentaire tellement passionnant et il aborde tellement de choses que c’est difficile de faire l’impasse ! J’ai découvert ce documentaire presque par hasard et dès que j’en ai entendu parler, j’ai tout de suite voulu le voir. Déjà parce que je suis une fan de Batman, et ensuite parce que c’est la première fois qu’une œuvre littéraire subit une modification de son droit d’auteur aussi important. Car outre l’aspect financier de la question, on parle ici d’une œuvre qui est connue dans le monde entier. Posez la question autour de vous : tout le monde connaît Batman. Et depuis sa naissance en 1939, sa côte de popularité planétaire n’a fait que grimper continuellement, ce qui fait de lui l’un des superhéros les plus remarquables de toute l’histoire de la littérature mondiale.

Ce documentaire est construit à la manière d’une enquête dont le spectateur suit les péripéties, ce qui le rend vraiment très agréable à regarder, même pour quelqu’un qui n’est pas fan de Batman. Car l’histoire, comme vous allez le découvrir dépasse largement le cas de Batman et de ses deux créateurs. Au fil de son enquête sur Bill Finger, Marc Nobleman réussit à faire émerger la figure d’un homme passionnant, assez mystérieux mais surtout très versé dans la littérature, particulièrement la littérature européenne. Par exemple saviez-vous que le Joker était une référence au roman de Victor Hugo L’Homme qui rit ? Moi je l’ignorais. Ainsi pour inventer Batman, Bill Finger puise dans l’héritage du roman gothique européen tout en lui apportant des éléments de la culture américaine. Cet équilibre précaire entre deux mondes culturels habituellement séparés par un océan va donner vie au monde de Gotham et à tous les personnages qui le peuplent. Le nom même de Gotham est une référence au romancier Washington Irving qui lui-même faisait référence à un folklore anglais. Tandis qu’on remonte le temps, le documentaire nous livre les clés pour comprendre les origines du mythe de Batman… ces clés d’interprétation qui peuvent aussi expliquer son succès.

L’autre thème très important dans ce documentaire, c’est la découvert du système d’édition des comics américains qui s’est construit en volant purement et simplement les droits des auteurs. On découvre un système entièrement basé sur l’exploitation auteurs et des dessinateurs au profit des grosses maisons d’édition de comics et de quelques dirigeants de studios (comme Bob Kane) qui n’hésitent pas à piller honteusement le travail des auteurs. Le cas des auteurs de Superman (qui ont tous les deux finis dans la pauvreté après avoir été dépossédés de leurs droits d’auteurs) est d’ailleurs évoqué et ça fait frémir ! Les témoignages sont particulièrement touchants et ils permettent de se rendre compte de la logique commerciale qui très rapidement été adoptée autour des comics, au détriment du respect du droit d’auteur. A travers cette thématique passionnante, on se rend compte surtout qu’il y a eu une véritable évolution de la vision qu’on a des comics : ils étaient vus comme de simples œuvres de divertissement et pas comme des œuvres littéraires, ce qui explique en partie pourquoi les auteurs étaient systématiquement spoilés de leurs droits.

Enfin la dernière partie du documentaire est consacrée à cette course palpitante pour retrouver un héritier vivant de Bill Finger. Car il n’est pas possible de faire reconnaître un droit d’auteur si quelqu’un n’est pas là pour le réclamer. Un tiers ne peut pas se porter partie civile. Du coup, revoilà Marc Nobleman sur les routes pour tenter de mettre la main sur un héritier qui pourrait rendre à Batman ses véritables origines. Tout en sachant que trouver un héritier ne suffit pas : il faut encore obtenir gain de cause sur le droit d’auteur et la procédure n’a rien de facile surtout quand on entame le combat contre DC Comics et la Warner !

Ce documentaire très bien construit aborde avec brio la question du droit d’auteur tout en faisant enfin revivre la figure de Bill Finger. Cet auteur de génie n’a jamais reçu le moindre crédit de son vivant et a assisté impuissant au triomphe de Bob Kane qui se revendiquait comme étant le seul père de Batman. Grâce à cette enquête passionnante, on découvre que la naissance de Batman a été parfaitement rocambolesque, et la preuve que la réalité dépasse parfois la fiction c’est que Bob Kane et Bill Finger ont imaginé leur héros pour la première fois dans un parc de New York : le parc Edgar Allan Poe ! Dès le début, cette histoire s’annonçait passionnante !

Publicités
Cet article a été publié dans Films. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

3 commentaires pour Batman & Bill : le documentaire qui lève le voile sur les origines de Batman

  1. Enfin on reconnait le travail de Bill sur le personnage de Batman. Un documentaire que je prévois de regarder très prochainement

    J'aime

  2. Ping : Tag des copines Novembre 2017 – aliehobbies

Vous en pensez quoi ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s