Citation Sucre Noir

Après vous lu très récemment le roman de Miguel Bonnefoy, Sucre Noir, j’ai eu envie de partager avec vous un passage assez touchant et assez drôle où l’auteur nous explique la passion de l’un des personnages, la jeune Serena, pour les romans.

« Si peu de livres arrivaient au village que, dès qu’ils entraient dans la maison, Serena pensait qu’il fallait les lire en une nuit. C’était l’époque où les romans, publiés sous forme de feuilleton, parlaient d’amour avec des rebondissements dont l’amour lui-même se serait étonné. Elle ne lisait pas ce qu’elle voulait, mais ce qu’elle trouvait. Comme souvent les livres lui parvenaient sans couverture, elle ne sut jamais qui était l’auteur de ce roman bouleversant d’une jeune femme qui rêvait de l’inaccessible. Et comme les dernières pages étaient arrachées, elle n’eut pas à pleurer la mort d’Emma Bovary ni l’idée qu’on puisse se suicider par amour. »

Publicités
Cet article a été publié dans Citations. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Citation Sucre Noir

  1. Sev dit :

    Et bien je dois dire que cet extrait me mets l’eau à la bouche! Merci de l’avoir partagé.

    J'aime

Vous en pensez quoi ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s