Retour à Peyton Place, roman de Grace Metalious

Livre chroniqué par Julie.

Attirée par le résumé de Retour à Peyton Place, j’ai été déçue de ne pas lire ce à quoi je m’attendais, et en même temps ravie de ce que j’avais sous les yeux. L’auteure, Grace Metalious, s’inspire ici de sa propre expérience personnelle et professionnelle. Née en 1924, cette femme d’origine canadienne française à écrit un best-seller subversif, autant encensé que censuré, Peyton Place. Retour à Peyton Place en est une suite commandée et peu assumée par l’auteure décédée d’une cirrhose du foie à 39 ans seulement.

On suit ici les aventures des personnages de Peyton Place, suite à différentes affaires morales, judiciaires ou encore amoureuses. Allison, auteure d’un roman s’inspirant de tous les évènements qui se sont passés dans la petite ville de Peyton Place, devient rapidement un écrivain à succès et sollicité de New-York jusqu’à Hollywood. Pendant ce temps, en Nouvelle-Angleterre, sa mère, son beau-père, ses amis et ses connaissances subissent les affres de la vie et les conséquences de cette histoire qui montrent les habitants sous leur vrai jour.

Sous ses aspects de roman fictionnel, Retour à Peyton Place dépeint toutes les souffrances que Grace Metalious a pu ressentir suite au succès de son best-seller, Peyton Place. On y retrouve une profonde critique du monde littéraire américain, ainsi que de l’univers du cinéma. Décrié, pillé de son œuvre, l’écrivain a très mal vécu les années qui ont suivies toute cette époque. Je dois reconnaître que j’ai eu du mal à me plonger dans l’histoire au début, car je ne savais pas à l’origine que c’était une suite. Il a donc fallu que je raccroche tous les éléments avant de vraiment m’attacher aux personnages. Et vraiment, je m’y suis attachée !!

Très agréable à lire, le roman décrit à merveille la vie en Nouvelle-Angleterre après-guerre, avec tout son puritanisme et sa fermeture au monde. On ne peut que s’attacher aux personnages de femmes libres que nous offre Grace Metalious, des jeunes filles qui font tout ce qu’elles peuvent pour vaincre les conventions et vivre la vie dont elles rêvent. Le chemin reste cependant plein d’embûches et l’auteure semble avoir du mal à vouloir offrir le bonheur à ses personnages.

Suite commandée à Grace Metalious, qui a longtemps refusé de replonger dans cette histoire, Retour à Peyton Place m’a cependant laissé un peu sur ma faim. Si l’univers est intéressant et que les personnages nous apportent beaucoup de plaisir, on peut regretter que l’écrivain n’approfondisse pas les choses et nous offre même une fin un peu facile et simpliste. C’est surement le principal défaut que je trouve à cet ouvrage qui m’a cependant beaucoup plu.

Je conseille fortement cette lecture, aussi divertissante que portant à la réflexion, notamment aux amateurs de personnages forts et torturés. En ce qui me concerne, je compte bien me plonger dans le premier volume histoire de mieux pénétrer dans l’univers de Peyton Place et de comprendre plus en profondeur la psychologie de cette ville aussi fascinante qu’étouffante.

P.S : Peyton Place et Retour à Peyton Place sont tous deux disponibles en version poche chez 10/18.

Publicités
Cet article a été publié dans Littérature étrangère. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Vous en pensez quoi ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s