Les Idées lecture de Juin 2017

Quelle chance nous avons : en juin, il y a tout plein de bons livres qui sortent en librairie. Normal, c’est bientôt les vacances, cette période bénie de l’année où tout le monde a plus de temps pour lire et se reposer. Les maisons d’éditions l’ont bien compris et elles profitent donc de cette période d’avant-vacances pour nous attirer à coup de belles nouveautés. Pour les nouvelles parutions du mois de juin, j’ai donc du opérer une sélection drastique… sinon je vous aurais présenté presque tous les nouveaux livres parus ! Pas de roman policier ce mois-ci hélas, mais beaucoup de feel-good books qui sont parfaits pour profiter des vacances sans se prendre la tête. Oui parce que pendant les vacances, on privilégie souvent les lectures légères, celles qui nous font du bien au moral et nous font embarquer pour des voyages au bout du monde. En tout cas, moi c’est ce que j’aime ! Mais de toute façon, avec la sélection que je vous ai préparé, vous n’aurez que l’embarras du choix !

Les Jonquilles de Green Park, de Jérôme Attal

« Londres, 1940. Chez les Bradford, le Blitz n’empêche pas la vie de continuer. Ni le père d’inventer des choses les plus farfelues (un tatou géant !), ni la mère de pédaler jusqu’à son usine en chantant sous les bombes, ni la soeur de tomber amoureuse, encore et encore, de Clark Gable… Quant à Tommy, 13 ans, il ne vit que pour rigoler avec les copains, se gaver de comic books, et considérer Churchill comme une sorte de Superman-sur-Tamise. Noël approche, les sirènes hurlent. Reverra-t-il un jour fleurir les jonquilles de Green Park et, surtout, les si jolis yeux de Mila Jacobson ? »

Dans la brume du Darjeeling, de Mikael Bergstrand

« Göran, Suédois divorcé, 50 ans, fan du club de foot de Malmö, voit la dépression le guetter. Toujours pas de nouvel amour, un boulot ennuyeux, angoissé par l’idée même d’une vie sociale. Mais il se soigne et la belle Karen, sa psy, lui apprend à dompter son anxiété. Göran attend avec impatience la date du mariage de son ami Yogi, un beau prétexte pour retourner en Inde. Une fois sur place, il se jette à corps perdu dans des aventures rocambolesques qui le mènent jusqu’aux plantations brumeuses du Darjeeling et dans l’État du Sikkim. »

Le tour du monde en 72 jours, de Nellie Bly

« En plein essor du journalisme embarqué, dépêcher un reporter pour battre un record fictif du tout du monde était une bonne idée. Envoyer une femme en était une meilleure encore. Lorsque Nellie Bly entreprend sa circumnavigation en novembre 1889 pour le journal New York World, elle part seule, chargée d’un unique sac à main de voyage. Son objectif : coiffer au poteau Phileas Fogg, le héros britannique du roman de Jules Vernes, Le Tour du monde en 80 jours. Costume de voyage – cape, veste bleue à col haut, jupe, long manteau de tartan et mallette de cuir –, Nellie Bly boucle en 72 jours une ode à l’audace et à la détermination sans jamais se départir de son impeccable autodérision. »

La merveilleuse boutique de crèmes glacées de Viviane, d’Abby Clements

« À Brighton, la vie d’Anna s’organise enfin. Elle est épanouie dans sa vie professionnelle et vient d’acheter un appartement avec son petit-ami. Quant à Imogène, sa globe-trotteuse de soeur, elle vient de poser ses affaires dans un petit coin de paradis thaïlandais pour poursuivre son projet photographique. La mort soudaine de Viviane, leur grand-mère adorée, va bouleverser leur destin. Anna et Imogène héritent de sa boutique de crèmes glacées, située à Brighton. Les deux soeurs relèvent le défi et reprennent ensemble la boutique – véritable lieu de vie, de rencontres et de surprises, qu’elles chérissent. Une chose est sûre… leur été ne sera plus jamais pareil ! »

La petite bibliothèque du bonheur, de Felicity Hayes-McCoy

« C’est en Irlande qu’Hannah, l’amoureuse des livres, est bien décidée à reconstruire sa vie ! Hannah Casey menait une vie dorée, à Londres, jusqu’à ce qu’elle surprenne son mari avec une autre femme. Bouleversée, elle rentre chez sa mère, dans son village natal, sur la côte ouest de l’Irlande. Rapidement, elle trouve un poste de bibliothécaire et s’investit pleinement dans ce travail qui la passionne. Cependant, ce nouveau départ, à 51 ans, est loin d’être facile. D’autant que la cohabitation entre Hannah et sa mère tourne rapidement au vinaigre. Hannah songe alors à la maisonnette délabrée, perchée sur la falaise, que lui a léguée sa grand-tante. Elle décide de s’y installer et de rénover la bâtisse, avec l’aide de Fury, un maçon charmant et enjoué qui commence… par lui prêter une chèvre pour tondre sa pelouse ! Grâce à lui, Hannah découvre peu à peu la vie farfelue du village, les personnalités attachantes qui le composent, mais aussi les liens forts unissant ces familles isolées dans la campagne irlandaise. Quand elle apprend que la bibliothèque est menacée de fermeture, Hannah sait qu’elle pourra compter sur ses nouveaux amis pour l’aider à se battre et à surmonter cette épreuve. »

Le médaillon de Budapest, d’Ayelet Waldman

« En mai 1945, les Alliés interceptent un train transportant l’ensemble des objets de valeur, bijoux et oeuvres d’art volés par les nazis aux Juifs hongrois. Jack Wiseman, lieutenant américain, est chargé de veiller sur le trésor. Mais comme nombre de ses supérieurs, il finit par céder à la tentation : il dérobe un médaillon en forme de paon, souvenir d’une jeune femme rescapée des camps dont il est tombé amoureux. Soixante ans plus tard, ce vol pèse encore sur sa conscience. Jack charge Natalie, sa petite fille, de retrouver la propriétaire du bijou… »

Le début des haricots, de Fanny Gayral

« Entre son métier de médecin urgentiste, ses histoires d’amour qui tombent à l’eau, son père qui la terrorise, Anna n’a plus le temps de penser à elle. Alors quand, par hasard, elle tombe sur ce panneau : Stage de psychothérapie intégrative. Thème de la semaine : courageux. L’être, le devenir ? elle se dit qu’il n’est peut-être pas trop tard pour reprendre sa vie en main. Mieux vaut sombrer dans l’ésotérisme que dans la dépression ! »

 

Miss you, de Kate Eberlen

« « C’est le premier jour du reste de ta vie », voilà une phrase que Tess a vue des centaines de fois sur une de ses assiettes, chez elle, dans le sud de l’Angleterre. En cet été 1997, la jeune fille ne peut s’empêcher d’y songer, tandis qu’elle savoure la fin de ses vacances idylliques à Florence avec sa meilleure amie Doll. Car sa vie est bel et bien sur le point de changer : elle s’apprête à entrer à l’université. À son retour pourtant, une terrible nouvelle bouleversera son existence à jamais. C’est le premier jour du reste de sa vie. Gus est lui aussi en vacances à Florence, avec ses parents. La vie de cette famille a quant à elle déjà changé de manière soudaine et tragique. À la rentrée, il entamera des études de médecine. Ce jour-là, tous deux admirent côte à côte l’église San Miniato al Monte. Plus tard dans la même journée, Tess demande à Gus de la prendre en photo avec Doll, sur le Ponte Vecchio. Au cours des seize prochaines années, leurs chemins vont se croiser et se recroiser, durant quelques secondes, sans que l’un ou l’autre ne s’en aperçoive. Séparés par la distance et leurs destins respectifs, auront-ils un jour l’occasion de réellement faire connaissance ? »

 

Publicités
Cet article a été publié dans Les Parutions. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Les Idées lecture de Juin 2017

  1. Le tour du monde en 72 jours, je vais me le procurer c’est sur =)

    J'aime

Vous en pensez quoi ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s