Le Petit Musée de la Ve République

C’est bientôt la dernière ligne droite de l’élection présidentielle, et les éditions BakerStreet n’auraient pas pu choisir de meilleur moment pour publier le livre du dessinateur de presse Devo : Le Petit Musée de la Ve République. Un ouvrage ludique bâti sur une ambition intéressante : nous faire remonter le temps et redécouvrir les figures de la culture politique française moderne. Rien que ça ! Le tout avec un ton acide et drôle, parce qu’après tout, on n’est pas toujours obligé de faire triste mine quand on parle de politique. Et en cette période très agitée médiatiquement, c’est assez plaisant de suspendre le temps pour replonger dans un passé pas si lointain par le biais d’un livre qui invite aussi à se poser quelques questions sur ces figures bizarres : qu’est-ce qui forge l’image d’une personnalité politique ? Que retient-on de ces gens qui nous gouvernent ?

Roselyne Bachelot : « petite centrale écologique au tempérament atomique ». François Bayrou : « Modem au courant parfois déconnecté ». Daniel Cohn-Bendit : « soixante-huitard passé au rouge avant de s’arrêter au vert ». Il peut suffire de quelques mots et d’une caricature pour résumer le CV de nos politiciens. Devo en sait quelque chose, lui qui s’adonne depuis maintenant des années à cet exercice qui n’est ni un genre littéraire ni un sport de combat, mais un peu des deux : la caricature. Avec ses dessins de presse, il dresse le portraits des puissants, des figures majeures et incontournables de la politique française de la Ve République. Et dans le sillage de son crayon, c’est une drôle de galerie qui prend soudain forme.

Ce livre original et très ludique propose au lecteur de vagabonder dans un musée imaginaire où se retrouvent pas moins de 140 figures politiques françaises. Un vrai défilé ! Chacun a droit au même traitement de faveur : un dessin accompagné d’une notice biographique sur le mode Twitter où on expose en très peu de mots une carrière entière. Et ça marche ! Certaines notices ne manquent pas de charme et de drôlerie, laissant apparaitre finalement ce que le grand public retient le mieux des hommes politiques : un détail de parcours, un scandale ou un fait d’arme qui finit par résumer intégralement cette personne.

Outre que la lecture de petit ouvrage est extrêmement plaisante, ce livre m’a aussi donné l’impression de tendre un miroir déformant au lecteur. En tant que citoyens et qu’électeurs, nous nous tenons un minimum informés (de toute manière, c’est désormais impossible de passer entre les mailles des fils d’infos en continu) de la vie politique de notre pays. Et pourtant, nous allons toujours au plus court. Dans l’inconscient collectif de notre pays, les politiciens finissent tous en caricatures. On les résume à un ou deux détails qui permettent de les identifier à tout jamais au beau milieu de la foule politique. Et une fois qu’une étiquette a été apposée, c’est bien dur de s’en défaire. C’est justement là que le travail de caricaturiste devient intéressant en nous confrontant avec des représentations que nous avons nous-mêmes contribué à inventer.

Ce livre est un vrai petit plaisir, d’autant plus qu’il se situe dans l’actualité : dans les 15 jours qui arrivent, nous n’avons pas fini de voir tous les membres de la classe politique monter à l’assaut des médias pour donner de la voix. En attendant, ce petit musée qui ne manque pas de piquant nous invite à nous promener au calme et à replonger dans une histoire politique qui ne manque pas de personnages intéressants !

Advertisements
Cet article a été publié dans Essais & Documents. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Vous en pensez quoi ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s