La Chute de la maison aux flèches d’argent, roman d’Aliette de Bodard

La Chute de la Maison aux flèches d'argentQuand j’ai vu la présentation du roman d’Aliette de Bodard sur le site de Fleuve édition, j’ai tout de suite été très curieuse de savoir ce qui se cachait derrière ce titre énigmatique : La Chute de la maison aux flèches d’argent. Et en lisant le résumé, je n’ai pas forcément été très aidée vu que cette histoire de fantasy foisonnante est difficile à résumer… et que le peu de choses qu’on peut en dire attise encore plus l’imaginaire que son titre poétique ! En bref : ça méritait une lecture ! Maintenant que j’ai terminé ce roman incroyable, j’ai la sensation d’émerger d’un songe et de revenir doucement à la réalité. Le moins que je puisse dire, c’est que ce livre a été une expérience surprenante et unique.

Séléné dirige la maison aux flèches d’argent, la plus puissante de toutes les maisons magiques qu’abrite Paris, celle qui a été fondée par Lucifer en personne. Mais son pouvoir vacille depuis que Lucifer a mystérieusement disparu, vingt ans auparavant, et Séléné en a bien consciente. Quand une ange nouvellement déchue et un jeune homme mystérieux font irruption dans la vie de la maison, Séléné est loin de se douter du danger qui rôde, prêt à attaquer les membres de la maison. Mais quand les cadavres commencent à pleuvoir, il est temps de se rendre à l’évidence : le mal rôde au sein de la maison, et Notre-Dame, le quartier général de Flèches d’Argent, n’est plus un endroit sûr à cause de la magie noire qui s’y déchaîne. Pour repousser le mal, il va falloir se confronter aux ténèbres.

Il n’y a pas la moindre hésitation à avoir : La chute de la maison aux flèches d’argent est bel et bien un roman fantasy, dans le meilleur sens du terme. Avec ce roman, Aliette de Bodard, française d’adoption mais américaine de naissance, tisse un pont entre deux traditions littéraires : l’une classique capable de convoquer les mythes et légendes de différentes cultures, et l’autre moderne, chez qui le divertissement et le suspens règnent en maître. Le mariage des deux fait des étincelles et donne à ce roman un souffle incroyable.

Dans les premières pages, je dois pourtant avouer que j’ai eu un peu de mal à trouver mes repères. La romancière invente un monde complet, dans lequel la magie règne et où les anges chassés du paradis peuvent se croiser à tous les coins de rue. Un monde ravagé par la guerre, en ruines donc, qui survit dans une atmosphère post-apocalyptique fascinante. Un monde proche de nous, lecteurs français puisque l’action se déroule dans Paris, avec certains lieux emblématiques qu’on reconnaît tout de suite : Notre-Dame de Paris, les grands magasins du boulevard Haussmann, la gare Saint-Lazare… Mais ce monde est dense, et il faut accepter de s’y perdre un peu, de prendre le temps de se familiariser avant d’enfin trouver ses marques.

Au début, ce livre est donc un peu déstabilisant. Mais on se prend rapidement au jeu car Aliette de Bodard a une arme secrète : son histoire est tout de suite très prenante ! On navigue entre plusieurs personnages principaux, et chacun d’eux nous sert de guide dans ce monde fantastique. Chacun de ces personnages a ses propres secrets, et le lecteur les pénètre peu à peu, en même temps qu’il comprend enfin les enjeux de l’histoire. Cet aspect kaléidoscopique donne beaucoup de rythme à l’intrigue, et cela permet de s’attacher à des personnages très différents les uns des autres.

Le résultat est un roman virtuose, d’une grande richesse et d’une encore plus grande originalité. Un émerveillement, même pour moi qui ne suis pas vraiment une grande lectrice de fantasy. La Chute de la maison aux flèches d’argent comblera tous les lecteurs passionnés par l’imaginaire, et je pense que tous les curieux auront beaucoup de plaisir à découvrir ce livre.

Publicités
Cet article a été publié dans Littérature étrangère. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

4 commentaires pour La Chute de la maison aux flèches d’argent, roman d’Aliette de Bodard

  1. Clelie Holmes dit :

    Voilà un bien joli titre ! Je note !

    J'aime

Vous en pensez quoi ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s