Recyclivre : les livres aussi sont solidaires

recyclivre

J’ai découvert le projet Recyclivre il y a à peine quelques semaines, et j’ai tout de suite eu envie de vous en parler. C’est une super bonne idée, et je trouve que ça véhicule toutes les valeurs liées à la lecture. Je ne sais pas si vous connaissez déjà, mais cette initiative existe au niveau national : dans plusieurs grandes villes de France, vous pouvez les trouver, et ils ont aussi un site internet. Cette entreprise solidaire s’adresse aux lecteurs et aux curieux en leur proposant de donner une seconde vie aux livres. Un geste responsable pour l’environnement et malin pour l’économie. Donc tout le monde est content !

La collecte et la revente de livres d’occasion, ça n’a rien de neuf. Il y a de nombreuses boutiques qui existent, et je pense que n’importe quel lecteur en connaît une ou deux. Personnellement j’aime bien le principe et j’y ai souvent eu recours quand j’étais encore étudiante. Mais maintenant les choses sont différentes et je n’y achète pour ainsi dire plus jamais de livres. Quant à y revendre des livres… je suis loin d’être satisfaite du système ! La majeure partie du temps, ce sont mes livres brochés qui font l’objet d’un tri. Mais ce sont précisément les livres qui intéressent le moins les magasins d’occasion, et ils me les reprenaient des poignées de cerise. Raison pour laquelle j’ai arrêté de revendre mes livres pour à la place les donner dans une boîte à livres.

Mais revenons à nos moutons ! Recyclivre fonctionne de manière différente d’un magasin de livres d’occasion. Vous ne leur vendez pas vos livres, vous les donnez. Là, vous vous dites que c’est une arnaque. Eh bien non pas vraiment ! Recyclivre s’adresse à des gens qui veulent se débarrasser de leurs livres. Et pour cela, ils viennent les chercher directement chez vous (en camionnette électrique s’il vous plait !) et les embarquent. Les livres sont ensuite proposés à la vente en magasin et sur internet à un prix vraiment très attractif (on trouve des livres à moins de 4 euros, frais de port inclus). Ensuite, 10% du prix de vente de chaque livre est reversé à des associations qui oeuvrent pour la préservation de l’environnement ou luttent contre l’illettrisme.

J’adore le principe de cette entreprise eco-responsable parce qu’elle prône le partage et qu’elle permet à chacun de s’y retrouver. Si vous voulez vous débarrasser de certains de vos livres, d’accord vous ne gagnerez pas d’argent, mais vous ferez une bonne action. Et pour les lecteurs, c’est la possibilité d’acheter des livres à moindre frais. Et là évidemment j’ai une pensée émue pour les étudiants en Lettres Modernes qui, comme c’était mon cas, achètent énormément de livres en une année pour leurs études. Et mine de rien, ça fait un sacré budget pour un étudiant !

Enfin, Recyclivre est effectivement un bon moyen d’offrir une seconde vie à vos livres. Rien n’est plus triste qu’un livre qui s’ennuie tout seul sur son étagère : permettez-lui de se faire de nouveaux amis lecteurs, il vous en sera reconnaissant !

18 réflexions sur “Recyclivre : les livres aussi sont solidaires

  1. Folavril dit :

    Il y a quelques mois, ils organisaient une collecte à Paris tout un weekend ; un très bon moyen de se débarrasser du trop plein de livres tout en faisant une bonne action et en donnant une seconde vie aux livres (un livre ça ne se jette pas à la poubelle!!!).

    J'aime

  2. enviedlyre dit :

    Je n’ai jamais donné de livres mais j’ai déjà commandé plusieurs fois. Je peux dire que leur critère d’état des livres sont très honnêtes et je n’ai jamais eu de soucie avec mes commandes.

    J'aime

  3. Goran dit :

    Je vais me permettre une petite critique… L’entreprise Recyclivre est une entreprise à but lucratif et non à but lucratif non lucratif. Effectivement, l’entreprise reverse 10 % à des associations, mais les 90 les autres pour cent c’est pour eux et à chaque fois que j’ai vérifiée, leurs livres coûtent plus cher que ce que les autres sites marchands d’occasion proposent, c’est donc tout bénef pour eux… Et parfois, c’est bien plus cher que les 10 % reversés. Ils viennent chercher les livres, c’est la moindre des choses. Je préfère donner mes livres à des associations comme Emmaüs plutôt qu’à une entreprise privée qui gagne de l’argent grâce aux dons.

    J'aime

    • Sarah de RecycLivre dit :

      Bonjour Goran,

      Nous sommes en effet une entreprise, mais une entreprise social et solidaire, nous en avons même le statut légal !
      Les 90% en question, nous servent tout simplement à payer les salaires de nos 17 salariés, les loyers de nos ateliers, le transport des livres (et oui, même si la collecte est gratuite, cela nous coûte de l’argent), la livraison des ouvrages commandés et surtout les commissions destinées aux plateformes de vente en ligne.
      En ce qui concerne les prix de nos livres, permettez-moi de remettre en questions vos propos. En effet, notre objectif est de vendre nos livres à des prix accessibles car OUI pour nous il est important que tout le monde ait accès à la culture et aux livres. Je ne sais pas avec quels vendeurs vous nous avez comparé, mais votre réalité n’est pas la notre. Nous vendons même des livres à 0,01 ct.

      Je comprends que l’aspect « entreprise » de notre activité puisse vous poser problème, vous n’êtes pas le seul, mais sachez, que les associations comme Emmaüs à qui vous donnez vos livres, nous redonnent ces mêmes dons. En effet, nous sommes partenaires de la plupart des structures associatives de ce type avec lesquelles nous avons signé une convention. Ce sont à ces mêmes partenaires que nous reversons 10% du prix de vente net de chaque livre vendus provenant de leurs stocks. Aujourd’hui, nous n’avons que des retours positifs de ces structures qui semblent satisfaites de cette rétribution.

      N’hésitez pas à passer dans l’un de nos ateliers (Paris, Bordeaux, Lyon, Lille, Nantes, Strasbourg, Toulouse… vous avez le choix) pour en savoir un peu plus sur notre activité. Nos portes sont toujours grandes ouvertes.

      Bonne journée,
      Sarah

      Aimé par 1 personne

      • Goran dit :

        Bonjour Sarah,

        Je ne tenais pas à polémiquer, mais a rappelé ce que vous faites très bien, à savoir que vous êtes une entreprise qui dégage des bénéfices qui servent en partie à payer (encore heureux) vos employés et tout le reste… Qu’Emmaüs redistribue les dons qu’elle reçoit, c’est malheureux, mais ils doivent être coincés du trop plein de livres et de leur non spécialisation dans ce domaine. Vous fait d’ailleurs sensiblement la même chose en utilisant la plate-forme priceminister pour vendre vos livres. Pour ce qui est des prix je persiste, sans nier que certains sont au prix que vous avancez, qu’à chaque fois que j’ai voulu acheter un livre chez vous j’ai trouvé moins cher ailleurs… J’ai même acheté « L’invention De L’anniversaire » vendue par vous via priceminister à 10 € environ alors qu’il était vendu plus de trois fois ce prix directement sur votre site.

        Belle journée.
        Goran.

        J'aime

  4. mathieu dit :

    J’aimerais que recyclivre et ses clients réflechissent à l’impact que peut avoir un tel système sur l’économie de la librairie d’occasion et de la librairie en général.
    Le système qui consiste à baisser toujours plus les prix peu paraître à court terme avantageux mais en réalité il est destructeur de commerces et donc d’emplois.
    De plus, de très nombreux livres sont maintenant mis à la benne car la guerre des prix à laquelle se livrent recyclivre, momox et d’autres sur Amazon les rendent invendables pour les libraires qui ne peuvent pas vendre à perte. Avec leur système de robot ajusteur de prix, le même livre passe en quelques jours de 30€ à 2€ (c’est un exemple).Ce système finira par tuer tout le monde.
    Recyclivre se targue de sauver des livres mais c’est ce qu’ont toujours fait les bouquinistes
    Sauf que ceux-ci paient les livres aux personnes qui veulent s’en défaire.
    Le système d’écrasement des prix induit un nombre de plus en plus élevé de livres invendables donc inachetables par les libraires et par suite non vendables par recyclivre lui-même qui devra les éliminer.Le système à donc tendance à s’étouffer et à s’autodétruire.En attendant les petites librairies mettent la clef sous la porte

    J'aime

    • Alivreouvert dit :

      Merci beaucoup pour ce message Mathieu. C’est un point de vue très intéressant sur le marché des livres d’occasion. Je pense que le gros avantages des initiatives comme Recyclive, c’est leur disponibilité sur le web, donc au plus près des consommateurs. Malheureusement, le monde du livre n’a pas pris le virage digital quand il le fallait, et aujourd’hui de nombreux acteurs payent cette erreur stratégique au prix fort. Et il faut souligner aussi que, pour les lecteurs/acheteurs, le marché des livres d’occasion sur le web peut être à double tranchant, justement parce que les prix dépendent totalement des vendeurs. Pour certains livres « rares » car plus édités, les prix s’envolent parfois de manière indécente. J’ai trouvé une fois un livre de poche d’occasion affiché à 20 euros… alors qu’il en valait 8 au départ, ce qui aurait dû amener sa version d’occasion à 4 ou 5 euros, mais certainement pas à 20 !

      J'aime

      • mathieu dit :

        mais Recyclivre joue tout simplement sur le côté humanitaire pour faire du commerce.
        Reflechissez les bouquinistes aussi participent à remettre en circuit les livres,mais eux ils les paient et paient des impots qui participent à la vie sociale.Il faut arrêter de considérer les commerçants comme des méchants voleurs .Ce sont la plupart du temps des gens qui essaient de vivre chichement de leur passion .Le problème n’est pas que recyclivre fasse des profits,mais c’est qu’il se fasse passer pour un humanitaire.Il est simplement plus malin et surfe sur la vague bien-pensante .Recyclivre envoi des tonnes de livres à la benne tout simplement parce que dans son combat avec ses concurrents il a rendu une quantité incroyable de livres non rentables financiérement.De plus les livres anciens ne comportant pas de codes- barre donc difficiles à mettre en ligne sur Amazon sont pratiquement mis directement à la benne.

        J'aime

Vous en pensez quoi ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s