Le fantôme des Noëls passés : quand Doctor Who revisite Dickens

Doctor-Who

A Noël en Angleterre, il y a deux institutions qu’on ne peut pas contourner : les contes de Dickens et l’épisode spécial de Noël de la série Doctor Who, la série la plus longue de l’histoire de la télé mondiale. A priori, entre un classique de la littérature et une série télé de science fiction, il n’y a pas grand chose en commun… à part que c’est anglais ! Sauf que justement l’Angleterre ne serait pas vraiment l’Angleterre sans ce petit grain de folie qui fait que tout est possible, même le plus improbable. Du coup, l’année où le scénariste de Doctor Who (le génial Steven Moffat auquel on doit aussi la série Sherlock) a décidé d’adapter le Conte de Noël de Dickens pour l’épisode spécial de Doctor Who, tout le monde a trouvé ça normal. Et vous savez quoi ? C’est le meilleur épisode de Noël que j’ai jamais vu à la télé ! Et en plus c’est un formidable hommage rendu au talent de conteur de Dickens.

Les amis du Docteur, Amy et Rory, sont en pleine lune de miel à bord d’un vaisseau spatial de croisière. Tout pourrait aller pour le mieux si le vaisseau ne se retrouvait pas coincé dans un nuage cosmique aux abords d’une planète étrange. Cette planète est dirigée par un vieil homme riche et cruel, Kazran Sardick, qui contrôle tout sur la planète, y compris l’atmosphère. Lorsque le Docteur décide d’intervenir pour sauver ses amis et va voir Kazan pour lui demander son aide, ce dernier refuse tout simplement. Cet homme cupide et égoïste ne s’intéresse pas du tout aux autres et est incapable de faire preuve de gentillesse. Le Docteur décide alors de remonter dans le temps pour rencontrer Kazran quand il n’était qu’un petit garçon. Il espère ainsi faire changer la donne et faire de Kazran un homme meilleur. Il le visite chaque année à Noël pour lui faire découvrir la magie de cette fête et, peut-être, insuffler dans son coeur un peu d’amour…

Il faut que je commence cette chronique en vous avouant que je suis une fan de Doctor Who. Pas une fan au point de m’habiller comme lui et de passer tous mes samedis soirs à regarder l’intégrale de la série, mais disons que j’aime beaucoup cette série. Et j’avais particulièrement aimé cette première saison où Steven Moffat était devenu scénariste. Du coup, cet épisode spécial de Noël, je l’avais attendu avec impatience et beaucoup d’espoir. J’en attendais beaucoup et je n’ai pas été déçue. Le Fantôme des Noëls passés est parfaitement dans l’esprit de Noël tout en faisant honneur à la bonne humeur de la série.

Côté histoire, il faut se souvenir de l’intrigue du Conte de Noël de Charles Dickens : Scrooge, un veillard sans scrupule, se retrouve seul le soir de Noël. Il est alors visité par des fantômes qui vont lui rappeler les choses essentielles de la vie comme l’amour, l’amitié, la compassion et la générosité. Ce livre est un chef d’oeuvre et c’est une lecture idéale pour célébrer Noël. Dans cet épisode de Doctor Who, Steven Moffat a eu l’idée de partir de l’histoire de base que tout le monde connaît (en tout cas en Angleterre, tout le monde la connaît) mais de changer certains détails. Ainsi, c’est le Docteur qui sert de fantôme et permet à Kazran de s’ouvrir aux autres. Le déroulement de l’histoire est à peut près le même, et la conclusion est évidemment la même (mais je ne veux pas vous spoiler !).

Dans le même temps, cette histoire revisitée est bien un épisode de Doctor Who donc on trouve des vaisseaux spatiaux, des voyages dans le temps (la soirée de Noël où le Docteur se retrouve malencontreusement fiancé à Marilyn Monroe est à mourir de rire !), mais sinon rien de bizarre, aucune créature effrayante dans les parages ni rien de ce genre. Et d’ailleurs, on peut très bien n’avoir jamais vu un seul épisode de la série et quand même apprécier cet épisode et comprendre de quoi ça parle.

Cet épisode spécial peut donc se regarder comme un téléfilm de Noël, mais en beaucoup mieux. Il est parfait pour une soirée en famille puisqu’on trouve de l’aventure, de l’humour, un peu de suspens et beaucoup de fantaisie, le tout avec une ambiance de Noël qui fait rêver. On ressort de cet épisode avec l’envie d’aimer la Terre entière… et aussi celle de relire Dickens !

Publicités
Cet article a été publié dans Séries télé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Le fantôme des Noëls passés : quand Doctor Who revisite Dickens

  1. sofi dit :

    une Fan de passage!

    J'aime

Vous en pensez quoi ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s