Loïc Prigent se paye le monde de la mode

prigentComme beaucoup de personnes, j’ai découvert Loïc Prigent à la télévision grâce à ses nombreux reportages infiltrés dans le petit monde de la mode. Plus particulièrement, je me souviens du documentaire en cinq parties qu’il avait réalisé sur les coulisses de la maison Chanel, Signé Chanel. On pouvait alors croire que le sujet principal était le créateur emblématique de la maison, mais pas du tout : c’étaient les couturières. Loïc Prigent a le chic pour porter un regard surprenant et intime sur un monde dont on croit pourtant tout savoir. La mode, ce monde ultra médiatisé où tout semble superficiel. Mais c’est quand même beau, la mode, et on y trouve des gens intéressants. La preuve avec le livre que signe Loïc Prigent : J’adore la mode mais c’est tout ce que je déteste. Un recueil de citations entendues pour de vrai dans les coulisses de la mode, et qui ne manqueront pas de rendre le sourire aux plus dépressifs !

« J’ai tellement faim, je pourrais manger. » « Ne pleure pas, pense à ton maquillage. » « – Quel jour on est ? – Mais comment veux-tu que je le sache. » « Il n’est pas dans la dextérité mentale, mais il a un charme fou. » « J’étais bourrée comme une mannequin anglaise. » « On est en surchauffe, tout ce qu’on dit devient intweetable. » Voici quelques unes des pépites que vous pourrez trouver dans les pages du revigorant livre de Loïc Prigent. J’adore la mode mais c’est tout ce que je déteste nous permet de pénétrer dans les coulisses de la mode, de découvrir des tranches de vie qui auraient fait rire Michel Audiard lui-même et, au passage, de bien nous marrer.

Au fil des pages, Loïc Prigent nous dévoile les citations, phrases ou dialogues, les plus savoureux qu’il a pu entendre un peu partout. Drôles, absurdes, un peu cruelles, ces citations sont le reflet d’un univers où les gens sont gentiment déconnectés de la réalité « normale » et frisent le burn out à chaque instant. La mode, c’est trop dur ! Du coup, les propos recueillis par le documentaristes sont vraiment à hurler de rire.

En même temps, l’exercice ne se veut pas méchant. Et dans certaines phrases, on sent même une certaines tendresse. Loïc Prigent nous donne la possibilité d’entendre les voix des coulisses, celles qui ne s’expriment pas aux micros des journalistes, ou en tout cas qui ne livreraient jamais la vérité comme elles le font librement derrière le rideau des défilés de haute couture. Du coup, c’est un peu un portrait en trompe l’oeil que nous fait le documentariste, ce qui donne à l’exercice de style une autre dimension, plus intime celle-là.

Je suis tombée sur ce livre récemment dans une librairie. Dès qu’on commence à le feuilleter, impossible de le lâcher tellement c’est drôle ! Ce petit livre pourra faire rire tous les lecteurs ; pas besoin d’être un fan de mode pour lire ces pages. Si vous avez un coup de blues, c’est décidément LE livre à avoir sur votre table de chevet pour vous remonter le moral !

Publicités
Cet article a été publié dans Les Parutions. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Vous en pensez quoi ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s