La bibliothèque John Adams

stone-library-peacefield

Nous continuons notre tour du monde des plus belles bibliothèques avec cette fois une bibliothèque privée. Mais pas n’importe laquelle : celle de la famille Adams. Pas celle que vous imaginez, avec Gomez, Morticia et leur famille gothique. Non, je veux vous parler de la bibliothèque de la famille de John Adams, père fondateur des Etats-Unis, second président du pays et père du sixième président des Etats-Unis, John Quincy Adams. Les Adams ont été les premiers père et fils à devenir président du pays, et il a fallu attendre l’année 2000 pour revoir une telle chose se produire avec la famille Bush. Mais là où la famille Adams nous intéresse en tant que lecteur, c’est par le fait qu’ils étaient tous de grands érudits et des lecteurs passionnés qui ont inauguré une superbe tradition américaine : celle des bibliothèques présidentielles.

Notre histoire commence en 1735 avec la naissance de John Adams, le fils d’une respectable famille du Massachusetts. A l’époque, les Etats-Unis n’existent pas. Et pour cause : le territoire est toujours une colonie britannique. Mais les années vont se charger de faire basculer l’histoire, et John Adams, devenu entre temps avocat, va participer activement à la jeune révolution. Il est représentant de son état du Massachusetts et va s’engager aux côtés de George Washington dans une guerre qui va sceller le destin de toute une nation.

John Adams est l’un des pères fondateurs de la nation américaine. Il a joué un rôle important en tant que diplomate notamment. Mais son empreinte la plus durable sur l’Histoire du pays est sans aucun doute sa participation à la rédaction de la Déclaration d’Indépendance américaine (équivalent de nos Droits de l’Homme et du citoyen). Par la suite, il devient le premier vice-président de l’histoire des Etats-Unis, le second président des Etats-Unis et le premier président à habiter à la Maison Blanche.

L’histoire ne s’arrête pas là. Grand érudit qui parlait plusieurs langues étrangères, John Adams a transmis ses valeurs et sa curiosité à ses fils, notamment à l’aîné John Quincy Adams. Le jeune homme suivra son père en Europe, entreprendra ensuite des études de droit et deviendra à son tour diplomate. Il multiplie les postes importants jusqu’à atteindre le plus convoité de tous en devenant le sixième président des Etats-Unis. Après sa présidence, il se fera élire à la Chambre des représentants (équivalent de notre Assemblée nationale) dans laquelle il va siéger pendant plusieurs décennies. Là, il est à l’origine de la création du Smithonian, l’un des tout premiers musées des Etats-Unis.

Mais ce qui nous intéresse, c’est que John Quincy Adams va avoir une idée : il souhaite rendre hommage au travail de son père et décide de faire bâtir une bibliothèque en son honneur. La bibliothèque sera construite dans le jardin de la propriété familiale de Peacefield, une charmante et gigantesque maison de bois blanc où toute la famille Adams se retrouve régulièrement.

Extérieur de la Stone Library

Extérieur de la Stone Library

John Adams aimait la littérature et les sciences, les langues étrangères, de nombreux domaines de savoir. Il défendait des valeurs humanistes, notamment l’égalité des hommes. Quel meilleur hommage que de bâtir un temple du savoir ? John Quincy Adams décide de faire construire une bibliothèque en pierre afin qu’elle résiste au risque d’incendie. Bonne idée : nous sommes en 2016 et la bibliothèque est effectivement toujours debout et elle est ouverte au public pour visite.

Même si elle n’est pas particulièrement grand, cette splendide bibliothèque contient tout de même près de 14 000 livres ayant appartenu à John Adams, John Quincy Adams et leurs descendants. Par ailleurs, la bibliothèque contient quelques trésors inestimables, à commencer par la lettre d’adieu de George Washington (une lettre écrite à la fin de son second mandat juste avant qu’il ne parte en retraite). Autre trésor des archives : la bible Mende. Cette bible a été offerte à John Quincy Adams par un groupe de Mende dont il a défendu la cause devant la Cour Suprême des Etats-Unis. Si vous avez vu le film Amistad de Steven Spielberg, je n’ai pas besoin de revenir sur l’histoire de ses hommes enlevés en Afrique pour être vendus comme esclaves et qui se sont finalement retrouvés sur les côtes américaines à la suite d’une mutinerie sur le négrier qui les emportait.

Intérieur de la Stone Library

Intérieur de la Stone Library

Depuis sa construction, la bibliothèque Adams est devenue une véritable icône de l’histoire américaine. Elle a été l’une des premières grandes bibliothèques privées du pays, et lorsque la maison de Peacefield est devenu un musée en honneur à la famille Adams, la bibliothèque a pu être visitée. A la suite de John Quincy Adams, de nombreux autres présidents américains ont décidé de participer à l’accès à l’éducation en faisant bâtir des bibliothèques. Ces bibliothèques présidentielles sont généralement bâties près du lieu de naissance du président, et le projet est lancé de leur vivant. Une bien belle manière de faire survivre leur souvenir dans l’histoire.

Publicités
Cet article a été publié dans Lieux célèbres. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour La bibliothèque John Adams

  1. C’est magnifique, on a envie de passer des journées entières à lire dans ce lieu =)

    J'aime

Vous en pensez quoi ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s