Jane Eyre : l’excellente mini-série de la BBC

jane-eyre-bbcEn matière de Jane Eyre, je suis une sorte de fondamentaliste : il y a le livre qui est excellent, et voilà ! Bon, l’adaptation avec Charlotte Gainsbourg était bien. Mais pour le reste, les autres adaptations que j’ai pu voir ont toujours été un peu trop faibles par rapport au ton du roman. Il faut dire que c’est un livre particulier : il a l’air très austère, on y parle beaucoup de spiritualité, mais il y a aussi des aspects très modernes comme l’indépendance du personnage féminin et la relation entre Jane et monsieur Rochester, largement basée sur une connivence riche en humour. Lorsque j’ai entendu parler de l’adaptation de la BBC avec Ruth Wilson et Toby Stephens, j’ai d’abord été dubitative. Et puis finalement je me suis laissée séduire. J’ai bien fait car cette mini-série a été une révélation : enfin une adaptation digne de ce nom !

L’histoire de Jane Eyre, normalement on la connait tous. Mais je vais quand même faire une piqûre de rappel pour ceux du fond qui ont des trous de mémoire. Jane est une petite orpheline élevée par sa tante, une femme sans cœur qui passe son temps à tyranniser la petite. Finalement, cette tante décide de se débarrasser de la petite Jane en l’envoyant croupir dans la pire institution pour orphelins du pays. Là, Jane apprend la discipline, découvre les privations et, petit à petit, se referme sur elle-même. Elle se découvre tout de même une passion pour les études et le dessein. Une fois devenue grande, elle devient même institutrice dans l’institution qui l’a vue grandir. Mais souhaitant prendre son envol et se libérer de cet endroit, elle trouve un emploi : un poste de gouvernante pour la pupille d’un homme très riche, monsieur Rochester. Elle prend ses fonctions et rencontre finalement son mystérieux employeur, un homme désabusé mais d’une grande intelligence qui ne tarde pas à être intrigué par la nouvelle gouvernante. Au fur et à mesure qu’ils apprennent à se connaître, la glace se brise entre ces deux solitudes. Pourtant, un secret habilement dissimulé pourrait bien briser l’histoire qui est sur le point de naître…

Maintenant que ce petite résumé à rafraîchit notre mémoire, je reviens rapidement sur le fait que de nombreuses adaptations de Jane Eyre ont déjà été tournées pour le cinéma et la télévision. En règle générale, ces adaptations n’étaient pas très intéressantes. Je mets un bémol pour une adaptation en mini série réalisée par la BBC avec Timothy Dalton dans le rôle de Rochester, et aussi un film des années 1990 avec Charlotte Gainsbourg dans le rôle de Jane. Mais même ces deux adaptations souffraient de quelques lacunes, à commencer par le fait que toutes les scènes du livre n’étaient pas dans les films/séries. C’est un souci parce qu’en général, ce sont des scènes riches de sens qui sont passées à la trappe. Par exemple, c’est la première fois que je vois enfin la scène de la voyante dans une adaptation de Jane Eyre.

Globalement, j’ai trouvé que l’atmosphère était vraiment très bien retranscrite dans cette mini série. Les décors splendides y sont pour beaucoup, mais il y a aussi un travail sur le jeu de lumière qui permet de se plonger dans l’atmosphère, particulièrement dans les moments les plus sombres. Parce que quand même, c’est un livre qui dévoile des accents de roman gothique qu’il serait dommage de gommer. De la même façon, les scènes plus légères entre Jane et monsieur Rochester sont très bien travaillées, avec plus de tendresse, beaucoup plus de lumière. Du coup, on profite vraiment de cette histoire d’amour… parce que oui, Jane Eyre est peut-être d’abord une grande histoire d’amour.

J’en profite aussi pour dire que le casting est extrêmement bon. Tous les comédiens sont particulièrement convaincants dans leurs rôles, à commencer par Ruth Wilson que j’ai trouvée très émouvante et forte à la fois dans le rôle de Jane.  Il faut aussi saluer la performance de Roby Stephens dans le rôle de monsieur Rochester qui lui donne vraiment tout le charisme requis ; C’est un personnage très sombre et renfrogné au début de l’histoire, mais il se révèle au fur et à mesure du livre. Souvent, les adaptations l’ont rendu très sombre, mais on eu du mal à négocier le virage où il tombe amoureux de Jane et redécouvre sa part de lumière. Là, c’est très bien fait, et on ne peut s’empêcher d’être touché par cet homme dont le cœur a été brisé et qui voudrait s’accorder la rédemption.

Dernier détail qui a son importance : l’omniprésence de la nature. On la voit, on l’observe, on la contemple. Ça n’a l’air de rien, mais s’il y a vraiment un thème très Brontë, c’est la nature comme expression de la féminité. Et souvent, les adaptations ne respectent ce détail de style. Or, ce n’est pas seulement qu’il faille respecter les livres à la lettre, mais à mon avis une adaptation doit envisager l’œuvre dans toute son ampleur, y compris dans son style. Et la présence de la nature dans le roman a vraiment un sens particulier qu’on voit ici à l’image.

En tant que fan de ce roman, j’ai donc poussé un ouf de soulagement en regardant cette excellente adaptation qui semble avoir tout compris à la beauté de cette histoire. On retrouve absolument tous les éléments qui nous ont fait aimer ce roman magnifique, et on ne peut que saluer le travail réalisé par les équipes de la BBC pour cette adaptation très soignée. Si vous avez l’occasion de voir cette mini-série, n’hésitez pas une seconde !

Publicités
Cet article a été publié dans Séries télé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

3 commentaires pour Jane Eyre : l’excellente mini-série de la BBC

  1. Goran dit :

    J’aime bien l’actrice… Excellente dans Luther et The Affair

    J'aime

  2. LadyDoubleH dit :

    Tu m’as convaincue de la regarder ! Excellent billet !

    J'aime

Vous en pensez quoi ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s