5 façons de continuer à lire quand on est fauché

Lecteur-5

La lecture est une belle passion, mais ça représente aussi un budget assez important, surtout si comme moi vous lisez beaucoup ! Lorsqu’on est encore étudiant ou qu’on a peu de moyens, ça peut devenir très difficile de continuer à se faire plaisir avec un bon livre. Lorsque j’étais étudiante, je ne lisais pour ainsi dire que des livres de poche et je ne me permettais quasiment jamais de livres en VO (trop chers). Je profitais de mon anniversaire ou de Noël pour me faire offrir les nouveautés grand format qui me faisaient très envie. Encore aujourd’hui, je me surveille car mon budget livre pourrait rapidement égaler le montant du découvert de la sécurité sociale. Et ma banquière ne serait pas contente ! Du coup, je fais attention et j’achète peu de nouveaux livres chaque mois. D’autant que j’ai déjà une PAL énorme ! Aujourd’hui, je vous propose quelques conseils pour continuer à lire, même quand votre budget est très serré. Vous connaissez certainement déjà certaines astuces, mais il y a parfois des choses auxquelles on ne pense pas.

L’abonnement à la bibliothèque

C’est une évidence, mais c’est aussi un sujet avec lequel les lecteurs ont parfois du mal, moi la première. Personnellement, je n’ai pas de carte de bibliothèque parce que j’aime garder mes livres une fois que je les ai lus. C’est une question affective, mais c’est lié aussi au fait que je relis mes livres assez régulièrement. Mais bien sûr, quand on a un budget limité, c’est tout de même une excellente alternative vu que le nombre d’emprunts sur l’année est illimité.

Chaque bibliothèque a ses propres tarifs, mais ça reste raisonnable. De la même façon, le nombre de livres que vous pouvez emprunter à la fois n’est pas toujours le même selon les établissements. Dans ma commune, nous avons le droit de prendre 5 livres maximum en même temps. C’est déjà pas mal ! En plus, comme c’est une grosse bibliothèque dans une ville qui a des moyens, il y a beaucoup de nouveautés tous les mois, donc les lecteurs ont le choix. Evidemment, si vous vivez dans une petite commune avec un budget d’acquisition limité, vous aurez peut-être moins de choix. Mais rien ne vous empêche d’aller y faire un tour avant de vous inscrire pour savoir ce qu’il y a et si c’est intéressant ou pas.

La revente de livres

Si vous n’avez plus beaucoup de sous pour acheter de nouveaux livres, c’est peut-être le bon moment d’effectuer un tri drastique dans votre bibliothèque. J’ai déjà écrit un article sur le tri des livres, et il y a plusieurs bénéfices : on gagne de la place chez soi en se séparant de livres qu’on ne reliera pas, et en plus on peut les revendre. Avec l’argent amassé, vous pourrez vous faire plaisir en achetant de nouveaux livres. La lecture est un cercle vicieux !

Sachez tout de même que vous n’allez pas tirer grand-chose de vos vieux livres. Déjà, il ne faut pas qu’ils soient abimés. Ensuite, il vaut mieux qu’ils ne soient pas trop vieux. Enfin, les magasins qui reprennent les livres ont tendance à privilégier les livres de poche aux brochés. Si vous n’avez que trois livres à vendre, ce n’est même pas la peine d’espérer grand-chose ; avec un peu de chance, vous gagnerez assez pour vous payer un café au bistrot du coin. Mais si vous avez au moins une dizaine de livres, alors vous pouvez décrocher le jackpot (enfin, façon de parler !).

Acheter des livres d’occasion

Dans la droite lignée du conseil précédent, l’achat de livres d’occasion peut être un bon moyen de vous faire plaisir en achetant des livres que vous n’avez jamais lus sans trop tailler dans le vif de votre budget. En général, les magasins de livres de seconde main font attention à proposer des livres en bon état (pas de pages écornées, pas de page en moins, pas de traits de surligneur…). Et question prix, c’est très avantageux puisque vous pouvez trouver des livres 50% moins cher qu’une édition neuve. Evidemment, à ce prix-là vous avez peu de chance de trouver le tout dernier Bernard Werber, mais il y a normalement pas mal de choix en livres de poche. Les magasins parisiens du quartier latin sont d’ailleurs une sorte de triangle des Bermudes pour moi : je peux y passer des heures sans jamais me soucier du reste du monde. Autre avantage des livres d’occasion : on peut parfois y trouver des titres qui ne sont plus édités.

Tirelire-cochon

Faire appel à ses amis lecteurs

C’est en cas de coup dur qu’on a le plus besoin de ses amis ! C’est vrai aussi quand il s’agit de lire. Si vous connaissez des gens qui lisent pas mal, n’hésitez pas à leur demander de vous prêter un livre de temps en temps… en précisant bien que vous prêtez les vôtres en échange aussi ! Personnellement, je prête très régulièrement des livres à des personnes de confiance dont je sais qu’elles me ramènent mes livres en bon état. Ça me fait plaisir de leur faire découvrir des livres que j’ai beaucoup aimés, et de leur côté elles peuvent parfois prendre le risque de se lancer dans un livre qu’elles n’auraient pas forcément acheté. C’est tout bénéfice !

Emprunter dans la bibliothèque de vos proches permet de faire des économies considérables, mais aussi d’élargir votre horizon de lecteur car a priori vos amis n’ont pas tout à fait les mêmes goûts que vous. Profitez-en pour jouer le jeu à fond et tenter de nouvelles expériences de lecture.

Guetter les opérations de troc-livres

J’ai découvert des troc-livres il y a quelques années lorsque j’ai déménagé. C’est un événement organisé par une association de quartier et, depuis, on m’a dit que ça existait ailleurs. Le principe est très simple : vous amenez des livres en bon état dont vous ne voulez plus et on vous remet un ticket contre chaque livre. Ensuite, vous faite le tour des stands et vous pouvez prendre n’importe quel livre qui vous plait. Vous le payez alors avec un ticket. Vous voyez : c’est très simple.

Renseignez-vous si des associations organisent ce genre d’événement près de chez vous, ça peut être très intéressant. Si ce n’est pas le cas, n’hésitez pas à organiser un troc-livres à votre manière. Je ne vous dis pas de louer une salle des fêtes et d’inviter 5 000 personnes, mais un petit apéro organisé chez vous avec quelques amis et connaissances qui veulent se débarrasser de leurs vieux livres peut être un bon début. En plus, vous passerez un bon moment.

J’espère que ces quelques conseils vous auront été utiles. Il n’y a rien de révolutionnaire, mais parfois on ne pense pas à tout. Si vous avez d’autres idées et conseils, n’hésitez pas à les partager dans les commentaires : vous ferez des heureux !

Advertisements
Cet article a été publié dans Les Articles. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

10 commentaires pour 5 façons de continuer à lire quand on est fauché

  1. WordsAndPeace dit :

    il y a aussi : participer à des concours organisés par d’autres bloggeurs pour gagner des livres – Babelio en a aussi. Et participer à des tours virtuels de livres, pour recevoir les livres gratuits – il faut bien sûr les lire et les présenter sur le blog.
    Pour tes lecteurs qui lisent l’anglais, ils peuvent venir voir ici http://francebooktours.com. Tous les tours que j’organise concernent des livres qui ont lieu en France – tous les genres représentés.
    Et il y a netgalley.fr, avec beaucoup de livres au choix – même chose, il faut les présenter sur le blog.
    Ou déménager aux États-Unis: toutes les bibliothèques municipales gratuites, choix énorme, sortie illimitée de livres, renouvelables deux fois, donc on a vraiment le temps. Avec des tonnes de livres numériques et audio qu’on peut télécharger chez soi du site de la bibliothèque – et si ça ne suffit, prêt inter-bibliothèque gratuit, tant que le livre est quelque part dans le même État

    Aimé par 3 people

  2. san-claudio dit :

    A Vincennes limite Montreuil rue de la Solidarité il y a un collectif qui a déposer une table dehors on peut poser et prendre des livres ….

    J'aime

  3. fjva dit :

    Intéressant, je partage sur Twitter pour mes amis lecteurs/lectrices 🙂

    J'aime

  4. Je profite généralement des braderies autour de chez moi pour revendre les miens et ainsi faire de la place et récupérer un peu de sous pour m’en acheter des nouveaux (même si c’est jamais une fortune hélas, l’argus du livre fait peur à voir ^^) 🙂

    J'aime

Vous en pensez quoi ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s