Jonathan Strange et Mr Norrell : la magie fait son come-back

Strange

L’Angleterre est-elle la terre privilégiée pour toutes les formes de magies ? C’est un peu la question que les lecteurs français ont envie de se poser à force de découvrir des romans mettant en scène des êtres aux capacités mystiques fabuleuses, capables de réussir des exploits incroyables, le tout en ayant recours à un héritage de savoirs magiques. Forcément, là vous pensez à Harry Potter. Pourtant, ce n’est pas du sorcier à lunettes qu’il est question aujourd’hui. Je vais vous parler de l’adaptation par la BBC du roman Jonathan Strange et Mr Norrell écrit par Susanna Clarke. Un ouvrage de fantasy dans lequel la magie tente de retrouver sa place en Angleterre grâce à deux magiciens pétris de bonnes intentions, mais qui risquent de laisser quelques plumes en cours de route. Car la magie peut être dangereuse, gardez toujours ça à l’esprit…

En pleine guerres napoléoniennes, l’Angleterre a bien du mal à savoir quelle stratégie adopter pour se protéger de la menace d’une invasion de l’armée française. Mr Norrell, un gentleman versé dans l’art de la magie, décide donc de sortir de sa réserve pour aller proposer ses services au premier ministre. Si le politicien est d’abord sceptique, il va rapidement changer d’avis en constatant que Mr Norrell a le pouvoir de ramener sa fiancée à la vie. De son côté, Jonathan Strange est un homme sympathique mais oisif auquel il manque un but dans sa vie privilégiée. Découvrant fortuitement qu’il détient le don de faire de la magie, il va se mettre en quête d’un professeur capable de lui enseigner les secrets de cet art. Il va donc demander à Mr Norrell de lui enseigner ce qu’il doit savoir. Et deux magiciens ne seront pas de trop pour faire briller l’héritage de la magie anglaise qu’on croyait disparue depuis des siècles. Sans compter qu’ils seront bien utiles dans la guerre qui s’annonce. Mais un autre danger menace : celui du monde des fées mené par Lare, un esprit particulièrement redoutable qui cherche à attirer les mortels dans son monde. Les manipulations de ce démon ne tarderont pas à monter les magiciens l’un contre l’autre. Car le pouvoir n’implique pas de faire ce qu’on veut, et la moral doit toujours être respectée, quel que soit le prix à payer…

Lorsqu’il est paru en Grande-Bretagne en 2004, le roman de Susanna Clarke a rencontré un vif succès. Sa parution française en 2007, en pleine vague Harry Potter, a connu moins de retentissement, mais il y a tout de même un noyau dur de fans qui adorent cette histoire. J’étais très curieuse de la découvrir, mais visiblement pas au point de me jeter sur un exemplaire du livre vu que je ne l’ai toujours pas lu ! Lorsque j’ai appris que la BBC avait fait une adaptation sous forme de mini-série de Jonathan Strange et Mr Norrell, ce fut donc l’occasion de m’offrir une séance de rattrapage. La série a été diffusée en 2015 en Angleterre et a tout de suite rencontré un grand succès auprès du public, notamment les fans du livre qui ont trouvé la série très fidèle. Je tenais donc enfin une occasion de me plonger dans cette histoire.

La première chose qui m’est venue à l’esprit en visionnant cette série de sept épisodes a été quelque chose dans le genre : « Mon dieu, qu’est-ce que je m’ennuie ! » Je suis désolée de dire que le sentiment ne s’est pas vraiment amélioré avec le temps et j’ai carrément décroché avant d’arriver à l’épisode final. Je n’ai donc pas la moindre idée de la façon dont l’intrigue se termine, et malheureusement ça ne me manque pas de l’ignorer ! En regardant l’épisode 2, j’avais pensé que l’histoire allait enfin décoller, mais en fait ce ne fut pas le cas.

Je n’ai pas envie de faire une démolition en règle de la série parce que ce n’est pas constructif et que mon avis n’engage que moi, alors je vais quand même vous lister les choses positives et les critiques que j’ai à l’encontre de cette série. Du côté du positif, je dois dire qu’il y a plusieurs éléments à porter au crédit de cette série : déjà c’est très bien fait. Les décors sont parfaitement soignés, le casting est très bien, et on plonge véritablement dans une autre époque. Ensuite, il y a eu un gros travail de fait au niveau de l’atmosphère assez inquiétante de l’ensemble. Car on n’est pas tellement dans une vision bon-enfant de la magie. Au contraire, la magie est dangereuse et on le sent bien. Enfin, du côté des effets spéciaux, je dois dire que tout est bien fait et il y a plusieurs moments « wahou » car on ne s’attend pas à voir arriver ce qui se produit à l’image.

Strange-2

Malgré ces points positifs, je dois avouer que je n’ai pas du tout accroché, et pourtant je crois qu’il s’en serait fallu de peu pour que ce soit le cas. Le postulat de départ est une bonne idée : la magie a existé il y a longtemps, mais les magiciens sont devenus tellement rares que les gens pensent que la magie n’est qu’une invention. J’aime bien cette idée, c’est un moyen original de nous faire basculer dans le fantastique. Malheureusement, la magie dont il est question est teintée d’un mysticisme qui m’a laissée largement dubitative. Je n’ai pas du tout adhéré à la façon dont la magie est présentée. Je n’ai pas non plus adhéré à la description faite des magiciens, en particulier le personnage de Mr Norrell pour lequel il est impossible d’éprouver la moindre sympathie.

Enfin, je dirais qu’il y a un manque de cohérence qui me laisse encore une fois perplexe. La série alterne entre une démarche réaliste (on fait comme si la magie, c’était « pour de vrai ») et des séquences très oniriques qui, de mon point de vue, se raccrochent très mal avec le reste. Les passages dans le monde des fées m’ont tellement rappelé Le Songe d’une nuit d’été que c’en était presque comique… ou navrant, au choix !

En bref, cette série m’a énormément déçue. Je m’attendais à quelque chose de passionnant et d’original, et finalement j’ai découvert une histoire mollassonne qui n’arrive pas à assumer ses choix et qui peine à offrir à ses spectateurs le frisson de l’aventure. On oscille constamment entre ennui et espoir. Je n’ai pas réussi à découvrir si une chaîne française comptait la diffuser. Si vous avez l’occasion de la regarder, faites-vous votre opinion, mais ne rentrez pas dans cette histoire en espérant trouver le souffle d’un Harry Potter. Clairement les deux histoires ne boxent pas dans la même catégorie !

Advertisements
Cet article a été publié dans Séries télé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Jonathan Strange et Mr Norrell : la magie fait son come-back

  1. Audrey dit :

    J’avais lu le livre peu de temps après sa sortie française et dans mes souvenirs, je l’avais apprécié. Je ne savais pas qu’il existait une série, merci pour cette découverte. Je pense regarder un ou deux épisodes en espérant ne pas être trop déçue comme toi.

    J'aime

Vous en pensez quoi ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s