Le Livre du voyage, de Bernard Werber

Livre-voyageAprès une véritable razzia parmi les titres de Bernard Werber parus chez Le Livre de Poche, je me suis retrouvée à la tête d’une PAL entièrement consacrée à l’auteur français. Une PAL au sommet de la PAL si on veut… preuve que mon cas est encore plus désespéré que ce que je pensais ! Toujours est-il qu’avec six livres de plus au compteur, ma Pile de Livres à Lire est sur le point de s’écrouler. J’ai donc décidé de glisser un Bernard Werber entre deux de mes lectures programmées, histoire de me remonter le moral et de faire un peu baisser la pile. Le livre était cours, je l’ai lu en une seule soirée mais ça n’a pas tellement modifié la hauteur vertigineuse de la PAL. Quoiqu’il en soit, c’était l’occasion de lire un titre que je ne connaissais pas : Le Livre du voyage. Un livre qui me parle, comment résister ?

Vous êtes en train de lire un livre, et ce livre commence à vous parler. Il vous guide dans votre lecture et vous propose de vous faire voyager. Vous quittez momentanément votre enveloppe charnelle pour vous envoler vers le monde de l’imaginaire, celui où tout devient possible et où l’exploration ne connaît pas de limite. Au fil des différents mondes que vous allez traverser, vous ferez plusieurs expériences, vous apprendrez à mieux vous connaître et vous cheminerez au cœur de votre humanité. Êtes-vous prêt à embarquer pour ce voyage unique ? Parce que la lecture vous emmènera loin, beaucoup plus loin que vous pouvez croire…

Impossible ou presque de résumer ce livre. Avec son petit format court à croquer, cette nouvelle est faite pour être lue d’une seule traite. Sinon, à mon avis, l’expérience est moins intéressante. Car le mieux, c’est vraiment de vous donner une heure au calme pour plonger dans les pages de ce livre et vivre ce moment de lecture à fond. Bernard Werber nous propose en quelque sorte de jouer à un jeu : celui du lecteur qui découvre un livre et ne sait pas dans quel monde imaginaire il va se retrouver. Evidemment, ce n’est qu’un prétexte pour aborder le cœur de ce livre : l’expérience de la lecture en elle-même, et comment elle peut influer sur le cours de notre vie intime.

Du coup, les 162 pages de ce livre en format poche ne sont pas du tout impressionnantes. Au contraire, elles dévoilent une belle invitation à laquelle on répond sans aucun souci. Dès les premières pages, c’est facile de se laisser embarquer à bord de cette aventure de la lecture. Comme toujours chez Bernard Werber, l’écriture est fluide, facile à aborder, et elle ne laisse personne sur le quai. Tout le monde en voiture ! Et si au début je pensais que le livre allait être une sorte de « rêve guidé », il s’est avéré en fait que l’expérience de lecture proposée voulait aller plus loin. A travers la lecture, ce que Bernard Werber veut aborder, c’est notre rapport au monde, et notamment notre rapport à l’imaginaire : comment l’imaginaire est-il la continuité de la « vraie vie » ? Une question passionnante et qui trouve une réponse évidente : l’humanité est plus complexe qu’on le croit, et elle ne saurait se limiter au monde réel. Il en faut toujours plus aux humains. Parce que nous avons la capacité d’inventer, de créer, de nous imaginer autrement que ce que nous sommes, alors non seulement nous sommes des êtres qui voulons être divertis avec toujours plus de surprises, mais nous sommes aussi des êtres sensibles capables de se projeter dans une autre dimension. L’onirisme, l’imaginaire, la lecture : les trois faces d’une même pouvoir, celui de ne pas se limiter à la vie réelle.

Le sujet de ce livre est donc passionnant, et la forme choisie est à la fois très simple et un peu plus complexe qu’il n’y paraît. Bernard Werber a imaginé une progression linéaire, et le lecteur passe d’un monde à l’autre. Chaque monde est une étape sur la voie de la connaissance de soi-même. Ce parcours que le lecteur emprunte, c’est le chemin qui le mène à sa propre humanité, à ce qui est essentiel. Et au fil des pages, on comprend bien la logique du projet d’écriture.

Si j’ai trouvé ce livre très attachant et rempli de bonnes choses, j’ai regretté qu’il soit si simple. J’aurais presque eu envie de découvrir un propos plus ample. Mais les lecteurs habitués à Bernard Werber reconnaitront qu’il aborde certains thèmes déjà croisés ailleurs dans son œuvre. Je pense donc que ce livre n’aurait pas pu être autrement car son auteur l’a vraiment pensé comme un récapitulatif ce sa vision de la lecture. En cela, Le Livre du voyage est très intéressant car c’est rare qu’un romancier livre à ses lecteurs sa vision intime de la lecture, de la relation qui s’établie entre le livre écrit et l’imagination des lecteurs. Avec ce livre, Bernard Werber rend hommage à sa façon aux lecteurs qui rendent possible l’écriture : ils sont l’ultime maillon d’une expérience humaine riche de sens autant que de sensations. En acceptant de faire vivre les visions d’un auteur, ils laissent eux aussi leur marque sur l’œuvre et la façonnent avec leur propre personnalité.

Advertisements
Cet article a été publié dans Littérature française. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

4 commentaires pour Le Livre du voyage, de Bernard Werber

  1. eugenhippie dit :

    Je m’étais ennuyée à mourir en lisant ce livre… Mais le concept de base est sympa 🙂
    Pour ma part, de l’auteur j’ai adore Nos amis les humains.

    J'aime

  2. Catherine dit :

    Il faudrait que je le relise celui ci. Je sais que je l’avais beaucoup aimé à l’époque (je dévorais tous ses livres)

    J'aime

  3. Catherine dit :

    Zut envoyé avant de finir. J’aimais l’idée si je me souviens bien de cet endroit à nous, de sentir le détachement du corps ect

    J'aime

Vous en pensez quoi ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s