En cas d’urgence, relisez Kipling !

Kipling

J’ai rencontré Kipling de la plus étrange des façons : en lisant le deuxième tome des aventures de Bridget Jones ! Original, non ? Car ce grand classique anglais n’avait a priori aucune raison de se trouver dans un roman de chick lit. Dans le livre, notre héroïne se retrouvait coincée dans une prison en Thaïlande pour trafic de drogue (ce qui était évidemment un énorme malentendu, mais bon, ça arrive toujours à Bridget !). Du fin fond de sa prison, elle relisait le très célèbre poème de Rudyard Kipling, Si. Un texte tellement connu que mêmes les gens qui ne sont pas amateurs de poésie le connaissent sans s’en douter ! Sur le moment, j’ai été très touchée de découvrir le texte dans sa globalité car il est tout simplement magnifique. Mais l’histoire derrière le texte est encore plus émouvante.

Rudyard Kipling a sans conteste été l’un des auteurs britanniques les plus connus de son temps. On a tendance à l’oublier, mais cette figure littéraire majeure a entre autre écrit Le Livre de la jungle. Dans la vie civile, ce patriote acharné a été l’une des voix qui a supporté l’entrée en guerre de la Grande-Bretagne pendant la Première Guerre mondiale. Mais son enthousiasme fut vite entaché par un drame : la perte de son fils unique, mort pendant les combats en 1915. C’est pour lui, quelques années plus tôt, que Kipling avait écrit le poème Si. L’histoire est encore plus triste quand on sait que le corps du jeune Kipling ne fut pas retrouvé du vivant de son père. Kipling ne put jamais se recueillir sur la tombe de son fils, et il continua de mener des recherches toute sa vie pour avoir la certitude de la mort de son fils et tenter de retrouver sa dépouille. Rongé par la tristesse, c’est lui qui inventa l’expression inscrite sur toutes les tombes des soldats britanniques dont les autorités n’ont jamais pu trouver l’identité : « Connu seulement de Dieu ».

Mais pour rester dans un registre moins lourd, je vous propose aujourd’hui de découvrir le fabuleux poème Si. C’est une véritable leçon de vie, une philosophie à laquelle se raccrocher en cas de tempête. Bref, on concentré de justesse qui fait du bien au cœur.

« Si tu peux voir détruit l’ouvrage de ta vie

Et sans dire un seul mot te mettre à rebâtir,

Ou perdre en un seul coup le gain de cent parties

Sans un geste et sans un soupir ;

 

Si tu peux être amant sans être fou d’amour,

Si tu peux être fort sans cesser d’être tendre,

Et, te sentant haï, sans haïr à ton tour,

Pourtant lutter et te défendre ;

 

Si tu peux supporter d’entendre tes paroles

Travesties par des gueux pour exciter des sots,

Et d’entendre mentir sur toi leurs bouches folles

Sans mentir toi-même d’un mot ;

 

Si tu peux rester digne en étant populaire,

Si tu peux rester peuple en conseillant les rois,

Et si tu peux aimer tous tes amis en frères,

Sans qu’aucun d’eux soit tout pour toi ;

 

Si tu sais méditer, observer et connaître,

Sans jamais devenir sceptique ou destructeur ;

Rêver, mais sans laisser ton rêve être ton maître,

Penser sans n’être qu’un penseur ;

 

Si tu sais être dur, sans jamais être en rage,

Si tu sais être brave et jamais imprudent,

Si tu sais être bon, si tu sais être sage,

Sans être moral ni pédant ;

 

Si tu peux rencontrer Triomphe après Défaite

Et recevoir ces deux menteurs d’un même front,

Si tu peux conserver ton courage et ta tête

Quand tous les autres les perdront,

 

Alors les Rois, les Dieux, la Chance et la Victoire

Seront à tout jamais tes esclaves soumis,

Et, ce qui vaut mieux que les Rois et la Gloire,

Tu seras un homme mon fils ! »

 

Je précise que cette superbe traduction est due à la plume d’André Maurois et je vous laisse à présent méditer sur ces magnifiques mots. J’espère que ce texte vous aura plut.

Publicités
Cet article a été publié dans Citations. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour En cas d’urgence, relisez Kipling !

  1. Magnifique texte. La version anglaise est encore plus savoureuse je trouve. Merci pour ce partage.

    J'aime

  2. J’ai lu Kipling il y a des lustres, mais ton article donne envie de s’y remettre !

    J'aime

Vous en pensez quoi ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s