Le Condamné de Noël, l’excellent crime de Noël 2015 d’Anne Perry

condamnéJe sais, je sais : je suis en retard ! J’aurais dû faire cette chronique au mois de décembre (en toute logique !), mais je n’ai malheureusement pas eu le temps de lire le livre à ce moment-là. Du coup, j’ai profité du début du mois de janvier pour faire durer un peu l’ambiance des fêtes de fin d’année avec Le Condamné de Noël, le roman policier d’Anne Perry. Au menu : voyage dans le temps en pleine période victorienne, hypocrisie de la haute société, meurtre sordide, et évidemment une enquête passionnante !

Claudine Burroughs est une femme respectable. La quarantaine, mariée avec un homme d’excellente réputation, fréquentant la bonne société et ne manquant de rien sur le plan matériel. Les festivités du mois de décembre devraient être un bonheur pour elle, mais c’est au contraire un supplice. Car derrière le sourire de façade, Claudine s’ennuie dans un mariage de raison sans amour, dans des relations sociales insipides et un quotidien qui ne lui offre aucun échappatoire. Heureusement, elle peut quand même s’épanouir dans son travail dans une clinique qui prend en charge les femmes de mauvaise vie. Un soir, lors d’une réception dans les quartiers chics où elle se trouve avec son mari, un meurtre est commis. Si la victime appartient aux petites gens, les suspects, eux appartiennent à de bonnes familles. Un poète alcoolique pourrait servir de coupable idéal, mais Claudine ne veut pas laisser pendre un innocent. Elle décide donc de prendre les choses en main et de mener l’enquête elle-même.

Pour ceux qui ne sont pas très familiers avec Anne Perry, sachez qu’elle est rien de moins que la digne héritière d’Agatha Christie. Cette reine du crime nouvelle génération a en effet un esprit affûté, un art de la narration qui ne pourra que vous fasciner, et elle a pour habitude de planter ses histoires dans le décor de l’Angleterre victorienne. Un choix dépaysant où l’étude des mœurs et des caractères est souvent l’occasion de découvrir des personnages fascinants. Autre tradition chez Anne Perry : chaque année, elle publie un « crime de Noël ». J’ai commencé à les lire l’année dernière avec Un Noël à Kanpur que j’avais beaucoup aimé. L’idée est à chaque fois de présenter une histoire criminelle qui se déroule au moment de Noël. Un moyen de rappeler à quel point il est important de continuer à porter la lumière, même au plus sombre des ténèbres.

Dans cette histoire, on plonge en plein cœur de la société victorienne, et plutôt que de s’attacher à nous dépeindre une carte postale idyllique, Anne Perry prend bien soin d’imprégner ses lecteurs des contraintes sociales de l’époque. Les femmes vivent sous la domination des hommes, n’ont pas de choix sur leur propre destin, les hommes s’inscrivent dans une hiérarchie figée, et les apparences doivent toujours être sauvées quoiqu’il arrive. Dans un tel monde, les déviants n’ont pas leur place. Avec une toile de fond comme celle-là, on imagine bien qu’un meurtre sur le thème de la lutte des classes a de fortes chances de mettre le feu aux poudres.

L’atmosphère est à la fois oppressante et fascinante. On suit Claudine avec beaucoup de curiosité, d’autant qu’elle est véritablement le seul personnage qui navigue aussi bien dans la haute société que dans les bas-fonds. Elle tire un trait d’union entre deux mondes qui se côtoient mais ne se rencontrent jamais. D’ailleurs, Claudine est un personnage principal en or pour un roman policier : elle a une personnalité intéressante, elle est tout de suite attachante, elle est dégourdie aussi… Autant de qualités qui font d’elle une bonne enquêtrice avec un solide sens de l’observation. Mais surtout, elle porte en elle des valeurs d’humanité, de bienveillance et un sens de la justice très moderne dans un contexte aussi dur que la société victorienne. Elle représente parfaitement le message qu’Anne Perry veut faire passer à ses lecteurs.

Pour ce qui est de l’intrigue en elle-même, je dois dire qu’elle n’est pas aussi complexe que je l’aurais souhaitée, mais qu’importe car l’enquête est tout de même passionnante, notamment grâce aux études de caractères que l’auteure fait de tous ses personnages. Les personnages secondaires sont très bien soignés, ce qui rend le parcours de lecture très intéressant.

Ce crime de Noël est donc un très bon cru qui ravira tous les amateurs de romans policiers. Anne Perry est au meilleur de sa forme avec une histoire très immersive et un personnage principal qu’on a plaisir à suivre. Un très bon moyen de se faire plaisir pour attaquer une nouvelle année de lecture !

Publicités
Cet article a été publié dans Roman policier. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Le Condamné de Noël, l’excellent crime de Noël 2015 d’Anne Perry

  1. J’aime beaucoup Anne Perry, je le note !

    J'aime

Vous en pensez quoi ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s