Les Parutions d’octobre 2015

books-chair-tea-vintage

C’est mon petit rituel au début de chaque mois : j’épluche les nouveautés des maisons d’édition pour vous proposer ma sélection personnelle. Celle des livres que j’aurais envie de lire si j’avais le temps de tout lire. Celle des romans et des essais qui sont susceptibles de vous donner envie de vous faire porter pâle au travail pour rester sous la couette avec un bon livre. Et je ne sais pas si c’est le contre-coup de la rentrée littéraire, mais je ne me suis pas laissée tentée par grand-chose ce mois-ci. C’est calme même. Mais la bonne nouvelle, c’est que malgré une sélection moins large que d’habitude, il y a tout de même une grande variété dans les nouveautés. Ouf !

livre_galerie_282Carthage, de Joyce Carol Oates aux éditions Philippe Rey.

A l’heure où j’écris ces lignes, je viens tout juste de commencer ce nouveau roman. Joyce Carol Oates est LA grande dame des lettres américaines. Avec Toni Morrison, mais d’une façon différente, elle s’est attachée à dépeindre l’Amérique, dans son quotidien, dans ses obsessions. Loin des fanfares et des bannières étoilées, loin des discours lisses, Joyce Carol Oates écrit sur la « vraie » Amérique, celle qui cherche son identité et qui tente de faire face aux enjeux du monde actuel. Dans ce nouveau roman (paru l’année dernière aux Etats-Unis), il est question d’une disparition, celle d’une jeune femme. Autour de cette disparition, ses proches cherchent des réponses, et la police un coupable. Tout le monde croit avoir identifié le coupable : un militaire rentré de la guerre, éprouvée par les drames qu’il a vu, l’ancien héros qui n’arrive pas à retrouver sa vie d’avant. Un livre ample et ambitieux dont je vous parlerais plus en détails dans une prochaine chronique.

sixieme-sommeilLe Sixième Sommeil, de Bernard Werber chez Albin Michel.

Retour en librairie pour le chouchou du public français et des médias. Un homme qui jongle habilement entre réalité et fiction, proposant des lectures pertinentes de la société humaine tout en ayant l’air d’écrire de simples divertissement. Bernard Werber est un auteur inclassable chez qui la notion de plaisir règne en maître. De son nouveau roman, je ne sais pas grand-chose à part que ça va vraisemblablement parler de sommeil. Après tout, nous passons un tiers de notre vie à dormir. Un horizon qui mérite bien d’être exploré ! La sortie est prévue dans le courant du mois, et ce nouveau roman s’annonce déjà comme l’un des gros cartons en librairie pour les fêtes de fin d’année.

aviatriceL’Aviatrice, de Paula McLain aux éditions Presses de la cité.

Vous connaissez Out of Africa ? Eh bien ce livre s’attache à nous faire découvrir la vie d’un personnage que l’on ne fait qu’apercevoir dans le film : Beryl Markham. Jeune fille de bonne famille élevée en Afrique, bien loin des contraintes que l’on fait habituellement peser sur les jeunes filles de son rang, elle rêve sa vie en grand, veut rester libre et n’aime rien tant que l’aventure… Une aventure qui se présente sous la forme d’un avion. Cette femme aviatrice qui a côtoyé Denys Finch Hatton était une femme on ne peut plus moderne. Indocile dans sa vie privée comme dans ses passions, elle dévoile sa vie dans un roman qui a l’air passionnant. Verdict à la mi-octobre avec la parution de ma chronique !

La_mer_en_hiverLa Mer en hiver, de Susanna Kearsley aux éditions Charleston.

J’ai une passion délirante pour les éditions Charleston, et vous croisez souvent des chroniques de leurs romans dans les pages de ce blog. Tout simplement parce que j’adhère énormément à leur catalogue, aux romans qu’ils choisissent de publier. Le petit nouveau parle d’une romancière qui vit de nos jours en Ecosse. Elle cherche l’inspiration pour son prochain livre et va décider de s’intéresser à un épisode de l’histoire écossaise qui remonte à plus de trois cents ans. Mais quand on ouvre une porte à travers le temps, il faut se préparer à trouver autre chose que ce à quoi on s’attendait… C’est finalement une histoire d’amour que la romancière va découvrir, comme un pont entre deux époques, la sienne et celle de son héroïne. Vous l’aurez compris, ce roman sera un peu mon gâteau au chocolat du mois, ma lecture doudou. En même temps, une bonne tasse de romantisme, ça fait du bien de temps en temps, non ?

sentinelleVa et poste une sentinelle, de Harper Lee chez Grasset.

Ce livre est rien de moins que l’événement du mois… et peut-être de l’année ! Pour remettre les choses dans leur contexte, il faut dire quelques sur Harper Lee. La romancière américaine n’a écrit que deux romans dans sa vie : Ne tirez pas sur l’oiseau moqueur est paru en 1961 aux Etats-Unis, a remporté le Pullitzer et est devenu instantanément un classique. Un livre d’une telle force que c’est la référence incontournable quand on parle de littérature américaine moderne. Et depuis, plus rien ! Plus de cinquante ans à attendre avant qu’elle ne décide de publier un nouveau livre qui est donc Va et poste une sentinelle. Curieuse histoire que celle de ce livre, car il a en fait été écrit avant Ne tirez pas sur l’oiseau moqueur ! Grasset a eu l’excellente idée de proposer une nouvelle édition du roman culte pour accompagner cette première parution française du nouveau livre de Harper Lee.

Voilà pour ce mois-ci ! Je me plains mais la sélection prend quand même de la place ! De belles heures de lecture en perspective ! Je prendrais aussi le temps de vous parler de deux beaux projets qui paraissent ce mois-ci, un recueil et un livre musical. La fin d’année s’annonce riche en beaux livres, ce qui est de bon augure pour ma liste au Père Noël !

Publicités
Cet article a été publié dans Les Parutions. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Vous en pensez quoi ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s