Parutions du mois de juillet 2015

books-plage

Bonjour à tous et bienvenue pour une session un peu particulière des parutions du mois. Pour ce mois de juillet, j’ai eu envie de vous parler de livres dont je ne vous ai pas encore parlé, des livres qui sont parus mais le temps et l’énergie m’avaient manqué pour vous les signaler. Je profite donc du mois de juillet pour faire un remonter dans le temps et rattraper ma gaffe. Ces livres sont parus depuis le début de l’année, ils ont l’air très bien, j’ai très envie de les lire, mais je n’ai pas encore eu le temps. C’est donc une session de rattrapage pour vous donner des idées pour vos lectures d’été !

Frog-MusicCrazy Frog, d’Emma Donoghue aux éditions Stock

Plongez au temps des westerns pour découvrir l’envers des décors de saloons ! Emma Donoghue invite ses lecteurs à découvrir San Francisco pendant l’été 1876. Une jeune femme est abattue dans un saloon et sa meilleure amie, qui est justement une danseuse burlesque de saloon, décide d’enquêter pour retrouver qui a fait ça et venger ce meurtre sordide. Si vous pensiez déjà que le far west était un monde de brutes sans foi ni loi, attendez de le découvrir à travers les yeux des femmes ! Ce livre virevoltant oscille entre plusieurs genres avec brio, laissant le champ libre pour l’imagination débridée de son auteure. Un roman qui a l’air absolument passionnant et en tout cas très original !

Un ete 42Un été 42, roman de Herman Raucher aux éditions La Belle Colère

Je ne savais même pas (à ma très grande honte) qu’Un été 42 avait été un livre avant d’être un film. J’ai vu le film il y a longtemps, et j’en ai gardé le souvenir d’une plage et de la formidable musique de Michel Legrand. Le roman n’était plus édité en France depuis longtemps, mais les éditions La Belle Colère ont eu la bonne idée de le reproposer aux lecteurs. L’occasion de découvrir dans le texte cette quête initiatique poursuivie par trois copains de quinze ans. Un roman sur la fin de l’adolescence, le passage à l’âge adulte, la nostalgie aussi… Et surtout un livre qui est en ce moment-même tout en haut de ma pile de livres à lire. Je vous en reparlerais très bientôt !

animauxLe Paradis des animaux, recueil de nouvelles de David James Poissant aux éditions Albin Michel

Albin Michel s’est fait une spécialité de découvrir les jeunes auteurs américains qui vont faire parler d’eux. Et c’est encore le cas avec cette première publication de David James Poissant. C’est délicat de parler de nouvelles aux lecteurs français parce que ce n’est pas franchement un genre pour lequel nous avons beaucoup de passion. Mais la curiosité vaut la peine d’être attisée, d’autant que les dix histoires de ce recueil parle de gens ordinaires, d’émotions et d’un certain visage de l’Amérique. En plus, le format des nouvelles peut être une bonne solution pour les lecteurs qui n’aiment pas se lancer dans des lectures marathon de romans de 400 pages !

MANDERLEY_FOREVER.qxp_Mise en page 1Manderley for ever, de Tatiana de Rosnay aux éditions Albin Michel / Héloïse d’Ormesson

Impossible d’enrayer la fascination que Daphné Du Maurier continue d’exercer sur les lecteurs du monde entier. Pourtant, je ne sais pas vous, mais moi je ne sais quasiment rien d’elle à part qu’elle a écrit. Tatiana de Rosnay met sa plume et sa sensibilité au service de la mémoire littéraire en se penchant sur le cas de cette romancière emblématique et adulée avec une biographie bien documentée. L’occasion de voir de près la vie de l’écrivain, son rapport au succès, mais aussi ses côtés troubles, ses mystères et son cheminement dans l’écriture… un aspect qui demeure quand même le plus intéressant. Le fait même que la biographie soit écrite par une romancière est intéressant, je trouve, parce que je m’attends à ce que Tatiana de Rosnay ne restent pas dans les clous de la biographie traditionnelle et à ce qu’elle cherche à révéler la vraie nature de Daphné du Maurier en se penchant surtout sur sa vie d’écrivain.

baudelaireUn été avec Baudelaire, d’Antoine Compagnon aux éditions Equateurs

Que diriez-vous de passer les vacances avec l’un des auteurs les plus ombrageux de toute l’histoire de la littérature française ? Bon d’accord, Baudelaire n’aurait certainement pas été un bon partenaire de pétanque, mais c’est une personnalité complexe qui continue de nous fasciner et d’échapper à toutes les tentatives de biographies qui ont été faites sur lui. Il résiste. Antoine Compagnon ne se laisse pas intimider si facilement, lui qui s’est déjà attaqué à Montaigne et à Proust, autres monuments difficiles à saisir. Le résultat est un livre passionnant qui ravira tous les fans du poète et qui saura attiser la curiosité des autres lecteurs. Attention : vous risquez de ressentir une irrépressible envie de relire Les Fleurs du mal après avoir fini ce livre !

supremes-babelLes Suprêmes, d’Edward Kelsey Moore aux éditions Babel

Babel, pour ceux qui ne connaissent pas, c’est l’édition de poche d’Actes Sud, excellente maison d’édition qui avait proposé Les Suprêmes en traduction française. La version poche est sortie au mois de mai dernier, et c’est donc l’occasion de parler de ce livre qui avait rencontré un beau succès aux Etats-Unis. C’est l’histoire d’une amitié entre trois femmes noires dans l’Amérique des années 1960. Trois destins de femmes, avec les drames et les anecdotes drôles de l’existence, le tout sur fond de période de lutte pour les droits civiques. Une histoire chargée en tendresse et en bonne humeur qui ne manquera pas de séduire ceux et celles qui avaient adoré La Couleur des sentiments.

Publicités
Cet article a été publié dans Les Parutions. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Parutions du mois de juillet 2015

  1. Ping : Sommaire Juillet 2015 | A livre ouvert

Vous en pensez quoi ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s