Quatre ou double, comédie policière de Janet Evanovich

quatreAvec désormais quatre livres lus, j’avance bien dans mon défi Janet Evanovich. Rappelez-vous, mon défi lecture 2015, c’est de lire TOUTES les aventures de Stéphanie Plum. Une vraie partie de plaisir tant j’aime ces livres déjantés. Et avec Quatre ou double, j’ai été servie en humour, rebondissements, personnages secondaires barrés et autres trouvailles originales dont Janet Evanovich a le secret.

Dans cette nouvelle aventure, Stéphanie se retrouve pour ainsi dire prise entre deux feux : d’un côté Eddie Kuntz, un type pathétique qui se prend pour le playboy du quartier, veut remettre la main sur son ex petite-amie, Maxine, car elle lui a piqué sa voiture. De l’autre, Maxine, une fille futée et revancharde, qui sème derrière elle un jeu de piste pour rendre Eddie complètement maboul. Si on ajoute à ça une histoire de travestis rockers, un gars qui coupe des doigts, des voitures qui explosent et les traditionnels dîners chez les parents, on se dit que c’est déjà pas mal pour la pauvre Stéphanie. Mais ça ne s’arrête pas là ! A la suite d’un quiproquo, tout le quartier pense que Stéphanie est enceinte de Joe Morelli, le flic ultra sexy, et qu’uls vont enfin se marier. A ce qu’il paraît, les visions de la grand-mère italienne ne mentent jamais !

Comme d’habitude, on plonge avec délice dans cette histoire complètement déjantée. Le suspens est très bien mené, et Janet Evanovich réussit facilement à nous emmener sur des fausses pistes tout en ménageant des rebondissements jusqu’à la toute fin. Elle défile son intrigue avec une grande facilité, plongeant la pauvre Stéphanie dans des situations pour le moins embarrassantes, faisant même frôler la mort au pauvre Rex, le fidèle hamster !

On rit, on se demande si Maxine est coupable, on applaudit à deux mains les interventions de Lulla, l’ancienne prostituée reconvertie en assistante de bureau/apprentie chasseuse de prime. Mais ce nouveau tome apporte aussi deux nouveaux éléments qui permettent de donner un peu de fraîcheur à la série : déjà le suspens est plus intense. Il y vraiment des passages avec de belles scènes d’action, des courses poursuites et des fusillades, ce qui atténue le côté girly du reste de l’histoire pour donner une vraie dimension policière à l’enquête.

Le paradoxe, c’est que l’autre élément nouveau, c’est justement le renforcement du côté girly ! Un équilibre magique que Janet Evanovich arriver parfaitement à tenir. La relation entre Stéphanie et Joe Morelli passe au stade supérieur dans cette histoire. Le personnage est plus présent, on a plus de scènes romantiques, et cela donne encore plus de rythme à l’histoire. Car l’alternance entre scènes girly et vraies scènes policières permet au livre d’accrocher encore mieux le lecteur.

Une belle réussite qui plaira à tous les amoureux de comédies policières. Comme toujours, j’ai hâte de lire les prochains tomes !

Publicités
Cet article a été publié dans Chick lit, Roman policier. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

3 commentaires pour Quatre ou double, comédie policière de Janet Evanovich

  1. Ping : Sommaire d’avril 2015 | A livre ouvert

  2. Tu me donnes envie de découvrir 🙂

    Aimé par 1 personne

Vous en pensez quoi ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s