La bibliothèque, véritable décor médiatique de choix

camera-livres

La scène se passe chez moi, hier soir, vers 20h et quelques : le journal télévisé continue de déverser son flots de mauvaises nouvelles et autres informations inutiles. Les reportages défilent, ainsi que des interviews plus ou moins passionnantes, et c’est là que mon cerveau se fige devant une révélation très perturbante : avez-vous remarqué que presque à chaque fois qu’une personne est interviewée en intérieur, c’est devant une bibliothèque ?

Le décor est planté !

Je ne blague pas : le monsieur était en train de parler à l’écran, et il y avait des étagères derrière lui avec un amoncellement très mal rangé de livres en tous genres (des livres que l’on imagine sérieux, car s’il ne s’agit que de la collection complète des Martine, ça n’a pas d’intérêt). Et cette image, en fait, je l’ai vue des centaines de fois… et vous aussi ! A la télévision, je ne sais pas pourquoi, il est de bon ton de mettre la personne face à des livres avant d’enclencher la caméra. Qui a eu cette idée en premier, on se le demande !

Il ne s’agit pas toujours de belles bibliothèques ; c’est même rarement le cas. Le plus souvent, un meuble avec des étagères sert de fourre-tout pour tout un tas d’objets, de bibelots et de papiers, et au milieu de tout ça, on trouve une ou deux rangées de livres. Les gens peuvent tout aussi bien être chez eux qu’à leur bureau : il y a toujours des livres. Quand je travaillais encore dans un bureau, je n’avais ni livres ni bibliothèque ; bon, personne ne m’a jamais interviewée ! Désormais, je suis prête : je travaille chez moi et j’ai ma propre bibliothèque.

Et alors, ce qui est vraiment fascinant, c’est que les personnes interviewées peuvent appartenir à quasiment n’importe quelle profession : on les interroge toujours devant des livres ! Vous êtes médecin ? Des livres. Vous êtes avocat ? La collection complète des Dalloz. Vous êtes politicien ? Des livres. J’ai même remarqué des variantes : une fois, un journaliste culturel spécialisé dans le cinéma était interviewé devant une énorme dvdthèque ! C’est n’importe quoi, non ?

La bibliothèque rend intelligent

Je ne vois qu’une seule raison qui puisse pousser les journalistes et leurs caméramen à placer leur intervenants dans un tel décor inutile : faire comprendre aux téléspectateurs qu’ils ont devant eux une personne de qualité, un intervenant qualifié et intelligent dont la parole est crédible. C’est vrai : de quelle manière la bibliothèque est-elle connotée ? Ce sont plutôt des personnes un peu érudites qui en ont une (cela dit sans condescendance). Ce sont en tout cas des personnes qui ont le temps de lire et de se renseigner sur l’état du monde.

Une bibliothèque, ça fait sérieux, ça plante le décor. Si on avait pris Hubert Reeves devant un poster de Star Wars, ça ferait un peu moins sérieux que devant la collection complète des parutions du CERN. Bon, ça ferait aussi plus grand public. Mais les médias partent certainement du principe que le public préfère être impressionné plutôt que de comprendre de quoi on leur parle. Ce qui, personnellement, n’est pas mon cas… et c’est certainement l’une des raisons pour lesquelles j’ai du mal à supporter le 20h des chaînes traditionnelles.

Défendons l’intelligence et les bibliothèques

Loin des clichés médiatiques sans le moindre intérêt, je propose de mener un vrai débat sur le pauvre sort des bibliothèques et des livres innocents, pris en otages par un système de représentation fondé sur l’esbroufe. L’intelligence et la crédibilité, ce n’est pas de se planter devant des livres en faisant croire que l’on sait de quoi on parle. Ce n’est pas faire croire au public que les signes extérieurs d’intelligence sont plus importants que le discours d’une personne. Le nombre de livres lus dans une vie n’est en rien le révélateur de l’intelligence d’une personne. Ayons une pensée émue pour l’homo habilis qui, n’ayant jamais lu de livres lui-même, nous a pourtant permis à tous d’évoluer en homo sapiens pour en arriver là où nous sommes aujourd’hui. Et faisons l’impasse sur le fait que nous sommes vraiment en train de régresser actuellement !

Donc, la prochaine fois que vous regardez les infos et qu’il y a des interviews, je vous invite à jouer au même jeu que moi : où sont les livres ? Cela reste un bon moyen de dédramatiser la stupidité médiatique et de rigoler un peu.

Publicités
Cet article a été publié dans Les Articles. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

9 commentaires pour La bibliothèque, véritable décor médiatique de choix

  1. Quaidesproses dit :

    Je l’avais remarqué aussi, et ai le même avis, mais maintenant, je joue au jeu de « qu’est-ce qui se cache dans cette bibliothèque » quand je tombe dans ce genre de situation – même si je dois avouer que les infos, je les regarde plus du tout.

    Aimé par 1 personne

  2. Natacha dit :

    Oh très bien vu, je vais de ce pas allumer ma TV ;D

    Aimé par 1 personne

  3. Mabiblio1988 dit :

    Je n’y avais jamais fait attention mais maintenant que tu le dis, c’est vrai qu’il y a souvent des bibliothèques derrière les personnes interviewées. Ils peuvent venir chez moi lol.

    J'aime

  4. scarlett21 dit :

    Je l’avais remarqué aussi et généralement j’essayais de lire les titres des bouquins afin de voir si je le connaissais 😀

    J'aime

  5. Ping : Sommaire d’avril 2015 | A livre ouvert

Vous en pensez quoi ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s