Call the midwife : l’idée lecture qui vient de la télé

APPELEZ_LA_SAGE_FEMME_couv_Mise en page 1Dans la rubrique des « Le saviez-vous ? », j’ai envie aujourd’hui de vous parler d’une série que j’ai découvert grâce à ma mère : Call the midwife. Une excellente série qui suit la vie quotidienne d’un groupe de sages-femmes anglaises dans un quartier très populaire du Londres des années 1950. Et le saviez-vous, cette série est en fait tiré d’un livre ? L’histoire est tirée des mémoires de Jennifer Worth, et son livre est paru en France aux éditions Albin Michel. L’occasion pour moi de vous faire partager une belle découverte, pleine de tendresse et d’humanité.

Jennifer Worth était une jeune fille de bonne famille qui avait décidé de faire quelque chose de sa vie en devenant infirmière puis sage-femme. C’est ainsi qu’elle a un jour franchi la porte d’un couvent de l’Est End, le quartier le plus pauvre du Londres d’après-guerre, pour venir renforcer l’équipe des sages-femmes. Au milieu de ces femmes qui font tout leur possible pour aider la naissance des bébés, elle va découvrir le vrai sens de la misère, pénétrer dans la vie de familles confrontées aux malheurs… en bref, voir ce qu’habituellement les gens ne voient pas. Loin de détourner les yeux, elle jette sur cette expérience un regard curieux et attentionné. Cette expérience va changer sa vie.

La série est absolument magnifique, nous montrant aussi bien de belles histoires d’amour et de tendresse que des situations difficiles, presque à glacer le sang. Les sages-femmes suivent tous les moments de la vie, les bons comme les mauvais, et la série ne cherche pas à enjoliver la réalité : les conditions d’hygiène déplorables, la maltraitance, la misère, l’isolation des personnes fragiles… tous les sujets sont abordés, sans racolage, mais avec honnêteté. Et même si cela reste très difficile pour nous, lecteurs du XXIe siècle, de bien nous représenter le monde d’après-guerre et ses conditions de vie précaires, ce témoignage est justement très intéressant pour cela : nous faire prendre conscience du dénuement d’une société dans laquelle certaines choses élémentaires (comme l’accès à la médecine) relevaient à l’époque du luxe.

Le témoignage de Jennifer est poignant, et la série est magnifique. J’ai offert le livre de Jennifer Worth à ma mère pour Noël dernier, et elle l’a dévoré en le trouvant excellent. Encore une raison de plus pour moi de le lire rapidement. Mais avant même de le lire, je voulais vous en parler au cas où vous seriez à la recherche d’une bonne lecture pour vos vacances ! De ce que j’ai feuilleté, l’ouvrage se lit comme un roman. C’est un témoignage qui ne cherche pas à endormir son lecteur, mais plutôt à raconter les très nombreuses anecdotes que Jennifer a glané pendant ses années dans l’East End. Et si n’avez pas le courage d’ouvrir le livre car vous avez peur que ce soit trop triste, je vous conseille vivement de vous ruer sur la série, qui alterne habilement entre les scènes de vie dans l’East End et les moments de vie des sages-femmes, qui sont de véritables bulles de bonne humeur au milieu de la grisaille londonienne. Il vous sera impossible de ne pas craquer pour l’une des sages-femmes ou l’une des bonne-sœurs, toutes aussi intéressantes que drôles !

Je vous souhaite à tous une excellente lecture… et un excellent visionnage !

Publicités
Cet article, publié dans Séries télé, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

4 commentaires pour Call the midwife : l’idée lecture qui vient de la télé

  1. J’ai bien la série! C’est rigolo parce que moi aussi c’est le genre de livres que je pourrais offrir à ma mère…

    J'aime

  2. Je ne connaissais pas du tout mais je note 🙂

    J'aime

  3. simon dit :

    J ADORE CETTE SERIE

    J'aime

  4. Ping : La suite des Filles du Nightingale vient de paraître | A livre ouvert

Vous en pensez quoi ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s