Le Trône de fer, 2e tome de l’intégral, G.R.R. Martin

LeTroneDeFerIntegrale2_CouvJe ne sais pas s’il existe un livre des records pour les lecteurs de la saga du Trône de fer, mais si c’est le cas, je tiens tout de même à signaler que j’ai réussi à lire le deuxième tome de l’intégrale en dix-neuf jours seulement ! Et je n’étais même pas à temps plein : je travaillais, je me nourrissais, je dormais… Ce n’est donc pas un mince exploit, et cela vous donne une petite idée du degré d’addiction que l’on peut développer en lisant ces livres.

Après avoir beaucoup aimé le premier livre, j’avais la crainte de voir le rythme baisser et mon intérêt pour la lutte de pouvoir de Westeros diminuer. Mais il n’en est rien : la très bonne surprise de ce livre, c’est qu’il est tout aussi prenant que le premier ! Nous reprenons l’histoire après la mort de Ned Stark, avec la lutte entre plusieurs rois : le fils du roi Robert, les deux frères du roi défunt, le fils de Ned Stark… et plus loin le périple de Daenerys. En toile de fond, on retrouve aussi les intrigues liées à la garde de nuit, à la famille Lannister et à tous les autres personnages que nous avons appris à aimer… ou à détester.

Les différentes histoires sont toujours aussi bien ficelées, chaque personnage ayant ses propres enjeux et son propre but. On découvre d’ailleurs plus de choses sur certains d’entre eux. Car si nous avons perdu Ned, nous avons par ailleurs gagné le point de vue de Théon, nouveau venu parmi la cohorte des personnages clefs de chapitre (petit rappel, chaque chapitre correspond au point de vue d’un personnage). Cet ajout dans la stratégie narrative apporte un peu de nouveauté. A titre personnel, j’aime beaucoup cette trame narrative… et pourtant je déteste ce personnage ! Nous découvrons aussi le personnage de Davos, très attachant et digne, qui nous fait entrer dans l’intrigue liée à Stannis.

George Martin ne lance pas de grand chambardement dans son histoire, mais il apporte plutôt une plus grande profondeur. Avec la lutte des rois qui s’engage, plusieurs personnages prennent du galon, d’autres sont forcés à choisir un camp, certains sont réduits à survivre vaille que vaille. Cette accélération dans la guerre offre de belles perspectives à certains personnages : Stannis arrive avec une vraie intensité dramatique, Rob devient peu à peu un homme et prend la dimension d’un roi, Arya est mon coup de cœur personnel car elle symbolise bien la lutte qui s’engage pour survivre. Reste le personnage de Sansa que je trouve toujours aussi faible : bien qu’il ait un grand intérêt dans la stratégie narrative, c’est tout de même difficile de s’attacher à elle.

Dans ce nouveau tome, il faut saluer le tour de force de l’auteur : tenir la distance. On ne s’ennuie pas. A chaque chapitre il se passe des choses. Pas une seule seconde il n’y a de temps mort, et le degré de complexité des différentes histoires ferait presque passer Tolkien lui-même pour un écrivain de seconde zone ! Je suis sincèrement bouche bée d’admiration : il faut une sacrée imagination pour être capable de garder le rythme sur un récit de cette ampleur. Globalement, on sent que l’auteur maîtrise son sujet : rien n’est laissé au hasard, et le moindre détail est susceptible de faire sens. Le lecteur est toujours aux aguets… condition sine qua non pour une bonne lecture.

Impossible de se lancer dans la lecture de ce nouveau tome sans avoir lu le premier livre tant il est vrai que cette histoire ne se prend pas en route : il y a trop de personnages, trop d’intrigues, et le néophyte risquerait de se perdre. De la même manière, je pense que les lecteurs qui n’auront pas adhéré à l’histoire dans le premier livre n’auront aucun plaisir à lire ce nouvel opus, tant il est dans la droite lignée de son prédécesseur.

Le seul souci que j’ai eu avec ce livre, c’est qu’en finissant de le lire je n’avais qu’une seule envie : lire le troisième volume ! J’en profite pour encourager les personnes qui regardent la série à lire les livres : on peut savoir ce qui va se passer grâce aux épisodes et tout de même être surpris par ce qui arrive dans les livres. La série ne reprend pas tous les éléments, et certaines choses sont différentes. Surtout, les livres donnent à voir de manière profonde la psyché des personnages, leurs peurs et leurs motivations, ce qui nous amène encore un peu plus près d’eux.

Je me réserve donc le troisième tome pour mes vacances d’été. Inutile de dire que j’ai hâte de lire la suite !

Publicités

Vous en pensez quoi ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s