La Grammaire est une chanson douce : la déclaration d’amour d’Erik Orsenna à la langue française

grammaireDans ce petit livre plein de tendresse intitulé La Grammaire est une chanson douce, Erik Orsenna, membre de l’Académie Française, tire un trait d’union entre son métier d’écrivain et son rôle d’académicien en charge du dictionnaire. Ce passionné des mots invite les grands et les petits dans une histoire fabuleuse où on découvre que les mots sont vivants…

Ça fait déjà longtemps que j’ai entendu parler de ce livre, mais chaque fois que je voulais l’acheter, je ne le trouvais jamais. Le jour où je suis tombée dessus par hasard (en cherchant un autre livre), je n’ai donc pas hésité et je l’ai pris. Ce livre avait eu tellement de succès que l’auteur avait écrit toute une série. Mais cette fois j’ai été sérieuse : j’ai commencé par le début.

L’histoire est celle de deux enfants, Jeanne et Thomas, dont les parents sont divorcés. Et c’est pour aller rejoindre l’un de leurs parents de l’autre côté de l’océan qu’ils montent à bord d’un bateau transatlantique. Seulement voilà, une tempête va bouleverser les traversée, et nos deux jeunes protagonistes vont échouer sur une île pas comme les autres : une île où les mots sont vivants !

Accompagnés par deux autochtones qui vont leur faire découvrir les charmes de cette « île de la grammaire », les enfants vont rapidement se laisser charmer. Si Thomas préfère communiquer par la musique, Jeanne fait preuve de curiosité pour ces mots libres comme l’air qui se marient entre eux, se baladent dans les rues de leur village… Elle va même découvrir une fabrique des mots dans laquelle on peut fabriquer des phrases sur-mesure. Un petit paradis linguistique !

Cette histoire n’est pas particulièrement longue ou même riche dans le sens où le développement narratif n’est pas très travaillé. Mais son intérêt de réside pas tant dans l’aventure que vit les enfants que dans la découverte d’une grammaire à l’état naturel si on peut dire. Erik Orsenna utilise son histoire comme un prétexte pour faire découvrir la grammaire sous un nouvel angle, original et ludique, dans lequel les situations imagées permettent de mieux comprendre comment fonctionnent les mots entre eux.

Ici, on parle des mots avec amour. Les noms se marient avec les adjectifs. Les adverbes sont célibataires… Tout est fascinant et amusant, et en tant que lectrice je n’avais qu’une seule envie : en savoir plus ! Je voulais qu’Erik Orsenna fasse durer le plaisir, que le livre soit plus long. Si tout le livre n’avait été que la découverte du village des mots, ça aurait été super ! Une vraie promenade dans la beauté de la langue française.

Si l’auteur choisit de nous raconter son histoire du point de vue des enfants, ce n’est pas un choix naïf. Car le début de l’histoire raconte comment Jeanne aime écouter sa maîtresse parler des fables de La Fontaine, non pas avec la rigueur académique qui fait que les enfants finissent par détester les livres, mais avec la passion communicative d’une passeuse d’histoires. Ce portrait de l’institutrice et ensuite celui de l’inspectrice d’académie donnent le ton du livre : Erik Orsenna égratigne avec plaisir ceux qui n’ont rien compris au vrai pouvoir des mots : susciter l’émotion.

Ce livre est une très belle découverte, à conseiller en priorité aux enfants. Je pense que c’est une excellente lecture à faire ensemble (parent et enfant). Parce que si on veut que les enfants aiment lire, aiment la langue française et n’aient pas peur de la grammaire, il faut commencer par envisager la chose avec un esprit ludique. La curiosité est une chose qui s’entretient, et ce livre a le bon sens de nous le rappeler avec tendresse.

Vous en pensez quoi ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s