La Rose de fer, roman historique de Marsha Canham

Retour dans les Caraïbes avec le second tome de la trilogie de Marsham Canham : Le Loup des Mers. Après La Femme aux yeux de Tigre, La Rose de Fer propose de suivre l’histoire une vingtaine d’années plus tard. J’ai replongé avec bonheur dans cette histoire de corsaires du XVIIe siècle, basée sur des faits historiques palpitants. Et avec en prime une touche de romance qui rend ce roman encore plus plaisant à lire.

Mon résumé du livre

Rose-ferJuliet Dante n’est pas une demoiselle comme les autres. En fait, elle n’est même pas une demoiselle : c’est le redoutable capitaine du Rose de Fer, un navire corsaire sous pavillon britannique qui croise dans les Caraïbes. Et comme Varian St Clare ne va pas tarder à s’en rendre compte, le capitaine Juliet n’a peur de rien ni de personne. Le jeune duc, tout juste rescapé d’un naufrage, a beau être en mission pour le roi, l’autorité de la couronne ne suffira pas à le protéger des foudres de Juliet, quand elle apprend qu’il est là pour faire ployer le genoux aux derniers corsaires de la région. Car même s’ils ont aidé, vingt ans plus tôt, à protéger le royaume contre l’attaque de la Grande Armada espagnole, le roi a la mémoire courte. Et il entend bien faire cesser les activités de flibuste. Ce que le roi ignore mais que les corsaires savent, c’est que l’ennemi espagnol est justement en train de regrouper ses forces navales. Et une nouvelle guerre maritime est sur le point d’éclater. Pour éviter que l’Angleterre soit attaquée, il va falloir contrer les navires espagnols en train de se regrouper dans les Caraïbes. Et n’en déplaise à Varian St Clare, Juliet est bien décidée à participer à la bataille à venir.

Mon avis sur La Rose de Fer

J’avais bien aimé La Femme aux yeux de Tigre car ça changeait beaucoup des romances historiques habituelles. En fait, la trilogie du Loup des Mers relève plus du roman historique que de la romance historique. Je m’explique : Marsha Canham propose vraiment des histoires très bien documentées. Elle nous place au coeur des événements historiques. Et la romance passe un peu au second plan. C’est la même chose avec La Rose de Fer : c’est l’intrigue qui passe en premier, et la romance est plus un bonus que le fil rouge véritable du roman.

Le fait de découvrir un capitaine corsaire féminin était une bonne surprise. Et j’ai tout de suite apprécié le personnage de Juliet, un esprit libre et courageux qui n’hésite jamais à se lancer au-devant du danger. C’est le personnage romanesque par excellence. Au fil des pages, on la suit avec bonheur dans ses aventures. Et on n’est jamais déçu !

J’ai beaucoup aimé sa rencontre avec Varian. Le duc, flanqué d’un valet pas du tout adapté à la vie à bord d’un navire de corsaire, est un élément un peu incongru dans le décor. C’est à la fois drôle et intéressant, parce que dès le départ on se demande ce qu’il fait là. Sa véritable mission est révélée vers le milieu de l’histoire. Et on se demande forcément si le duc est un espion ou pas, et quels sont les termes exacts de sa mission. Cet aspect guerre/espionnage est très prenant, et ça apporte à l’histoire tout son souffle épique.

Mais ce que j’ai préféré dans La Rose de Fer, c’est de découvrir la famille Dante. Dans le premier roman, Marsha Canham imaginait la rencontre entre le corsaire Simon Dante et celle qui allait devenir son épouse, la formidable Isabeau. Plus de vingt ans plus tard, ils sont toujours mariés et leurs trois enfants sont devenus des adultes. Juliet et ses frères, Jonas et Gabriel, ont des relations fraternelles hilarantes, basées sur un esprit de compétition acharné qui cause des scènes familiales assez drôle. Et ce qu’on apprend sur les frères de Juliet suscitent encore plus de curiosité. Ce qui tombe bien : le troisième tome de la saga, La Mer nous emportera, est justement consacré à Gabriel !

La Rose de Fer : une idée lecture pour qui ?

Si vous aimez lire des romans historiques, alors vous allez adorer La Rose de Fer. Certes, il y a de la romance, mais ce n’est pas la partie principale de l’histoire. Il y a de l’action, du suspens, un cadre prenant avec les histoires de corsaires des Caraïbes. Et en plus, l’histoire est portée par un personnage féminin hautement attachant. ce roman est un très bon divertissement. Il est tellement efficace que j’ai entamé la lecture du troisième tome juste après avoir refermé celui-ci !

2 réflexions sur “La Rose de fer, roman historique de Marsha Canham

Vous en pensez quoi ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s