Top 5 des livres où la croisière ne s’amuse pas !

En choisissant la croisière comme thème de lecture du mois, j’avais envie de vous faire sortir des sentiers battus. Littéralement ! Evidemment, il s’agit de voyager par la mer. Mais c’est aussi l’occasion de découvrir des romans policiers ou des romans d’aventure qui utilisent la mer comme lieu de danger et de mystère. Des livres qui nous embarquent pour des péripéties très éloignées de ce qu’on peut lire habituellement. Bien sûr, le monument littéraire en la matière, c’est Moby Dick ! Un roman qui mérite vraiment d’être (re)découvert tant c’est une aventure littéraire incroyable. Mais si la chasse à la baleine ne vous tente pas, je pense que le reste de mon top 5 des livres où la croisière ne s’amuse pas peut quand même vous donner envie de partir à l’aventure.

  • Rêve de Fèvre, de George R.R. Martin

Rêve de Fèvre, roman de George MartinQuand il n’écrit pas des sagas fantastiques habitées par des dragons, George Martin s’intéresse aux vampires ! Et le cadre sensuel et moite du Mississippi est l’endroit rêvé pour installer cette histoire pleine de mystère.

« Mississippi, 1857. Joshua York, armateur aux allures de dandy gothique, offre des fonds illimités pour faire construire le navire le plus rapide et le plus somptueux que le fleuve ait jamais connu. En échange de quoi il exige de rester maître des horaires et des destinations, et surtout qu’on ne le dérange sous aucun prétexte dans sa cabine hermétiquement close, dont il ne sort qu’une fois la nuit tombée. Voilà enfin l’occasion qu’attendait le capitaine Marsh, vieux loup de rivière aux proportions gargantuesques, pour relancer sa compagnie en perte de vitesse. Mais bientôt, une vague de meurtres ensanglante le sillage du Rêve de Fèvre… »

  • Moby Dick, de Herman Melville

Moby-DickJe sais qu’il y a des longueurs, mais promis ce roman est excellent ! Et après tout, vous avez le droit de sauteur quelques pages si les usages de la graisse de baleine ne vous intéressent pas plus que ça ! D’un chapitre à l’autre, on est balloté entre la violence et la poésie. Ce livre est une pure merveille.

« Assoiffé d’aventures, Ishmaël prend le large. De tous les navires qui sillonnent les mers au XIXᵉ siècle, les baleiniers sont sans doute les plus redoutables : c’est sur l’un d’eux qu’Ishmaël s’embarque pour chasser ces léviathans et gagner l’océan. À bord du Péquod, il fait la rencontre du capitaine Achab, voué à la destruction d’un seul être : Moby Dick, la baleine blanche qui jadis emporta sa jambe. Rivé à un unique objet, Achab s’identifie peu à peu à la baleine, métamorphose qui n’épargne pas son corps : à la place de sa jambe mutilée trône désormais l’os d’un cétacé. Les considérations économiques et maritimes, comme les rêves de voyage d’Ishmaël, cèdent le pas devant l’obsession du marin pour l’effroyable animal. Entraîné par la haine obstinée de son capitaine, l’équipage voit son horizon progressivement réduit à la seule ombre blanche de Moby Dick. »

  • Calme plat, de Charles Williams

Calme-PlatCharles Williams a connu un certain succès en son temps. Et même si son nom n’est plus forcément très connu aujourd’hui, sachez quand même qu’il a été un des auteurs américains de romans policiers les plus populaires du XXe siècle. D’ailleurs, un de ses livres, Le Bikini de diamant, a même été adapté au cinéma en France sous le titre de Fantasia chez les ploucs. Les éditions Gallmeister font un super travail de republication de ses romans pour faire découvrir le formidable héritage littéraire du romancier américain.

« Ingram et Rae passent une lune de miel idyllique sur l’océan Pacifique, même si un calme plat immobilise leur voilier. Un canot s’approche, mené à la rame par un jeune homme à bout de force. Il raconte que son équipage est mort d’une intoxication alimentaire et que son yacht est en train de couler. Méfiant, Ingram décide d’aller inspecter le bateau en détresse. Là, une très mauvaise surprise l’attend, surtout quand il s’aperçoit que son propre voilier a levé l’ancre. Sans radio et sans mazout, il ne peut compter que sur un miracle. Ou plutôt sur la ténacité de Rae. Mais celle-ci n’en mène pas large non plus. »

  • Croisière maudite, de Preston et Child

Croisière-MauditeJe suis une grande fan des romans policiers de Preston et Child. Et si vous n’avez pas encore fait connaissance avec le formidable inspecteur Pendergast, alors vous avez manqué quelque chose ! Cette histoire un peu différente des autres est vraiment fascinante. Et je pense que ça peut être une bonne entrée en matière pour découvrir les enquêtes de Pendergast. Le principe du huis clos fonctionne vraiment bien, et les auteurs installent une ambiance de danger absolument géniale.

« Depuis que l’inspecteur Aloysius Pendergast et Constance Greene, sa pupille, ont embarqué sur le Britannia en quête d’un coffre volé dans un monastère, de mystérieux phénomènes se multiplient. Qui a bien pu soulever le couvercle du coffre contenant l’énigmatique relique tibétaine, l’Agozyen ? D’où vient la puissance maléfique qui se déchaîne, semant la panique à bord du luxueux paquebot de croisière ? La lutte qui s’engage semble désespérée… A moins que le secret de Constance puisse éviter la catastrophe. »

  • L’Odyssée de l’Endurance, d’Ernest Shackleton

Odyssée-EnduranceCe livre n’est pas un roman : c’est le récit véritable d’une expédition en Antarctique qui a particulièrement mal tourné !

« « Il ne restait plus qu’une grande entreprise à tenter dans l’Antarctique : la traversée de mer à mer du continent polaire sud. […] Nous avons échoué. L’histoire de notre tentative est le sujet de ces pages. »
Ainsi s’ouvre L’Odyssée de l’« Endurance », récit d’une expédition où rien ne se passa comme prévu. Quatre cents jours de dérive au milieu des glaces et, pour Shackleton et les siens, une équipée parfaitement insensée dont pas un homme n’aurait dû revenir…
Aux yeux du célèbre explorateur polaire Paul-Émile Victor, le récit de cette première tentative de traversée de l’Antarctique est le classique absolu de la littérature du Froid. »

Je suis très curieuse de savoir quelle destination vous plaira le plus ! Vampires, tueur psychopathe, chasse à la baleine ou expédition bloquée par les glaces ?

7 réflexions sur “Top 5 des livres où la croisière ne s’amuse pas !

  1. Mario Thibault dit :

    Intéressant comme thématique, il y a aussi Une nuit sur la mer de Patricia MacDonald ( thriller policier) et Jour quatre de Sarah Lotz, plus dans le genre Stephen King, deux très bons romans dans le style  »la croisière s’amuse…pas tant que ça » 😉

    J’aime

Vous en pensez quoi ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s